Lignerolles (Côte-d'Or)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lignerolles.

Lignerolles
Lignerolles (Côte-d'Or)
Blason de Lignerolles
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Denis Cornibert
2014-2020
Code postal 21520
Code commune 21350
Démographie
Population
municipale
48 hab. (2016 en diminution de 7,69 % par rapport à 2011)
Densité 3,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 54′ 09″ nord, 4° 53′ 21″ est
Altitude Min. 253 m
Max. 373 m
Superficie 13,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Lignerolles

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Lignerolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lignerolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lignerolles

Lignerolles est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21350.png

Aux limites de la Haute-Marne la commune s'étend sur 13,5 km2 à 270 mètres d'altitude moyenne.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Hydrograhie[modifier | modifier le code]

L'Aubette est le principal cours d'eau qui la traverse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Dancevoir
(Haute-Marne)
Aubepierre-sur-Aube
(Haute-Marne)
Rose des vents
N
O    Lignerolles    E
S
La Chaume Les Goulles

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le territoire actuel de la commune se situe en Champagne et sa seigneurie dépend de l'abbaye cistercienne de Longuay qui y possède une forge qui a fonctionné jusqu'au XIXe siècle.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle la forge est transformée en moulin[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lignerolles Blason D'azur à la crosse abbatiale accostée de deux branches de chêne feuillées le tout d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Denis Cornibert    
Les données manquantes sont à compléter.

Lignerolles appartient :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 48 habitants[Note 1], en diminution de 7,69 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
267257250247306288303301316
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
267277237230220175143141132
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
13514413211391739110479
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
696370624853555049
2016 - - - - - - - -
48--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalité(s) liée(s) à la commune[modifier | modifier le code]

  • Claude Lévi-Strauss y avait sa maison de campagne, « Les Charmettes ». Il est inhumé au cimetière du village depuis le 3 novembre 2009[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Montigny-sur-Anbe, Recey-sur-Ource, Châtillon-sur-Seine, La Bourgogne, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :