Jours-lès-Baigneux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jours-lès-Baigneux
Jours-lès-Baigneux
Le lavoir.
Blason de Jours-lès-Baigneux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Thierry Aubry
2014-2020
Code postal 21450
Code commune 21326
Démographie
Population
municipale
83 hab. (2016 en diminution de 9,78 % par rapport à 2011)
Densité 7,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 50″ nord, 4° 36′ 02″ est
Altitude Min. 351 m
Max. 412 m
Superficie 11,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Jours-lès-Baigneux

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Jours-lès-Baigneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jours-lès-Baigneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jours-lès-Baigneux

Jours-lès-Baigneux est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté. Les gentilés sont "Jorsien" et "Jorsienne".

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21326.png

Tout en longueur sur un axe nord-sud, et coupé est-ouest en son milieu par un ruisseau sur lequel s'est bâti le village principal, le territoire de Jours-lès-Baigneux, 11 km2, est la réunion de deux vallonnements culminant à 404 m au nord et 412 m au sud, séparés par une petite vallée qui descend à 351 m. Le faible relief est dû à la situation haute de la commune sur le plateau du Duesmois qui lui confère une vocation agricole, avec quelques bois dans les pointes nord (bois de Jours) et sud (Bois du Charmoi, du Foribellon… autour du hameau de Cessey, dans lesquels est installé l'aérodrome éponyme). On trouve dans les vallées quelques prairies irriguées par les ruisseaux.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Le village est traversé par la D.21 qui relie Laignes au nord-est à la D.971 (Troyes-Dijon) près de Baigneux-les-Juifs au sud-ouest.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de la Planchotte[1] prend sa source à 150 m de la limite de commune sur le territoire voisin d'Ampilly-les-Bordes. Après avoir alimenté quelques petits étangs et contourné le château il se jette dans la Laignes (ou Laigne ou ruisseau de Marcenay)[2] qui disparaît elle-même dans une perte karstique à Puits pour revenir en surface à la résurgence de Laignes à 20 km plus au nord. Cette rivière qui prend sa source au sud du finage sur la limite de commune avec Baigneux-les-Juifs remplit deux étangs dont celui du château de Cessey avant de passer sur le territoire d'Étormay. Avant sa confluence avec la Planchotte, elle sert de limite de commune sur 600 m et y reçoit l'eau de la fontaine Gond.

Hameaux, écarts, lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Hameau détaché du village : Cessey.
  • Habitat ou bâti écarté : ferme de la Combe-Bernard.
  • Lieux-dits d'intérêt local : pont de la Planchotte, bois de Jours, la Montée aux-Bœufs, château, étang et aérodrome de Cessey dans le bois du Foribellon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Magny-Lambert Rose des vents
Chaume-lès-Baigneux N Ampilly-les-Bordes
O    Jours-lès-Baigneux    E
S
Étormay Baigneux-les-Juifs

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Une nécropole mérovingienne fouillée en 1958 a fourni deux beaux sarcophages et des objets exposés au musée du pays châtillonnais[3].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le château a successivement appartenu à Hugues Ier de Bourgogne, Hugues du Til puis les familles de Charrey, Jean de Mussey et d'Anglure.

Cessey, le principal écart du village, est une ancienne grange de l'abbaye de Fontenay[4].

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Le château est rebâti en 1558 par Claude d'Anglure puis passe entre diverses mains.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Racheté par un particulier au milieu du XIXe siècle le château est transformé en ferme[3]. Il est classé monument historique en juin 1964.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Jours-lès-Baigneux Blason Écartelé: au premier d'azur à deux fasces ondées d'or, au deuxième d'or semé de grelots d'argent, chacun soutenu d'un croissant de gueules, au troisième vairé d'or et de gueules, au quatrième d'azur à l'oie d'argent, becquée de gueules et membrée de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Ancien presbytère de Jours-lès-Baigneux
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Thierry Aubry    
Les données manquantes sont à compléter.

Jours-lès-Baigneux appartient :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2016, la commune comptait 83 habitants[Note 1], en diminution de 9,78 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
240255227242223246254249245
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
227218211188175191212187196
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
175161170135144137141119142
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
133128106868688858596
2016 - - - - - - - -
83--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux, monuments et pôles d'intérêt[modifier | modifier le code]

En 2016, la commune compte 1 monument inscrit à l'inventaire des monuments historiques[9], 18 monuments ou édifices répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[10] et 12 objets répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[11].

  • plusieurs croix monumentales existent sur la commune, plusieurs sont répertoriées à l'IGPC.

à la Combe-Bernard :

à Jours-les-Baigneux :

  • Église Saint-Barthélemy du XIXe siècle. (répertorié IGPC 1990)[14].
  • lavoir avec toit à impluvium de la 2e moitié du XIXe siècle bien réhabilité[15] (répertorié IGPC 1990)[16].
  • Ancien four à pain début XIXe s. (répertorié IGPC 1990)[17].
  • sarcophages mérovingiens VIIe s. (répertoriés IGPC 1990)[18],[19] visibles sur le parvis de l'église dans le cimetière voir image plus haut (§ Histoire).

à Cessey :

  • Chapelle Saint-Antoine début XVIIe s. (répertorié IGPC 1990)[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Claude-Nicolas Vaudrey, général de brigade, sénateur et conseiller général, est mort à Jours-lès-Baigneux le 11 mars 1857.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau (F0212000) »
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau (F02-0410) »
  3. a et b René Paris 1986, p. 76
  4. René Paris 1986, p. 77
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Liste des monuments historiques de la commune de Jours-lès-Baigneux », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Liste des lieux et monuments de la commune de Jours-lès-Baigneux à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Liste des objets de la commune de Jours-lès-Baigneux à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Palissy, ministère français de la Culture.
  12. Notice no IA00063727, base Palissy, ministère français de la Culture
  13. Notice no PA00112497, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Notice no IA00063714, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Le lavoir de Jours-lès-Baigneux
  16. Notice no IA00063720, base Palissy, ministère français de la Culture
  17. Notice no IA00063719, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. Notice no IA00063723, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Notice no IA00063724, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. Notice no IA00063725, base Mérimée, ministère français de la Culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Aignay-le-Duc, Baigneux-les-Juifs, Laignes, La Bourgogne, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :