VIIe siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Millénaires :

Ier millénaire av. J.-C. • Ier millénaire • IIe millénaire


Siècles :
VIe siècle • VIIe siècle • VIIIe siècle


Décennies :

600610620630640
650660670680690


Années :

601602603604605
606607608609610

611612613614615
616617618619620

621622623624625
626627628629630

631632633634635
636637638639640

641642643644645
646647648649650

651652653654655
656657658659660

661662663664665
666667668669670

671672673674675
676677678679680

681682683684685
686687688689690

691692693694695
696697698699700

Voir aussi : Liste des siècles, Chiffres romains

Planisphère représentant la répartition des peuples à la fin de ce siècle.

Le VIIe siècle (ou 7e siècle) commence le et finit le .

Événements[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

  • Tumulus et tombes dans la vallée du Mississippi.
  • Apogée de la civilisation maya (600-900).
  • Civilisation d’El Tajin dans l’État de Veracruz au Mexique.
  • Civilisation Huari (600-1000) sur les hauts plateaux du Pérou. Civilisation guerrière, elle met fin aux cultures régionales péruviennes, préparant la période Inca.
  • Tradition culturelle Arauquinoïde dans le bas-Orénoque et la Guyane (v. 600-1200)[1].

Afrique noire[modifier | modifier le code]

  • La fondation du royaume Songhai à Koukya et le début de la dynastie des Za. Un État qui deviendra plus tard le plus vaste empire qu'a connu l'Afrique.
  • Ancien Empire du Ghana, premier « État » connu en Afrique occidentale.
  • Culture du sorgho en Zambie et au Zimbabwe.
  • Du VIIe au XIIIe siècle, les Arabes établissent un grand nombre de comptoirs le long des côtes africaines de l’océan Indien : Mogadiscio, Kismayou, Malindi, Mombasa, les îles de Pemba et de Zanzibar, Kiloa, Sofala… Ils prennent pied également dans les îles des Comores et ont des relations avec Madagascar. En échange de tissus et de verroterie, ils obtiennent de l’ivoire et de l’or du Zimbabwe, de l’ambre gris et un grand nombre d’esclaves qu’ils vendent en Asie.

Asie centrale[modifier | modifier le code]

  • Fédération de neuf tribus turques « Tokuz Oghuz » au sud et au sud est du lac Baïkal.

Inde[modifier | modifier le code]

  • Le Bhoutan se convertit au bouddhisme.
  • Déclin du bouddhisme en Inde.
  • Vie du philosophe hindou Kumârila, adversaire acharné du bouddhisme, commentateur de la Mîmâmsâ.
  • Image de danseurs pratiquant la danse odissi dans l’Orissa sur des temples à Bhûbaneśvarî, à Purî et à Konârak du VIIe au XIVe siècle.

Extrême-Orient[modifier | modifier le code]

Europe occidentale[modifier | modifier le code]

Europe orientale[modifier | modifier le code]

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

  • Innovations techniques dans l’agriculture en Gaule :
    • Charrue à roues,
    • Harnais,
    • Fléau,
    • Herse,
    • Rotation triennale.

Elles se répandent lentement jusqu’à l’an mil.

  • Feu d'artifice en Chine.
  • Un jeu de balle au pied (kemari) se répand au Japon[2].

Art et culture[modifier | modifier le code]

  • Apparition de la prose narrative en Irlande transcrivant les épopées traditionnelles celtiques à la fin du VIIe siècle : le Cycle d'Ulster, avec son héros Cúchulainn, le Cycle de Finn, qui évoque la tradition celtique des confréries de chasseurs guerriers.
  • En Scandinavie, l’ornementation animalière tend à se dégager de l’influence romaine pour se rapprocher des styles orientaux (art « scythe » ou art des steppes) que les Goths ont dû apprendre en Russie méridionale et diffusé largement.
  • Début de la construction, dans l'actuelle Tunisie, de la Grande Mosquée de Kairouan (vers 670)[3] considérée comme l'un des grands chefs-d'œuvre de l'art et de l'architecture islamiques[4].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]