Chaux (Côte-d'Or)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaux.

Chaux
Chaux (Côte-d'Or)
Église.
Blason de Chaux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Canton Nuits-Saint-Georges
Intercommunalité Communauté de communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges
Maire
Mandat
Jean-Claude Bellini
2014-2020
Code postal 21700
Code commune 21162
Démographie
Population
municipale
488 hab. (2016 en augmentation de 10,91 % par rapport à 2011)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 07′ 51″ nord, 4° 54′ 24″ est
Altitude Min. 265 m
Max. 432 m
Superficie 7,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Chaux

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Chaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chaux

Chaux est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Villars-Fontaine Rose des vents
Meuilley
Marey-lès-Fussey
N Nuits-Saint-Georges
Premeaux-Prissey
O    Chaux    E
S
Villers-la-Faye Comblanchien

Toponymie[modifier | modifier le code]

Provient d'un terme d'origine ibérique anté-romaine calmis ou calma « plateau désert ou pâturage élevé », d'après une étude de MM. Berthoud et Matruchot[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de "Chaux" apparaît pour la première fois en l'an 1120, dans le Cartulaire de Citeaux, sous sa forme ancienne "Chaus".

Ce n'est qu'à la fin du moyen-âge que Chaus devient Chaux, forme qui se généralise dans la plupart des écrits dès 1492.

Tous les textes certifient l'existence de Chaux à la fin du XIIe siècle, mais des vestiges d'habitat gallo-romains et mérovingiens attestent d'une installation bien plus ancienne de la population.

Le village et les bois alentour ont servi de refuge aux francs-tireurs du colonel Bourras lors de la guerre de 1870.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Jean-Claude Bellini PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti d'azur et d'argent à la vire de trois pièces brochant de l'un en l'autre.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2016, la commune comptait 488 habitants[Note 1], en augmentation de 10,91 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
277284284290295299312304345
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
355360376371393409428350372
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
358386325265291325251260256
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
280247230276347348379448482
2016 - - - - - - - -
488--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Evolution de la population de l'an 1377 à l'an 1460 (d'après l'étude des "Cerches des Feux" du Duché de Bourgogne) puis de 1598 à 1690 extraits des documents conservés aux Archives de Bourgogne, Dijon.

En l'an 1377 12 feux serfs payables et 2 impayables soit environ 70 personnes
En l'an 1379 10 feux soit environ 50 personnes
En l'an 1391 12 feux dont 1 franc et 11 serfs soit environ 60 personnes
En l'an 1393 6 feux serfs soit environ 30 personnes
En l'an 1400 4 feux serfs payables et 4 misérables soit environ 40 personnes
En l'an 1423 6 feux serfs et 6 insolvables soit environ 60 personnes
En l'an 1431 6 feux serfs et 3 feux mendiants soit environ 45 personnes
En l'an 1433 4 feux serfs payables, 2 feux impayables et 2 feux mendiants soit environ 40 personnes
En l'an 1442 1 feu payable, 5 feux misérables, 5 feux mendiants soit environ 55 personnes
En l'an 1450 14 feux abonnés soit environ 70 personnes
En l'an 1460 17 feux soit environ 85 personnes
En l'an 1598 24 ou 25 feux soit environ 120 personnes
En l'an 1624 25 feux soit environ 125 personnes
En l'an 1634 21 habitans (chefs de famille) soit environ 105 personnes
En l'an 1644 18 habitans soit environ 90 personnes
En l'an 1658 22 habitans soit environ 110 personnes
En l'an 1690 14 habitans soit environ 70 personnes

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Monument commémorant des combats avec les Prussiens sur les hauteurs qui dominent Nuits-Saint-Georges.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le comédien Jean-Paul Bonnaire est né à Chaux (Côte d'Or) le 2 octobre 1943 et décédé à Paris le 28 mars 2013. Il est inhumé dans le cimetière de son village natal Chaux.

L'aquarelliste Colette Radix (exposition au Grand Palais 2015, 1er prix d'aquarelle Bruges 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L. Berthoud et L. Matruchot, Étude historique et étymologique des noms de lieux habités (villes, villages et principaux hameaux) du Département de la Côte-d'Or, vol. 1 : I. — Période anté-romaine (étude), Semur-en-Auxois, Bordot, , 119 p. (lire en ligne), chap. 1 (« Noms d'origine ibère »), p. 21-24. 
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :