Origny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Origny (homonymie).

Origny
Origny
Origny à l'INSEE, ...sur-Seine parce qu'il existe d'autres Origny en France.
Blason de Origny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Serge Jacquinot
2014-2020
Code postal 21510
Code commune 21470
Démographie
Population
municipale
52 hab. (2016 en augmentation de 26,83 % par rapport à 2011)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 42′ 06″ nord, 4° 38′ 22″ est
Altitude Min. 309 m
Max. 394 m
Superficie 5,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Origny

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Origny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Origny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Origny

Origny (parfois Origny-sur-Seine à l'usage[1]) est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21470.png

La commune d'Origny (5,2 km2) se trouve sur un bout du plateau du Duesmois qui s'étend entre les deux vallées creusées par la Seine au sud et le Brévon au nord. Sa limite sud court à mi-versant de la rive droite de la Seine (altitude minimum 308 m sur la route de Vaux), l'essentiel du territoire se situe sur le plateau à une centaine de mètres au-dessus du fleuve. Le village est excentré au sud-est en limite de territoire (quelques bâtiments font même partie de la commune voisine), un peu à l'abri des vents du plateau dans un replat du versant. Le quart nord-est du finage est couvert par la forêt, qui se partage avec l'agriculture dans le quart nord-ouest. En dehors du versant et des alentours immédiats du village, au sud, où s'étalent des prairies parfois semées de quelques restants de bois, la moitié sud du finage se voue entièrement à l'agriculture. On y trouve le point culminant de la commune en plein champ à 393 m, sur la colline au nord du village.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Une route importante (D 901) suit la Seine en bas de la commune sur le territoire de la commune voisine de Bellenod-sur-Seine, le village d'Origny y est reliée par une route en côte d'environ 700 m. Une route secondaire entre Saint-Marc-sur-Seine et Beaunotte, villages situés sur la Seine, gravit le versant pour relier plusieurs villages situés sur le bord du plateau et traverse Origny. Les trois quarts nord de la commune ne comportent que des routes forestières ou de service agricole. Le sentier de Randonnée GR 2 qui relie le Havre à Dijon suit les bois du nord-ouest avant de bifurquer vers Saint-Marc, sans passer par le village.

Hameaux, écarts, lieux-dits[modifier | modifier le code]

La population est regroupée dans le village, la commune n'a pas de hameaux rattachés ni d'habitations isolées.

  • Lieux-dits d'intérêt local : les Coteaux (versant sur la Seine), les Herbues (point haut à 393 m), chemin de la Voie-d'Ambrey, combe et bois d'Origny.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Brémur-et-Vaurois Busseaut Rose des vents
N
O    Origny    E
S
Saint-Marc-sur-Seine Bellenod-sur-Seine

Hydrograhie[modifier | modifier le code]

Le territoire d'Origny s'arrête dans le versant de la rive droite de la Seine[2] sans comprendre le cours du fleuve, et le reste du territoire n'a pas de rivières. Le plateau doucement incliné vers le nord est creusé de deux combes, la source du Noin tout près de l'angle nord-ouest de la limite de commune dans la combe Bernard, donne naissance au ruisseau du Noin[3] qui rejoint par intermittence le Brévon[4] plus au nord. Dans l'angle nord-est, une source dans la combe d'Origny n'a pas de suite, bien que la combe se prolonge jusqu'au Brévon.

Au niveau du village situé dans le versant, des sources alimentaient mares, lavoir et fontaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

70 pièces romaines en bronze ont été découvertes près du village au début du XXe siècle.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Origny fut l'un des nombreux fiefs de la puissante famille de Thoury vers le XIIe siècle.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

En 1519 les habitants sont affranchis par François de Chiando. Du château construit à cette époque ne subsiste que deux tours d'angle[5].

Lors de son passage en avril 1650 Anne d'Autriche, fait don à l'église de deux reliquaires disparus depuis.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Origny Blason D'hermine à la fasce de gueules accompagnée de trois croissants du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Serge Jacquinot    
Les données manquantes sont à compléter.

Origny appartient :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2016, la commune comptait 52 habitants[Note 1], en augmentation de 26,83 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
186159179188167180208173156
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
160143146130134118122112102
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
102110113107104108939185
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
736955414237353535
2013 2016 - - - - - - -
4952-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Sur la commune se trouve le seul producteur de fromage d'Époisses AOP fermier. L'essentiel de la production de ce fromage réputé est en effet le fait de fromageries semi-artisanale et industrielle.

Lieux, monuments et pôles d'intérêt[modifier | modifier le code]

En 2016 la commune n'a pas de monument classé à l'inventaire des monuments historiques, 1 objet y est classé[10] et 17 objets sont répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[11].

  • Église Saint-Germain et Notre-Dame-du-Mont-Carmel, de plan allongé, avec un massif clocher carré servant de porche et précédé d'un auvent en charpente. Statuaire : saint Germain du XVe Logo monument historique Classé MH (1992)[12], une Vierge à l'Enfant et une sainte Catherine du XVIIIe[13].
  • Ruines d'un château du XIVe siècle remanié aux XVIe siècle et XVIIe siècle dont il ne subsiste que trois tours en bordure du village sur la vallée. Celle du nord est abritait une chapelle[14].
  • Fontaine et lavoir-abreuvoir du XIXe siècle (IGPC 1989)[15],[16] restauré en salle de réunion.
  • Deux croix monumentales sont répertoriées IGPC, dont celle du cimetière.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Beaucoup de seigneurs issus des plus anciennes familles de France se sont succédé à Origny.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Aignay-le-Duc, Baigneux-les-Juifs, Laignes, La Bourgogne, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :