Beaumont-sur-Vingeanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la commune de Côte-d'Or. Pour les articles homonymes, voir Beaumont.
Beaumont-sur-Vingeanne
Beaumont-sur-Vingeanne
Le château de Beaumont-sur-Vingeanne XVIIIe siècle.
Blason de Beaumont-sur-Vingeanne
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Dijon
Canton Saint-Apollinaire
Intercommunalité Mirebellois et Fontenois
Maire
Mandat
Albert Lafontaine
2014-2020
Code postal 21310
Code commune 21053
Démographie
Gentilé Beaumontois
Population
municipale
207 hab.
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 27′ 56″ nord, 5° 21′ 50″ est
Altitude Min. 206 m
Max. 268 m
Superficie 11,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Vingeanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Vingeanne

Beaumont-sur-Vingeanne est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Dampierre-et-Flée Rose des vents
Bèze N Lœuilley
(Haute-Saône)
O    Beaumont-sur-Vingeanne    E
S
Noiron-sur-Bèze Blagny-sur-Vingeanne Champagne-sur-Vingeanne

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Pascal Gardey    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2015, la commune comptait 198 habitants[Note 1], en augmentation de 7,03 % par rapport à 2010 (Côte-d'Or : +1,68 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
430 440 434 408 400 429 464 470 423
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
415 392 370 379 357 528 423 347 277
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
233 255 279 244 252 227 236 228 216
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
167 161 161 188 193 163 171 191 198
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Beaumont-sur-Vingeanne[5]. Le château a été construit en 1724 par l'abbé Claude Jolyot. Cette date de construction est préférable à la date de 1706 qui était communément admise, à cause du style du château, et surtout, parce qu'ayant hérité de la terre où il a été construit en 1723 on a retrouvé gravé sur une clé d'arc des communs la date de 1724.
    Claude Jolyot était né le 18 mars 1670 et mort dans son château le 16 mai 1762.
    Il était le fils de François Jolyot qualifié tour à tour de "marchand", de "praticien", de "notaire et laboureur", qui était surtout le gérant des biens de la famille de Saulx-Tavannes à laquelle le comté de Beaumont appartenait. Il devint "juge en la comté de Beaumont". Par son mariage avec Blaise Janvier, fille d'un riche bourgeois, il s'était allié avec les familles notables de la région. Sa fille Prudence s'était mariée avec François Clesquin, riche propriétaire, pourvu d'un office dans le comté.
    Claude Jolyot fils des études et devint docteur en théologie. En 1697, il est ordonné prêtre. Il fut prieur de Til-Châtel, chapelain du roi, abbé commendataire de l'abbaye de Bournet dans le diocèse d'Angoulême, en 1724. Il est probable que la proximité de sa famille avec les Saulx-Tavannes qui étaient des familiers du roi a dû lui permettre l'accès aux bénéfices en commende. À la mort de son père en 1723, il hérita avec sa sœur Prudence, de la moitié de ses biens.

Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  5. Yves Beauvalot, Le château de Beaumont-sur-Vingeanne, p. 57-63, dans Congrès archéologique de France. 152e session. Côte-d'Or. Dijon et le Val-de-Saône. 1994, Société française d'archéologie, Paris, 1997
  6. Notice no IA00125918, base Mérimée, ministère français de la Culture


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :