Vaux-Saules

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaux.

Vaux-Saules
Vaux-Saules
Vue du village depuis le chemin du Puits.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Dijon
Canton Is-sur-Tille
Intercommunalité Communauté de communes Forêts, Seine et Suzon
Maire
Mandat
Pierre Garnier
2014-2020
Code postal 21440
Code commune 21659
Démographie
Population
municipale
168 hab. (2016 en diminution de 11,58 % par rapport à 2011)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 28′ 02″ nord, 4° 48′ 18″ est
Altitude Min. 375 m
Max. 581 m
Superficie 27,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Vaux-Saules

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Vaux-Saules

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vaux-Saules

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vaux-Saules

Vaux-Saules est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Traversée du sud au nord par la profonde vallée de l'Ougne qui rejoint l'Ignon dans la commune voisine de Pellerey, le territoire de la commune se partage entre bois et pâturages. Sur le plateau en rive droite, la forêt communale forme la partie ouest de la vaste forêt domaniale d'Is-sur-Tille. Le village est accroché sur l'escarpement qui descend du plateau forestier vers l'Ougne, pour partie à l'écart de la route départementale 16 qui suit la vallée. Deux hameaux sont rattachés au village, Cheneroilles et Cinq-Fonts, ainsi que deux écarts, Val-de-la-Saule et Moulin-Lambelot.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Pellerey Lamargelle Rose des vents
Poncey-sur-l'Ignon
Champagny
N Francheville
O    Vaux-Saules    E
S
Saint-Seine-l'Abbaye Saint-Martin-du-Mont Cinq Fonts

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village de Cinq-Fonts tient son nom des cinq fontaines présentes autour du village. Il ne reste à ce jour que celle située sur la route de Saint-Seine-l'Abbaye (D 161).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Gérard Mairet N/A - style="vertical-align: top" 2014 en cours Pierre GARNIER    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2016, la commune comptait 168 habitants[Note 1], en diminution de 11,58 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
647556743553610627603547541
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
527506464430395370378360322
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
323318257256263187187179163
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016
150128105111133140183172168
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune n'a pas de monument classé à l'inventaire des monuments historiques, elle compte 24 monuments ou édifices répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[5], ainsi que 39 objets [6].

  • église Saint-Pierre [7]. Bien que de plan classique en croix, cette église n'a pas de transept, la nef rectangulaire se prolonge par un chœur flanqué de deux petits bâtiments rectangulaires abritant la sacristie et une réserve. Le clocher carré, surmonté d'une flèche octogonale à égout, surmonte le vestibule, la façade rectangulaire orientée au sud vers le village cache d'un côté l'escalier et de l'autre les fonts baptismaux, l'abside polygonale s'arrête sur l'enclos du cimetière. Le bâtiment est installé sur un promontoire du village, sur le versant est de l'Ougne, qui la rend visible de la vallée.
  • Statue monumentale en fonte de la Vierge sur l'éperon de « la Montagne » [8].
  • Mairie-école de 1849 conçue par Auguste Sirodot [9]
  • Pont à chasse-roues sur l'Ougne [10]
  • Monument aux morts en forme d'obélisque [11]
  • Cénotaphe du F.F.I. Ernest Lagoutte tué le 5 septembre 1944 à l'âge de 17 ans [12].
  • 6 lavoirs inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel.
  • 12 croix remarquables.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :