Marcilly-sur-Tille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marcilly.

Marcilly-sur-Tille
Marcilly-sur-Tille
Le lavoir de Marcilly-sur-Tille.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Dijon
Canton Is-sur-Tille
Intercommunalité Vallées de la Tille et de l'Ignon
Maire
Mandat
Daniel Lavèvre
2014-2020
Code postal 21120
Code commune 21383
Démographie
Gentilé Marcillien - Marcillienne
Population
municipale
1 665 hab. (2016 en augmentation de 2,15 % par rapport à 2011)
Densité 229 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 31′ 12″ nord, 5° 07′ 57″ est
Altitude Min. 213 m
Max. 317 m
Superficie 7,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Marcilly-sur-Tille

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Marcilly-sur-Tille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marcilly-sur-Tille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marcilly-sur-Tille
Liens
Site web www.marcillysurtille.fr

Marcilly-sur-Tille est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.
Son nom serait d'origine celtique et signifierait "Une habitation au bord de l'eau" ou "Un lieu retranché" ("Mar" - Long, "Il" - Bord, "y" - Habitation).

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située sur l'Ignon à 20 minutes de Dijon, on y trouve le mont de Marcilly une butte culminant à 317 mètres. La commune est une gare de la ligne de chemin de fer reliant Nancy à Dijon (tronçon d'Is-sur-Tille à Culmont - Chalindrey).

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • L'Ignon
  • Petite Forêt
  • Le lac
  • La gare d'Is/Marcilly
  • Le Mont de Marcilly
  • L'étang de Marcilly
  • Le verger

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Crécey-sur-Tille Échevannes Rose des vents
Is-sur-Tille N Til-Châtel
O    Marcilly-sur-Tille    E
S
Chaignay Gemeaux Lux (Côte-d'Or)

Histoire[modifier | modifier le code]

Par sa position isolée, la situation du Mont de Marcilly avait tout naturellement attiré les hommes préhistoriques. En effet, elle permettait le contrôle de la vallée de la Tille. Ce poste d'observation servait également de refuge en cas de danger. Des armes (lames de faucilles et de couteaux), des outils nettement spécialisés (scie)... y ont été retrouvés et sont exposés au Musée Archéologique de Dijon.

Par manque d'archives il y a peu d'informations quant à son histoire. La commune a appartenu à la maison du Trichatel et certains écrit citent l’église Saint-Maurice dès 801, elle fut rattachée à la Côte d'Or en 1790.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Mairie de Marcilly-sur-Tille

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Mars 2001 2014 Daniel LAVEVRE /  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2016, la commune comptait 1 665 habitants[Note 1], en augmentation de 2,15 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
171194178142143153163157150
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
126127122129147364514455464
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5185195827409681 015948845816
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
7907331 2091 3501 4031 4321 4851 4931 663
2016 - - - - - - - -
1 665--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Une croix datant de -1000.
  • Un moulin datant du XVIIIe siècle.
  • 3 pigeonniers
  • L'église Saint Jean-Claude date du XIIIe siècle. L'église primitive citée dès 801 était aussi sous le vocable de Saint Jean-Claude[réf. souhaitée], le patron des dynasties burgondes. Elle a subi au cours des siècles de nombreuses transformations. Elle comprend une nef de la fin du XIIe ou début XIIIe, un transept avec clocheton en bois qui renferme une cloche de 1684, un chœur du XIIIe orné d'une corniche à double courbure. L'église possède aussi une chaire formée de panneaux gothiques richement sculptés.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

François Fernet (1775-1833), né et décédé dans la commune. Officier des armées de la République et de l'Empire qui sera fait chevalier de la Légion d'honneur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]