Saint-Maurice-sur-Vingeanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Maurice.

Saint-Maurice-sur-Vingeanne
Saint-Maurice-sur-Vingeanne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Dijon
Canton Saint-Apollinaire
Intercommunalité Mirebellois et Fontenois
Maire
Mandat
Georges Apert
2014-2020
Code postal 21610
Code commune 21562
Démographie
Population
municipale
221 hab. (2016 en augmentation de 1,38 % par rapport à 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 34′ 46″ nord, 5° 24′ 32″ est
Altitude Min. 232 m
Max. 297 m
Superficie 17,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Saint-Maurice-sur-Vingeanne

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Saint-Maurice-sur-Vingeanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Maurice-sur-Vingeanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Maurice-sur-Vingeanne

Saint-Maurice-sur-Vingeanne est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

À 46 km de Dijon, 24 de Gray et 38 de Langres, la commune est située sur la rivière de Vingeanne. Son territoire est traversé par le canal « Entre Champagne et Bourgogne » qui relie la Marne à la Saône. Le nord de la commune marque la limite avec le département de la Haute-Saône.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Outre le canal de la Marne à la Saône, la commune est traversée par la rivière la Vingeanne[1]. Une station de mesure de son débit est d'ailleurs installée à Saint-Maurice-sur-Vingeanne[2].

Géologie[modifier | modifier le code]

Le sol de la commune est constitué de calcaires de Montigny-sur-Vingeanne (ex Argovien), d'argile au sud et sur les hauteurs au nord, et de dépôts alluvionnaires dans la vallée de la Vingeanne[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Climat de la Côte-d'Or.

Comme toutes les communes de la Côte-d'Or, le climat de Saint-Maurice-sur-Vingeanne est de type océanique à tendance semi-continentale.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Commanderie de la Romagne.
Porte principale de l'église.

Hameau de la Romagne.

Article détaillé : Commanderie de La Romagne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Maurice-sur-Vingeanne
Percey-le-Grand
(Haute-Saône)
Orain
Chaume-et-Courchamp Saint-Maurice-sur-Vingeanne Montigny-Mornay-Villeneuve-sur-Vingeanne
Fontaine-Française

Histoire[modifier | modifier le code]

Du milieu de XIIe siècle jusqu'à la Révolution, le seigneur du lieu était le commandeur de La Romagne..

Pendant la période révolutionnaire, le village s'est appelé Avallon-sur-Vingeanne[4],[5]. Jusqu'à la Révolution, Saint-Maurice se situait dans la Champagne historique, à la création des départements, le village fait partie de la Côte-d'Or et devient bourguignon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[6]
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 2020 Georges Apert    
mars 2001 2014 Jean-Louis Comparon DVD  
novembre 1980 2001 Michel Guenin    
mars 1977 1980 Elvire Guenin    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2016, la commune comptait 221 habitants[Note 1], en augmentation de 1,38 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
451423481475536536531502507
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
480473426439427418406352366
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
363329301288295258244257242
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016
214184175139162182209217221
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il existe une école primaire et une école élémentaire cantonales installée dans la commune de Fontaine-Française.

Sports, loisirs[modifier | modifier le code]

Il y a dans la commune une association de chasseurs, une association de loisirs (Les Amis de St Mo), une association culturelle (Foyer Rural Saint Maurice sur Vingeanne) et deux associations sportives (Gymnastique Volontaire de St Maurice sur Vingeanne et le Club de quilles de l'Espérance)[11].

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de docteur, pas de pharmacie, pas de kinésithérapeute, pas de dentiste dans ce village. Les plus proches se trouvent à Fontaine-Française. Le centre hospitalier se trouve à Gray.

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La Communauté de communes du Val de Vingeanne gère la collecte de la commune. La déchetterie la plus proche se situe à Fontaine-Française. Les déchets sont recyclées grâce au tri des habitants ce qui permet de favoriser le développement durable ainsi que la protection environnementale. La deuxième vie de ces déchets est assurée par une ramasse quotidienne grâce à une entreprise qualifiée et certifiée.

Cultes[modifier | modifier le code]

Le culte catholique est pratiquée à l'église de la commune qui relève de la paroisse de Fontaine-française, qui dépend du doyenné de Vingeanne-Saône, dans le diocèse de Dijon[12].

Économie[modifier | modifier le code]

En 2000, quatre exploitations agricoles étaient recensées dans la commune. En 2007, le revenu fiscal médian par ménage était de 15 711 , ce qui plaçait Saint-Maurice au 19 942e rang parmi les 30 714 communes de plus de 50 ménages en métropole[13].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Lavoir de Saint-Maurice sur Vingeanne.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Marie Jade a habité Saint-Maurice de 1929 a 1932, en 1930, elle commence l'écriture de "Sully Paturin", roman dont l'histoire se passe dans le village.

Six officiers des armées de Napoléon sont nés dans la commune : Capitaine Hubert Bourdont (1792-1878), capitaine Etienne Caumont (1752-1809), capitaine Nicolas Gribelin (1762-1811), lieutenant Claude Jossinet (1771-1852), lieutenant Jean Lavoignet (1760-1796), sous-lieutenant Jean-Jacques Monny (1766-?).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cours d'eau : rivière la vingeanne (U09-0400), Service d’Administration Nationale des Données et Référentiels sur l’Eau, consulté le 10 décembre 2010
  2. PRESENTATION DE LA STATION HYDROMETRIQUE - LA VINGEANNE à SAINT-MAURICE-SUR-VINGEANNE, sur de site de la Banque Hydro. Consulté le 10 décembre 2010
  3. « Cartes géologiques », sur infoterre (consulté le 10 décembre 2010)
  4. Joseph Garnier, Nomenclature historique des communes, hameaux, écarts, lieux détruits, cours d'eau et montagnes du département de la Côte-d'Or, E. Jobard, (lire en ligne), p. 18
  5. Du 5 nivose an II au 2 novembre 1810.
  6. Selon la documentation consultée à la mairie de Saint-Maurice
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Saint-Maurice-sur-Vingeanne », sur fontaine française (consulté le 10 décembre 2010)
  12. « Carte des doyennés et paroisses », sur diocèse de Dijon (consulté le 10 décembre 2010)
  13. « CC-Résumé statistique/com,dep,zone empl », sur site de l'Insee (consulté le 22 août 2010)
  14. En Bourgogne, on appelle "lave" la pierre calcaire utilisée en couverture de toits.
  15. Archives de la Côte d'or, 115 H 1242
  16. Hervé Mouillebouche, Les maisons fortes en Bourgogne du nord du XIIIe au XIIIe siècle : inclus une base de données sur cédérom (ISBN 2-905965-57-6), voir Saint-Maurice-sur-Vingeanne dans le cédérom
  17. Notice no PA00112633, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. Notice no PA00112632, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :