Bagnot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bagnot
Bagnot
L'église de la Nativité.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Canton Brazey-en-Plaine
Intercommunalité Communauté de communes Rives de Saône
Maire
Mandat
Mary-Claude Thurillat
2014-2020
Code postal 21700
Code commune 21042
Démographie
Gentilé Bagnotins et Bagnotines
Population
municipale
160 hab. (2016 en augmentation de 15,11 % par rapport à 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 03′ 36″ nord, 5° 04′ 35″ est
Altitude Min. 189 m
Max. 216 m
Superficie 12,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Bagnot

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Bagnot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bagnot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bagnot

Bagnot est une commune française située dans le canton de Brazey-en-Plaine du département de la Côte-d'Or, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce site boisé est en bordure de la forêt de Cîteaux. Beaune est à 21 km et Dijon à 43 km. La commune est arrosée par le ruisseau la Sereine. Elle possède plusieurs étangs : le Grand Étang, l'étang de Lochère. l'étang de Limonot, l'étang Pélotte.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune provient du latin balneum (bains) qui peut désigner des thermes de la période gallo-romaine ou un endroit où les gens venaient se baigner [1]. Au cours des siècles son nom devient Banous (1190), Beignos (1238), Baigno (1393), Baignot (1574), Bagno (1657)[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Broin Rose des vents
Argilly N Auvillars-sur-Saône
Glanon
O    Bagnot    E
S
Montmain Labergement-lès-Seurre Pouilly-sur-Saône

Histoire[modifier | modifier le code]

Baignot serait devenue seigneurie du duc de Bourgogne au XIIIe siècle[2]. À la révolution Bagnot dépend de laprovince de Bourgogne et du bailliage des Nuits.

Politique, administration, services publics[modifier | modifier le code]

Maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Mary-Claude Thurillat    
Les données manquantes sont à compléter.

Écoles[modifier | modifier le code]

La commune possède une école élementaire publique[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 160 habitants[Note 1], en augmentation de 15,11 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
322325385325365362345353339
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
337301304277265250244252250
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
261229201175178141143144134
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
120120118147133124126127127
2013 2016 - - - - - - -
160160-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Diables, peinture murale, détail, les diables emportant les damnés.
  • L'église de la Nativité est un édifice roman, des XIIe et XIIIe siècles, remanié postérieurement. Elle est ornée de peintures murales du XVe siècle (elles sont datées de 1484), sur le thème du Jugement dernier, découvertes en 1862. On y voit notamment les Diables de Bagnot qui ont rendu célèbre cette église. Les murs et les voûtes du chœur représentent des scènes de l'Histoire sainte : Annonciation, saints, évangélistes, et donateurs. L'arc dans le chœur est orné d'un calendrier représentant les douze mois de l'année par des scènes de la vie quotidienne. Les peintures murales sont classées monuments historiques par arrêté du 1er août 1902Notice no PA00112092, base Mérimée, ministère français de la Culture, le choeur l'est par arrêté du 18 mai 1908 et la nef est inscrite par arrêté du 6 juillet 2001.
  • Colombier rond de l'ancien château, ce dernier était le rendez-vous de chasse des Ducs de Bourgogne, reconstruit au XVIIIe, puis détruit en grande partie au début du XXe siècle[8].
  • Maisons à pans de bois, anciennes fermes, ancien presbytère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Dictionnaire des villes et villages de Bourgogne, Viévy, Editions de l'Escargot Savant, , 558 p. (ISBN 978-2-918299-27-1), p. 34
  2. a et b Alphonse Roserot,..., Dictionnaire topographique de la France. 8, Dictionnaire topographique du département de la Côte-d'Or : comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Paris, Imprimerie nationale, , 634 p. (ark:/12148/bpt6k1100941), p. 20
  3. « Bagnot », sur education.gouv.fr (consulté le 4 juillet 2018)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. André Beuchot, « Bagnot », sur echodescommunes.fr (consulté le 4 juillet 2018)


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :