Viserny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Vierny, Vierzy, Verny (homonymie), Vierne ou Viernau.

Viserny
Viserny
Ancienne mairie-école de Viserny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Montbard
Intercommunalité Communauté de communes du Montbardois
Maire
Mandat
Colette Rémond
2014-2020
Code postal 21500
Code commune 21709
Démographie
Population
municipale
179 hab. (2016 en diminution de 3,24 % par rapport à 2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 37″ nord, 4° 16′ 51″ est
Altitude Min. 213 m
Max. 437 m
Superficie 6,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Viserny

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Viserny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Viserny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Viserny

Viserny est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle appartient à la communauté de communes du Montbardois (Viserny sur le site de la C.C. du Montbardois). Les gentilés sont Bottiens et Bottiennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sur la rive droite de l'Armançon, comprenant les collines qui surplombent les pentes à vignobles, le territoire de la commune de Viserny s'étend sur 675 ha. La partie ouest qui s'étend jusqu'à la forêt de Montfort culmine à 437 m (c'est même le plus haut point du canton de Montbard) et se consacre à l'agriculture dans les vallons abrités du vent et aux activités forestières sur les sommets. L'est qui descend doucement jusqu'à la rivière (213 m au point aval de l'Armançon) est partagé entre prairies et agriculture. Le village se situe au pied du versant où s'étendaient les vignes avant les ravages du phylloxéra. Néanmoins, en 1991, une bande d'amis fait renaître un vignoble de 10 ha conduit en lyre sur les villages de Villaines-les-Prévôtes et Viserny.

Accès[modifier | modifier le code]

Accès par autoroute : Sortie 22 puis Époisses en venant du nord, Sortie 23 puis Semur-en-Auxois en venant du sud de l'A6.

Hameaux, écarts, lieux-dits[modifier | modifier le code]

La population est essentiellement regroupée dans le village, la commune ne compte pas de hameaux.

  • habitat ou bâti écarté : le moulin de Flamerey.
  • lieux-dits d'intérêt local : le Mont Cornu (437 m), la montagne de Bauvais (437 m également, au lieu-dit la Pyramide).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Senailly Montigny-Montfort Rose des vents
N
O    Viserny    E
S
Athie Villaines-les-Prévôtes

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'eau venue des collines alimentent plusieurs sources en bas du versant qui sont captées pour les besoins de l'homme, aucune ne produit de ruisseau pour rejoindre l'Armançon. D'autres sources alimentent quelques ruisseaux plus ou moins temporaires qui irriguent les prairies les plus basses (le ruisseau de la Louême marque la limite sud-est du territoire avec la commune voisine d'Athie). Un barrage sur la rivière dévie une part du courant vers un bief qui alimente le moulin de Flamerey. L'Armançon fait partie du bassin versant de la Seine par l'Yonne.

Monument aux morts de Viserny

Histoire[modifier | modifier le code]

Le "petit blanc de Viserny" était connu à la cour des rois de France. Cette commune a la particularité d'avoir gardé Saint Vernier comme saint-patron du village et des vignerons (la première confrérie de Saint-Vernier en Bourgogne fut créée en 1494 à Semur-en-Auxois à 9 km de là) alors que Saint Vincent est reconnu en Bourgogne. Souvent fêté en d'autres régions le 22 janvier en même temps que Saint Vincent, Viserny a également conservé la date historique du 2 janvier pour commémorer leur Saint, et la procession annuelle se déroule généralement le premier dimanche de l'année.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Ancienne mairie de Viserny avec l'ancien four banal sur l'arrière.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Roger Clément PCF  
mars 2014 en cours Colette Rémond [1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 179 habitants[Note 1], en diminution de 3,24 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
517539530511496507486488426
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
412404385366357367357339329
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
315302248251229228221203189
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 -
176175170191167197185179-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Vignoble[modifier | modifier le code]

Au sein du vignoble de Bourgogne, sur les pentes orientées au sud, au pied de la chapelle Sainte-Christine et de la Montagne du Cornu, la commune est habilitée à produire des vins de label I.G.P. et d'appellation "Coteaux-de-l'Auxois" blancs, rouges et rosés. Un vignoble a été planté en 1991.

Lieux, monuments et pôles d'intérêt[modifier | modifier le code]

Panneau d'informations sur la mairie de Viserny

La commune n'a pas de monument classé à l'inventaire des monuments historiques, 4 éléments y sont répertoriés[6].

  • Chapelle Sainte-Christine située dans le cimetière au flanc de la montagne du Cornu à 2 km du village, on y accède par le "chemin des Morts" à forte déclivité qui longe les vignes. Elle a été construite par le cardinal Hugues de Saint-Cher, parent du Seigneur de Montfort, au XIIIe siècle.
  • Calvaire de Saint-Vernier, but de la procession annuelle, avec une croix à double face (Vierge et Christ) sur un haut fût décoré de grappes de raisins. Le piédestal est gravé d'une serpe à tailler de vigneron et porte l'inscription "C ROUGIER DEMEURENT A VISERNY A FAICT FAIRE CETTE CROIS AVECT LA FONTAINE 1615".
  • Calvaire couvert de la source Sainte-Christine, daté de 1714, un peu plus loin que le calvaire Saint-Vernier en sortant du village vers les vignes.
  • Église Saint-Hubert du XVIe siècle., elle abrite la statue de Saint Vernier Logo monument historique Classé MH (1976)[7].
  • Ancienne grange aux Dîmes dite grange Billey, départ de la procession de Saint Vernier.
  • Maisons anciennes dans le village (un plan de situation existe sur le mur de l'ancienne mairie-école).
  • Menhir de Sainte-Christine dans la plaine de l'Armançon. Haut de plus de trois mètres, il marquait la limite de territoire entre Lingons et Éduens.
  • Tombeau du docteur Carré sur la montagne de Beauvais.
  • Pour les amateurs de nature, plusieurs chemins au départ de Viserny franchissent les collines pour rejoindre Montfort, connue pour son château-fort et sa grande forêt (chemin de la Commotte, chemin des Rues, chemin des Morts par la chapelle Ste-Christine).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :