Thoires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Thouars.

Thoires
Thoires
Blason de Thoires
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Hubert Mignard
2014-2020
Code postal 21570
Code commune 21628
Démographie
Population
municipale
63 hab. (2016 en diminution de 11,27 % par rapport à 2011)
Densité 6,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 56′ 08″ nord, 4° 40′ 35″ est
Altitude Min. 212 m
Max. 318 m
Superficie 10,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Thoires

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Thoires

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thoires

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thoires

Thoires est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21628.png

La superficie de Thoires est de 10,2 km2 avec une altitude minimum de 212 mètres et un maximum de 318 mètres.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Hydrograhie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Riel-les-Eaux Rose des vents
Belan-sur-Ource N Bissey-la-Côte
O    Thoires    E
S
Brion-sur-Ource

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La paroisse est en Bourgogne et dépend du diocèse de Langres.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

L'ancien château féodal est démoli au XVIIe siècle pour laisser place à une maison seigneuriale[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Thoires Blason Parti, au premier de gueules aux trois fusées d'or, au second du même au chabot d'azur, à la terrase d'argent chargée d'une croix ancrée de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Thoires appartient :

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1969 2014 Pierre Mignard    
2014 en cours Hubert Mignard    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 63 habitants[Note 1], en diminution de 11,27 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
225266265275270277265262197
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
198215195165146149152130141
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1351221121038998967662
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2016
586565588582816763
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Benoît rebâtie en 1825 conserve quelques dalles funéraires et deux statues en bois polychrome : saint Benoît du XVIIe siècle et une Vierge à l'Enfant du XVIIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Montigny-sur-Anbe, Recey-sur-Ource, Châtillon-sur-Seine, La Bourgogne, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :