Canton de Genlis (Côte-d'Or)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canton de Genlis.

Canton de Genlis
Canton de Genlis (Côte-d'Or)
Situation du canton de Genlis dans le département de Côte-d'Or.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement(s) Dijon
Bureau centralisateur Genlis
Conseillers
départementaux
Vincent Dancourt
Christelle Meheu
2015-2021
Code canton 21 15
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 17 vendémiaire an X[2],[3]
(9 octobre 1801)

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 22 067 hab. (2016)
Densité 108 hab./km2
Géographie
Superficie 204,39 km2
Subdivisions
Communes 25

Le canton de Genlis (Côte-d'Or) est une division administrative française située dans le département de la Côte-d'Or et la région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Genlis dans l'arrondissement de Dijon. Son altitude varie de 186 m (Bessey-lès-Cîteaux) à 241 m (Longchamp) pour une altitude moyenne de 204 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorialde la Côte-d'Or entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 18 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans la Côte-d'Or, le nombre de cantons passe ainsi de 43 à 23. Le nombre de communes du canton de Genlis (Côte-d'Or) passe de 27 à 25. Le nouveau canton de Genlis est formé de communes des anciens cantons de Genlis. Les communes de Bretenières et de Magny-sur-Tille quittent le canton.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Vincent Dancourt   DVD Médecin, maire de Genlis
2015 en cours Christelle Meheu   DVD Aide-soignante, Aiserey

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Françoise Baudoin et Éric Tallec (FN, 35,78 %) et Vincent Dancourt et Christelle Meheu (Union de la Droite, 35,3 %). Le taux de participation est de 52,29 % (8 096 votants sur 15 483 inscrits)[7] contre 53,86 % au niveau départemental[8] et 50,17 % au niveau national[9]. Au second tour, Vincent Dancourt et Christelle Meheu (Union de la Droite) sont élus avec 60,11 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 52,72 % (4 401 voix pour 8 162 votants et 15 483 inscrits)[10].

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2015 Noël Bernard PRG Médecin généraliste
Maire de Genlis (2002-2014)
1976 2001 Paul Orssaud
(1933-2012)[11]
MRG puis
PRG
Instituteur
Maire de Genlis de 1971 à 2002
1968 1976 François Charbonneau RI Médecin à Genlis
1964 1968 André Patouillet DVG Maire de Genlis (1951-1968)
1951 1964 François Charbonneau DVD Médecin à Genlis
1945 1951 Claude-Julien Poivre Rad. Cultivateur à Pluvet
1943 1945 Jules Gevrey   Maire de Varanges
Nommé conseiller départemental en 1942[12]
1919 1940 Louis Bobin SFIO Vétérinaire à Genlis
1895 1919 Henri Berthaut
(fils du précédent)
Républicain Notaire, adjoint au maire de Genlis
1893[13] 1895
(décès)
Félix Berthaut Républicain Notaire à Genlis
1883 1893
(décès)[14]
Claude-Gaspard Chopard Républicain Banquier
Maire de Longecourt-en-Plaine
1880 1883 Joseph Gardot Républicain Fabricant d'encre à Dijon
Propriétaire à Cessey-sur-Tille
1877 1880
(décès)[15]
Jean Lavalle Républicain Docteur en médecine - Maire de Premières
1870 1877 Anatole Mairet Droite Banquier à Dijon
1846[16] 1870 Pierre Mairet
(1791-1871)
  Notaire, ancien avocat, maire de Genlis
1833 1846
(décès)
Blaise Nicolas Théodore
Brenot
(1775-1846)
  Colonel d'état-major en retraite
domicilié à Pluvault

Composition[modifier | modifier le code]

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Genlis comprend 25 communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Genlis
(bureau centralisateur)
21292 CC de la Plaine Dijonnaise 5 411 (2014)
Aiserey 21005 CC de la Plaine Dijonnaise 1 359 (2014)
Beire-le-Fort 21057 CC de la Plaine Dijonnaise 326 (2014)
Bessey-lès-Cîteaux 21067 CC de la Plaine Dijonnaise 691 (2014)
Cessey-sur-Tille 21126 CC de la Plaine Dijonnaise 622 (2014)
Chambeire 21130 CC de la Plaine Dijonnaise 401 (2014)
Collonges-lès-Premières 21183 CC de la Plaine Dijonnaise 845 (2014)
Échigey 21242 CC de la Plaine Dijonnaise 274 (2014)
Fauverney 21261 CC de la Plaine Dijonnaise 667 (2014)


Izeure 21319 CC de la Plaine Dijonnaise 832 (2014)
Izier 21320 CC de la Plaine Dijonnaise 803 (2014)
Labergement-Foigney 21330 CC de la Plaine Dijonnaise 387 (2014)
Longchamp 21351 CC de la Plaine Dijonnaise 1 185 (2014)
Longeault 21352 CC de la Plaine Dijonnaise 574 (2014)
Longecourt-en-Plaine 21353 CC de la Plaine Dijonnaise 1 210 (2014)
Marliens 21388 CC de la Plaine Dijonnaise 541 (2014)
Pluvault 21486 CC de la Plaine Dijonnaise 550 (2014)
Pluvet 21487 CC de la Plaine Dijonnaise 431 (2014)
Premières 21507 CC de la Plaine Dijonnaise 140 (2014)
Rouvres-en-Plaine 21532 CC de la Plaine Dijonnaise 1 072 (2014)
Tart-l'Abbaye 21621 CC de la Plaine Dijonnaise 210 (2014)
Tart-le-Bas 21622 CC de la Plaine Dijonnaise 229 (2014)
Tart-le-Haut 21623 CC de la Plaine Dijonnaise 1 395 (2014)
Thorey-en-Plaine 21632 CC de la Plaine Dijonnaise 1 136 (2014)
Varanges 21656 CC de la Plaine Dijonnaise 740 (2014)

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Genlis regroupait 27 communes et comptait 22 663 habitants (recensement de 2006 sans doubles comptes).

Communes Population
(2011)
Code
postal
Code
Insee
Aiserey 1 306 21110 21005
Beire-le-Fort 283 21110 21057
Bessey-lès-Cîteaux 637 21110 21067
Bretenière 746 21110 21106
Cessey-sur-Tille 528 21110 21126
Chambeire 249 21110 21130
Collonges-lès-Premières 793 21110 21183
Échigey 272 21110 21242
Fauverney 701 21110 21261
Genlis 5 434 21110 21292
Izeure 749 21110 21319
Izier 668 21110 21320
Labergement-Foigney 425 21110 21330
Longchamp 1 166 21110 21351
Longeault 606 21110 21352
Longecourt-en-Plaine 1 254 21110 21353
Magny-sur-Tille 783 21110 21370
Marliens 442 21110 21388
Pluvault 528 21110 21486
Pluvet 397 21110 21487
Premières 92 21110 21507
Rouvres-en-Plaine 989 21110 21532
Tart-l'Abbaye 234 21110 21621
Tart-le-Bas 218 21110 21622
Tart-le-Haut 1 375 21110 21623
Thorey-en-Plaine 960 21110 21632
Varanges 828 21110 21656

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

À l'exception de Bretenière et de Magny-sur-Tille qui ont rejoint le Grand Dijon, l'ensemble des communes du canton s'est regroupé dans la Communauté de communes de la Plaine Dijonnaise.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011
9 45510 56112 31215 71418 93220 13122 66323 366
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[17] puis population municipale à partir de 2006[18])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 150
  2. Notice communale de Genlis sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 794.
  4. a b et c Décret no 2014-175 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Côte-d'Or.
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 1er mai 2014)
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. « Résultats du 1er tour pour le canton de Genlis (Côte-d'Or) », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  8. « Résultats du 1er tour pour le département de la Côte-d'Or », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  9. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  10. « Résultats du second tour pour le canton de Genlis (Côte-d'Or) », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  11. https://www.bienpublic.com/region-dijonnaise/2012/06/14/paul-orssaud-le-batisseur-s-en-est-alle
  12. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 24 mars 1943, (https://gallica.bnf.fr/services/image/highlighter/ark:/12148/bpt6k96143106/f6.image.r=canton%20.highreslire en ligne]).
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62613243/f3.item.r=canton.zoom
  14. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62310603/f12.item.r=canton.zoom
  15. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6216241f/f22.image.r=canton
  16. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4474019/f3.item.r=canton.zoom
  17. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  18. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011