Aller au contenu

Villy-en-Auxois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Villy-en-Auxois
Villy-en-Auxois
La mairie de Villy-en-Auxois.
Blason de Villy-en-Auxois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Intercommunalité Communauté de communes des Terres d'Auxois
Maire
Mandat
Évelyne Monot
2020-2026
Code postal 21350
Code commune 21707
Démographie
Gentilé Villyssois, Villyssoise
Population
municipale
222 hab. (2021 en augmentation de 2,3 % par rapport à 2015)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 16″ nord, 4° 38′ 08″ est
Altitude Min. 318 m
Max. 511 m
Superficie 16,17 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Dijon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Semur-en-Auxois
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Villy-en-Auxois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Villy-en-Auxois
Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or
Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
Villy-en-Auxois
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
Villy-en-Auxois
Liens
Site web http://villyenauxois.free.fr/

Villy-en-Auxois (prononcer [vi.ji ɑ̃.n‿o.swa]) est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont les « Villyssois » et les « Villyssoises ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Creusé par la vallée de l'Ozerain sur un axe sud-est/nord-ouest, et comprenant ses deux versants escarpés qui accèdent aux plateaux, le finage de Villy-en-Auxois de 16 km2 est essentiellement tourné vers l'élevage qui occupe ses belles prairies abritées des vents et irriguées par les nombreux méandres de la rivière. Le haut des versants est souvent occupé par des bois qui séparent et protègent les prairies des terres agricoles installées sur les hauteurs. L'altitude la plus basse est au nord sur le point aval de l'Ozerain à 318 m, la montagne de Vitteaux à l'est porte le point culminant de la commune à 515 m ; à l'ouest la montagne de Donmartin est à 513 m. Le village est installé en fond de vallée sur la rivière à sa confluence avec le ruisseau de Saint-Cassien, et au croisement de la D 9 (une des routes qui relient l'Auxois à Sombernon) avec la D 26 (Vitteaux / Saint-Seine-l'Abbaye). À l'est, la limite de commune suit le tracé de l'ancienne voie romaine Alesia-Sombernon qui suit la crête de la montagne[1], itinéraire apprécié des marcheurs et vététistes et qui offre de beaux points de vue.

Localisation[modifier | modifier le code]

Villy-en-Auxois se trouve à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Dijon. En venant de Paris Sortie 23 de l'A6 direction Saulieu jusqu'à Précy-sous-Thil puis traverser Vitteaux en direction de Saint-Seine-l'Abbaye. En venant de Lyon Sortie 24 de l'A6 direction Dijon puis Sortie 28 de l'A38 direction Sombernon puis D 9. En venant de Dijon Sortie 29 de l'A38 direction Sombernon puis D 9.

Gare la plus proche : Verrey-sous-Salmaise à 5 km, gare T.E.R. sur la ligne P.L.M..

Hameaux, écarts, lieux-dits[modifier | modifier le code]

La population est regroupée autour du village.

  • Il comprend les quartiers de Rue-Larcher et du Chenasson.
  • Trois hameaux sont très proches de Villy-en-Auxois : Vervoille, le Pâtis et Vellefrey, et peuvent être considérés comme quartiers du village.
  • Habitat ou bâti écarté : les Trembles.
  • Lieux-dits d'intérêt local : La Roche-Branlante, Chapelle Sainte-Barbe. Montagnes : à l'est, montagne de Donmartin (513 m, 509 m sur la commune), montagne Sachère (485 m) ; à l'ouest, montagne de Vitteaux (515 m) ; au sud-est entre l'Ozerain et le ruisseau de St-Cassien : la Grande-Montagne (506 m), Chantoillon (492 m).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les versants des « montagnes » voient poindre de nombreuses sources alimentées par les eaux venues des plateaux et contribuent au débit de l'Ozerain : source de la Golotte, fontaine du Crognot… sur la rive droite côté montagne de Donmartin ; source de Tagney, fontaine à Trois-Têtes… en rive gauche où la montagne de Vitteaux donne également naissance aux ruisseaux de St-Cassien et de Chevrey, le second se jetant dans le premier qui rejoint à son tour l'Ozerain, rivière dont les eaux finissent dans la Brenne, puis dans l'Armançon, dans l'Yonne et enfin dans la Seine. On peut noter que l'Ozerain est ici proche de sa source au sud (une dizaine de kilomètres à vol d'oiseau), source qui se trouve sur la ligne de crête entre les bassins versants Seine et Saône-Rhône, tout comme la source de la Seine à une dizaine de kilomètres au nord-est du village, ce qui fait de Villy-en-Auxois une des communes à proximité de la ligne de partage des eaux Atlantique-Méditerranée.

Les cours d'eau qui traversent le territoire de Villy-en-Auxois sont :

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat des marges montargnardes, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[2]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique altéré et est dans la région climatique Lorraine, plateau de Langres, Morvan, caractérisée par un hiver rude (1,5 °C), des vents modérés et des brouillards fréquents en automne et hiver[3].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,9 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 16,6 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 970 mm, avec 13,2 jours de précipitations en janvier et 8,8 jours en juillet[2]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Saint-Martin-du-M », sur la commune de Saint-Martin-du-Mont à 12 km à vol d'oiseau[4], est de 9,9 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 938,1 mm[5],[6]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[7].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Au , Villy-en-Auxois est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à 7 niveaux définie par l'Insee en 2022[8]. Elle est située hors unité urbaine[9]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Dijon, dont elle est une commune de la couronne[Note 1],[9]. Cette aire, qui regroupe 333 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d'occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (75,3 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (75,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (53,7 %), forêts (22,2 %), terres arables (13,6 %), zones agricoles hétérogènes (8 %), zones urbanisées (2,4 %)[12]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Villy-en-Auxois est membre de la communauté de communes des Terres d'Auxois[9], un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Semur-en-Auxois. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[13].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Montbard, à la circonscription administrative de l'État de la Côte-d'Or et à la région Bourgogne-Franche-Comté[9].

Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Semur-en-Auxois pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[9], et de la quatrième circonscription de la Côte-d'Or pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[14].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1793 Grégory Gueneau    
1793 1795 Nicolas Le Fort   Notaire
1795 1798 Simon Ménetrier    
1798 1799 Martin Noirot    
1799 1805 Louis Simon    
1805 1808 Jacques Frerejean    
1808 1815 Nicolas Le Fort   Notaire
1815 1816 Bernard Lachot    
1816 1820 Claude Philippe Lachot    
1820 1830 Jean-Baptiste Pierre Son   Maréchal-ferrant
1830 1842 Louis Simon    
1842 1870 Charles Ménetrier    
1870 1871 Jean-Marie Matruchot    
1871 1877 Charles Ménestrier    
1877 1898 François Bouchard    
1898 1900 Léon Guedeney    
1900 1904 Pierre Lachot-Noirot    
1904 1912 Léon Tardes    
1912 1914 Marcel Pichon    
1914 1921 Charles Ménestrier    
1921 1927 Bernard Boccard    
1927 1929 Charles Barberet    
1929 1937 Pierre Rebourseau    
1937 1944 Michel Ménestrier    
1944 1959 Albert Tardes    
1959 1971 Gabriel Charlut    
1971 1989 Henri Rebourseau    
1989 2008 André Boccard    
2008 2011 Jean-François Thierry    
2011 en cours Evelyne Monot SE Employée

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[16].

En 2021, la commune comptait 222 habitants[Note 2], en augmentation de 2,3 % par rapport à 2015 (Côte-d'Or : +0,44 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
744575690792832838810790646
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
605615576565551540544540508
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
488472363361355376401432403
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
370348281277209239243226218
2021 - - - - - - - -
222--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux, monuments et pôles d'intérêt[modifier | modifier le code]

En 2016, la commune compte 2 monuments inscrits à l'inventaire des monuments historiques[19], 12 éléments répertoriés à l'inventaire des objets historiques[20] et 3 objets répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[21].

  • Plusieurs croix en pierre sur la commune dont deux sont classées monuments historiques. À noter que celle qui porte le nom de « Croix de Villy » se trouve sur le finage de Charencey, après le croisement avec la voie romaine.
  • Église Saint-Martin (XIIe au XVIe siècle) de plan allongé, coiffée d'un clocher carré à longue flèche octogonale et son calvaire du XIIIe siècle dans un enclos paroissial. Le chœur de l'église est éclairé dans l'axe de la nef par un vitrail (fin XVe ou début XVIe) représentant, au pied de l'arbre de Jessé, le donateur Pierre Poinceot Gerland et sa femme qui firent embellir l'église à cette époque. D'autres vitraux décoratifs récents (sans valeur patrimoniale) présentent de façon complète la vie de Saint Martin de Tours.
  • Statue de la Vierge à la Montagne (pèlerinage annuel). Une cavité en contrebas accueille également une réplique de la statue de la Vierge.
  • Ancien lavoir (rue du Pigeonnier).
  • Chapelle Sainte-Barbe (reconstruite par la commune entre 2010 et 2013) à l'emplacement d'une ancienne nécropole mérovingienne et de l'ancien village des lépreux (en altitude à l'est du village).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Guy Lachot, artiste peintre
  • Marie Gagnot, sculptrice
  • René Toulouse, sculpteur
  • Luc Communod, globe-trotter cycliste
  • Eric Basquin artiste, réalisateur
  • Sandrine Porcher, sculptrice

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Villy-en-Auxois

La commune de Villy s'est dotée de ce blason en 1992.

Il est inspiré des armoiries de la famille Poinceot Guerland, seigneur de Villy sous l'Ancien Régime, auquel a été ajoutée la croix de guerre 1939-1945 attribuée à la commune en souvenir des fusillés de la Résistance.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean Naem et Jean Picard (photogr. Luc Communod, Jean Naem, Marie-Thérèse Maillard), Villy-en-Auxois, Villy-en-Auxois, Vasja, , 62 p. (présentation en ligne)Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. voir cette voie romaine sur le site d'Alesia
  2. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  3. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  4. « Orthodromie entre Villy-en-Auxois et Saint-Martin-du-Mont », sur fr.distance.to (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Saint-Martin-du-M », sur la commune de Saint-Martin-du-Mont - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  6. « Station Météo-France « Saint-Martin-du-M », sur la commune de Saint-Martin-du-Mont - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  7. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  8. « La grille communale de densité », sur le site de l’Insee, (consulté le ).
  9. a b c d et e Insee, « Métadonnées de la commune ».
  10. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Dijon », sur insee.fr (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  13. « communauté de communes des Terres d'Auxois - fiche descriptive au 01 octobre 2020 », sur banatic.interieur.gouv.fr (consulté le ).
  14. « Découpage électoral de la Côte-d'Or (avant et après la réforme de 2010) », sur politiquemania.com (consulté le ).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  19. « Liste des monuments historiques de la commune de Villy-en-Auxois », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Liste du patrimoine mobilier de la commune de Villy-en-Auxois », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture.
  21. « Liste des objets de la commune de Villy-en-Auxois à l'inventaire général du patrimoine culturel », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture.
  22. Notice no PA00112731, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. Notice no PM21002534, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture.
  24. Il reste un bon chemin par la ferme du Giboux qui reste le plus court itinéraire de Villy-en-Auxois à Verrey-sous-Salmaise