Mavilly-Mandelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mavilly-Mandelot
Mavilly-Mandelot
Blason de Mavilly-Mandelot
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Canton Ladoix-Serrigny
Intercommunalité Beaune Côte et Sud
Maire
Mandat
Thierry Lainé
2014-2020
Code postal 21190
Code commune 21397
Démographie
Population
municipale
176 hab. (2015 en augmentation de 7,98 % par rapport à 2010)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 02′ 59″ nord, 4° 44′ 19″ est
Altitude Min. 345 m
Max. 588 m
Superficie 9,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Mavilly-Mandelot

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Mavilly-Mandelot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mavilly-Mandelot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mavilly-Mandelot

Mavilly-Mandelot est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lusigny-sur-Ouche Bessey-en-Chaume Rose des vents
Montceau-et-Écharnant N Bouze-lès-Beaune
O    Mavilly-Mandelot    E
S
Meloisey Nantoux

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mavilly-Mandelot Blason D'azur à la branche de gui d'or, chapé d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
le 28 mars 2014 en cours Thierry Lainé SE  
2010 2014 Michel Meunier SE  
1995 2010 Jacques Collenot SE  
1965 1995 André Gagnepain SE  
1959 1965 Célestin Jacotot SE  
1947 1959 Henri Collenot SE  
1919 1947 Raoul Ferrand SE  
1908 1919 Victor Guillemeau SE  
1900 1908 Émile Pothier SE  
1871 1900 Claude Pothier Guillemeau SE  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2015, la commune comptait 176 habitants[Note 1], en augmentation de 7,98 % par rapport à 2010 (Côte-d'Or : +1,68 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
319346391366389355395392396
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
348318335301296322312314280
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
277265239208200191167171181
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
175154144146152154160162176
2015 - - - - - - - -
176--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

À Mavilly existait un autel, ou un pilier, gallo-romain, dont a été réalisé un moulage pour le Musée des Antiquités nationales (aujourd'hui Musée d'archéologie nationale) de Saint-Germain. Ses tronçons avaient été réutilisés pour servir de base à deux autels de l'église paroissiale, ainsi qu'à un bénitier et à des fonts baptismaux. Ces vestiges et les figures qui les ornaient ont donné lieu à des hypothèses diverses de la part des historiens, archéologues et historiens des religions, comme Salomon Reinach[5]. La roche calcaire utilisée, localement appelée bouzard, provenait d'un gisement au nord-est de Mavilly, dont est également issue la colonne de Cussy.

Le calvaire fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [6].

Lors de l'élaboration du PLU, plusieurs arbres remarquables ont été trouvés et classés : quatre cormiers, un saule marsault têtard, une cépée de Nerprun des Alpes[7]. Un des quatre cormiers est le plus gros de France par la circonférence du tronc.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  5. Salomon Reinach, Cultes, mythes et religions (édition établie par Hervé Duchêne), Robert Laffont, 1996 (ISBN 2-221-07348-7) pp.765-777.
  6. « Calvaire », notice no PA00112533, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Le petit journal de Mavilly-Mandelot N°8 page 14


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :