Molesme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Molesmes.

Molesme
Molesme
Blason de Molesme
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Jacques Lazzarotti
2014-2020
Code postal 21330
Code commune 21419
Démographie
Population
municipale
266 hab. (2015 en augmentation de 9,92 % par rapport à 2010)
Densité 9,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 56′ 08″ nord, 4° 21′ 28″ est
Altitude Min. 181 m
Max. 353 m
Superficie 28,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Molesme

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Molesme

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Molesme

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Molesme

Molesme est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

La commune a modifié son orthographe 25 décembre 1997 (ancienne orthographe : Molesmes).

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21419.png

Le village de Molesme est situé à la croisée de trois départements : la Côte-d'Or, où est implantée la commune, l'Yonne, à 12 km à l'ouest et l'Aube à 9 km au nord-est.

Le village s'est construit autour de l'abbaye bénédictine, à flanc de colline, et surplombe une partie de la vallée de la Laigne, entre l'ancien site gallo-romain de Vertillum et les premières vignes de Champagne.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Molesme est accessible depuis la commune mitoyenne des Riceys située dans l'Aube au nord et Laignes au sud.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Molesme est traversé par la Laignes


La boucle du bief de la Laigne depuis Molesme

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bragelogne-Beauvoir
(Aube)
Les Riceys (Aube) Mussy-sur-Seine
(Aube)
Rose des vents
N Gomméville
Bouix
O    Molesme    E
S
Vertault Villedieu Larrey

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Des silex taillés et des tessons trouvés sur le plateau au-dessus des carrières de Prégnai témoignent d'une occupation du site dès le néolithique. Celle-ci ne se dément plus ensuite avec la découverte un bracelet en or de facture celtique et d'objets gallo-romains[1].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Une importante nécropole mérovingienne est identifiée au lieu-dit Croix Saint-Pierre. Mais c'est au XIe siècle que l'histoire de Molesme prend toute son importance.

Robert, dit par la suite Robert de Molesme, après avoir été prieur de l'abbaye de Moûtiers-la-Celle dans le diocèse de Troyes puis abbé de Saint-Michel-de-Tonnerre dans le diocèse de Langres, est mandaté en 1075 par le pape Alexandre II auprès des ermites qui rejoignent Albéric dans la forêt de Collan près de Tonnerre. Robert fonde pour eux, deux ans plus tard, l'abbaye Notre-Dame de Molesme initialement constituée de cabanes en bois autour d'une chapelle. Elle s'enrichit et se développe rapidement, attirant de nombreux disciples dont Bernard de Clairvaux et Bruno de Cologne. En 1098 Albéric, Étienne Harding et 21 autres moines suivent Robert à Citeaux pour y fonder une nouvelle abbaye. Robert revient à Molesme au bout de deux ans et y meurt le 17 avril 1111.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Les travaux de construction de l'abbatiale dans son dernier état commencent en 1534[2]. En 1687 est installé dans le chœur le mausolée de saint Robert, fondateur de l'Abbaye Notre-Dame de Molesme en 1075. L'abbatiale est célébrée avec enthousiasme par le bénédictin Dom Simon Briot, auteur d'un Petit abbrégé chronologique de l'histoire de l'Abbaye royalle Nostre-Dame de Molesme (1697). Ce n'est pourtant qu'en 1731 que sont achevées la façade et les dernières travées, et la gravure qui la représente dans le Monasticum Gallicanum (vers 1685) semble figurer en fait un projet d'achèvement.

Malgré l'appréciation admirative du commissaire chargé de l'inventaire des biens saisis, qui la trouvait « d'un goût unique et très belle », l'abbatiale fut totalement rasée après la Révolution, à partir de 1792.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Molesme Blason De gueules aux deux crosses d'or passées en sautoir, cantonnées, en chef et en pointe, de deux abbayes d'or de profil, et, aux flancs, de deux mitres d'argent, à l'écusson d'azur aux trois fleurs de lys d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Jacques Lazzarotti DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Molesme appartient :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 266 habitants[Note 1], en augmentation de 9,92 % par rapport à 2010 (Côte-d'Or : +1,68 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
903855876839890892884848860
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
776748739696675638620545527
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
503505473380381349352370297
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
268258258246224225225225264
2015 - - - - - - - -
266--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Abbaye de Molesme)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. René Paris 1986, p. 111
  2. Les informations de cette section sont un résumé de : Patrice Wahlen, Christophe Petit et Chistian Camerlynck, Regards croisés sur un monument disparu : L'abbatiale de Molesme, in Dossiers d'Archéologie n° 284, juin 2003.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. Fiche Mérimée
  8. Fiche Mérimée
  9. La famille Gélis est propriétaire de l'abbaye de Molesme depuis la fin du XVIIIe siècle.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Aignay-le-Duc, Baigneux-les-Juifs, Laignes, La Bourgogne, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :