Nesle-et-Massoult

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nesle (homonymie).

Nesle-et-Massoult
Nesle-et-Massoult
Nesle
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Montbard
Intercommunalité Montbardois
Maire
Mandat
Jean-Philippe Valentin
2014-2020
Code postal 21330
Code commune 21451
Démographie
Population
municipale
75 hab. (2016 en diminution de 6,25 % par rapport à 2011)
Densité 3,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 37″ nord, 4° 25′ 54″ est
Altitude Min. 238 m
Max. 317 m
Superficie 23,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Nesle-et-Massoult

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Nesle-et-Massoult

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nesle-et-Massoult

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nesle-et-Massoult

Nesle-et-Massoult est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21451.png

La commune couvre 23,4 km2 à une altitude située entre 238 et 317 mètres.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

La route départementale 21 reliant Laignes à Baigneux-les-Juifs et à la route départementale 971 qui relie Troyes à Dijon par Châtillon-sur-Seine) passe à proximité de la commune.

Hydrograhie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Laignes Balot Ampilly-le-Sec Rose des vents
Fontaines-les-Sèches N Coulmier-le-Sec
O    Nesle-et-Massoult    E
S
Savoisy Puits

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Un tumulus gaulois est identifié dans la forêt de Nesle et une villa gallo-romaine à la Grand-Borne.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Une nécropole mérovingienne a été fouillée au val de Sommière dès 1894.

Massoult relevait de l'abbaye de Quincy avec une grange et une chapelle dédiée à Marie-Madeleine. La reconstruction de celle-ci au début du XXe siècle a mis en évidence les restes d'un établissement religieux antérieur à l'an 1000.

Il subsiste à Nesle le corps de logis d'une forteresse bâtie sur l'éperon rocheux qui domine le val desséché de la Laignes. Au XVIe siècle le village est clos de murs percés de 3 portes.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Les deux villages sont réunis en une seule commune en 1800[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Didier Baudry    
Les données manquantes sont à compléter.

Nesle-et-Massoult appartient :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 75 habitants[Note 1], en diminution de 6,25 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
327450363436473499470428416
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
400404373313306302284306247
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
220205220196149154155185188
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
134122998092101898075
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monument[modifier | modifier le code]

Sainte-Madeleine et le lavoir de Massoult
Hameau de Massoult, portail daté 1876, 21330 Nesle-et-Massoult
  • L'église Saint-Martin de Nesle renferme un groupe de la Sainte-Famille du XVIIe siècle et deux couvercles de sarcophages mérovingiens.
  • A Massoult, la chapelle Sainte-Marie-Madeleine érigée au XIIe siècle par l'abbaye de Quincy et rebâtie en 1900 conserve une statue ancienne en bois polychrome de sa sainte patronne.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Aignay-le-Duc, Baigneux-les-Juifs, Laignes, La Bourgogne, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :