Villers-les-Pots

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villers.
Villers-les-Pots
Église Saint-Michel
Église Saint-Michel
Blason de Villers-les-Pots
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Dijon
Canton Auxonne
Intercommunalité Auxonne Pontailler Val de Saône
Maire
Mandat
Christian Seichon
2014-2020
Code postal 21130
Code commune 21699
Démographie
Gentilé Potier, potierre
Population
municipale
1 077 hab. (2014)
Densité 103 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 12′ 42″ nord, 5° 21′ 17″ est
Altitude Min. 182 m
Max. 205 m
Superficie 10,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Villers-les-Pots

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Villers-les-Pots

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villers-les-Pots

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villers-les-Pots
Liens
Site web villerslespots.fr

Villers-les-Pots est une commune française située dans le canton d'Auxonne du département de la Côte-d'Or, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Villers-les-Pots est située à 3 km d'Auxonne, 35 km de Dijon et 20 km de Dole.

Elle dispose d'une petite gare (7 arrêts par jour de chaque côté) sur la ligne Dijon-Belfort.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Collonges-lès-Premières Magny-Montarlot Athée Rose des vents
Soirans N Auxonne
O    Villers-les-Pots    E
S
Tréclun Champdôtre, Tillenay Auxonne

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
vers 1921   Simon    
    Émile Collin    
    André Dumay    
mars 1995 mars 2008 Jacki Pirat    
mars 2008 en cours Christian Seichon DVD Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 077 habitants, en augmentation de 4,16 % par rapport à 2009 (Côte-d'Or : 1,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
385 380 423 388 540 598 644 621 621
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
643 659 686 675 682 636 582 593 596
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
549 572 612 723 691 706 759 774 722
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014 -
731 790 763 855 871 1 016 1 054 1 077 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Éducation[modifier | modifier le code]

  • École maternelle
  • École primaire
  • Bibliothèque

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

  • Petite aire de jeux pour enfants de 2 à 6 ans
  • Stade de football, terrains de tennis, de basket-ball, nombreuses promenade à travers bois et champs possibles

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Notre-Dame de la Levée (XVIe s), et fontaine de l’ermitage, au lieu-dit la Chapelle
  • Église Saint-Michel (XVIIe s), rue Saint-Michel
  • Croix (XIXe s), rue Saint-Michel (église)
  • Puits, rue Saint-Michel (école)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Napoléon Bonaparte (1769-1821) alors sous-lieutenant à l'école d'artillerie d'Auxonne de juin 1788 à septembre 1789 et de février 1791 à mai 1791 venait régulièrement chez son ami et supérieur le capitaine Jean Borthon de la Motte Talmay dans sa maison de Villers les Pots, rue du Bourg Garin (qui allait devenir la faïencerie Roux).

Il y aurait dessiné les jardins de la propriété[5] et implanté un bassin avec son jet d'eau. L'arbre Sophora Japonica, qui bordait le bassin et toujours visible, aurait été planté sur les directives de Bonaparte, ce qui en ferait un cas unique d'un arbre toujours existant et planté par Napoléon Bonaparte. Un site internet a été consacré récemment à cet évènement : http://napoleon-villers-les-pots.wifeo.com

  • Émile Jacob (1850-1919), fondateur de Jacob Delafon, possédait l'usine qui fit suite à la faïencerie et y habitait. L'une de ses petites filles y est même née en 1913

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :