Canton de Châtillon-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Châtillon-sur-Seine
Situation du canton de Châtillon-sur-Seine dans le département Côte-d'Or
Situation du canton de Châtillon-sur-Seine dans le département Côte-d'Or
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement(s) Montbard
Bureau centralisateur Châtillon-sur-Seine
Conseillers
départementaux
Valérie Bouchard
Hubert Brigand
2015-2021
Code canton 21 05
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 17 vendémiaire an X[2],[3]
(9 octobre 1801)

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 20 690 hab. (2013)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Superficie 1 813,85 km2
Subdivisions
Communes 107

Le canton de Châtillon-sur-Seine est une division administrative française située dans le département de la Côte-d'Or et la région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canton qui occupe 18 113 kilomètres2 est situé dans l'arrondissement de Montbard et s'organise autour de Châtillon-sur-Seine. Son altitude varie entre 189 m à Gomméville et 417 m à Villiers-le-Duc pour une altitude moyenne de 252 m. Largement recouverte de forêts qui seront intégrées au parc national des Forêts de Champagne et Bourgogne en cours de création, son territoire est à l'origine de nombreux cours d'eau qui le structurent :

  • la Seine au cours sud-nord au centre de la région reçoit ses premiers affluents : la Coquille et le Brévon ;
  • dans la partie nord la Laigne, l'Ource et l'Aube toutes orientées également sud-nord rejoignent la Seine au-delà des limites de la région ;
  • dans le quart sud-est l'Ouche, la Tille et la Vingeanne coulent à l'est pour se déverser dans la Saône.

Il est composé de deux socles calcaires séparées par le lit sud-nord de la Seine emprunté par la route nationale 71 reliant Troyes à Dijon : une partie du plateau de Langres à l'est et du Tonnerrois à l'ouest. S'y ajoute au nord un prolongement du Barrois champenois séparé du reste par une faille courant d'est en ouest qui retient quelques lacs et est empruntée par la route départementale 965 reliant Auxerre à Chaumont.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de la Côte-d'Or entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 18 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans la Côte-d'Or, le nombre de cantons passe ainsi de 43 à 23. Le nombre de communes du canton de Châtillon-sur-Seine passe de 28 à 107. Le nouveau canton de Châtillon-sur-Seine est formé de communes des anciens cantons de Châtillon-sur-Seine, de Baigneux-les-Juifs, de Montigny-sur-Aube, de Laignes, de Aignay-le-Duc, et de Recey-sur-Ource.

Représentation[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1861 Jean-Baptiste-Charlemagne
J.-B.-C. Louis-Bazile
Majorité
gouvernementale
Député (1827-1830, 1831-1834 et 1852-1863)
Maître de forges à Châtillon-sur-Seine
1861 1874 Gustave Lapérouze   Propriétaire à Châtillon-sur-Seine
Ancien sous-préfet
1874 1898 Arthur Leroy Républicain Avoué
Adjoint au Maire de Châtillon-sur-Seine
Député (1877-1902)
1898 1904 M. Paris Républicain Maire de Châtillon-sur-Seine
1904 1922 Etienne Maître Conservateur
Libéral
Propriétaire à Châtillon-sur-Seine
1922 1937 Emile-Désiré Dorneau Rad. Propriétaire à Châtillon-sur-Seine
1937 1940 M. Dhôtel Rad.ind. Industriel à Châtillon-sur-Seine
1945 1982 Fernand (Constant)
Petitfour
SFIO puis DVG
puis DVD
Cheminot visiteur
Ancien conseiller municipal de Longwy (Meurthe-et-Moselle)
Conseiller municipal de Châtillon-sur-Seine
1982 1988 Maurice Dabé UDF Maire de Sainte-Colombe-sur-Seine
1988 2015 Hubert Brigand DVD Maire de Châtillon-sur-Seine depuis 1995

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Valérie Bouchard   DVD Formatrice en MFR
Maire de Bellenod-sur-Seine
2015 en cours Hubert Brigand   DVD Maire de Châtillon-sur-Seine
Ancien président de la Communauté de communes du Pays Châtillonnais (2003-2015)

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé de Valérie Bouchard et Hubert Brigand (Union de la Droite[7]) est élu au 1er tour avec 52,68% des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Martine Rossi et Ambroise Savatier (FN) (30,88%). Le taux de participation est de 55,91 % (9 225 votants sur 16 501 inscrits)[7] contre 53,86 % au niveau départemental[8] et 50,17 % au niveau national[9].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Avant 2015, le canton de Châtillon-sur-Seine regroupait 28 communes et comptait 11 857 habitants (recensement de 1999 sans doubles comptes).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Aisey-sur-Seine 224 21400 21006
Ampilly-le-Sec 362 21400 21012
Brémur-et-Vaurois 59 21400 21104
Buncey 382 21400 21115
Chamesson 325 21400 21134
Charrey-sur-Seine 153 21400 21149
Châtillon-sur-Seine 5 613 21400 21154
Chaumont-le-Bois 85 21400 21161
Chemin-d'Aisey 59 21400 21165
Coulmier-le-Sec 272 21400 21201
Étrochey 232 21400 21258
Gomméville 152 21400 21302
Maisey-le-Duc 110 21400 21372
Massingy 161 21400 21393
Montliot-et-Courcelles 286 21400 21435
Mosson 90 21400 21444
Nod-sur-Seine 256 21400 21455
Noiron-sur-Seine 82 21400 21460
Obtrée 73 21400 21465
Pothières 184 21400 21499
Prusly-sur-Ource 176 21400 21510
Sainte-Colombe-sur-Seine 924 21400 21545
Vannaire 64 21400 21653
Vanvey 242 21400 21655
Villers-Patras 93 21400 21700
Villiers-le-Duc 103 21400 21704
Villotte-sur-Ource 112 21400 21706
Vix 110 21400 21711

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Châtillon-sur-Seine comprend 107 communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Châtillon-sur-Seine
(bureau centralisateur)
21154 CC du Pays Châtillonnais 5 478 (2013)
Aignay-le-Duc 21004 CC du Pays Châtillonnais 302 (2013)
Aisey-sur-Seine 21006 CC du Pays Châtillonnais 185 (2013)
Ampilly-les-Bordes 21011 CC du Pays Châtillonnais 80 (2013)
Ampilly-le-Sec 21012 CC du Pays Châtillonnais 368 (2013)
Autricourt 21034 CC du Pays Châtillonnais 128 (2013)
Baigneux-les-Juifs 21043 CC du Pays Châtillonnais 248 (2013)
Balot 21044 CC du Pays Châtillonnais 74 (2013)
Beaulieu 21052 CC du Pays Châtillonnais 32 (2013)
Beaunotte 21055 CC du Pays Châtillonnais 21 (2013)
Belan-sur-Ource 21058 CC du Pays Châtillonnais 277 (2013)
Bellenod-sur-Seine 21061 CC du Pays Châtillonnais 77 (2013)
Beneuvre 21063 CC du Pays Châtillonnais 104 (2013)
Billy-lès-Chanceaux 21075 CC du Pays Châtillonnais 65 (2013)
Bissey-la-Côte 21077 CC du Pays Châtillonnais 116 (2013)
Bissey-la-Pierre 21078 CC du Pays Châtillonnais 71 (2013)
Boudreville 21090 CC du Pays Châtillonnais 71 (2013)
Bouix 21093 CC du Pays Châtillonnais 156 (2013)
Brémur-et-Vaurois 21104 CC du Pays Châtillonnais 61 (2013)
Brion-sur-Ource 21109 CC du Pays Châtillonnais 227 (2013)
Buncey 21115 CC du Pays Châtillonnais 383 (2013)
Bure-les-Templiers 21116 CC du Pays Châtillonnais 142 (2013)
Busseaut 21117 CC du Pays Châtillonnais 52 (2013)
Buxerolles 21123 CC du Pays Châtillonnais 25 (2013)
Cérilly 21125 CC du Pays Châtillonnais 253 (2013)
Chambain 21129 CC du Pays Châtillonnais 39 (2013)
Chamesson 21134 CC du Pays Châtillonnais 290 (2013)
Channay 21143 CC du Pays Châtillonnais 62 (2013)
Charrey-sur-Seine 21149 CC du Pays Châtillonnais 170 (2013)


Chaugey 21157 CC du Pays Châtillonnais 24 (2013)
La Chaume 21159 CC du Pays Châtillonnais 111 (2013)
Chaume-lès-Baigneux 21160 CC du Pays Châtillonnais 94 (2013)
Chaumont-le-Bois 21161 CC du Pays Châtillonnais 84 (2013)
Chemin-d'Aisey 21165 CC du Pays Châtillonnais 73 (2013)
Coulmier-le-Sec 21201 CC du Pays Châtillonnais 269 (2013)
Courban 21202 CC du Pays Châtillonnais 172 (2013)
Duesme 21235 CC du Pays Châtillonnais 46 (2013)
Échalot 21237 CC du Pays Châtillonnais 103 (2013)
Essarois 21250 CC du Pays Châtillonnais 87 (2013)
Étalante 21253 CC du Pays Châtillonnais 130 (2013)
Étormay 21257 CC du Pays Châtillonnais 80 (2013)
Étrochey 21258 CC du Pays Châtillonnais 218 (2013)
Faverolles-lès-Lucey 21262 CC du Pays Châtillonnais 35 (2013)
Fontaines-en-Duesmois 21276 CC du Pays Châtillonnais 125 (2013)
Gevrolles 21296 CC du Pays Châtillonnais 179 (2013)
Gomméville 21302 CC du Pays Châtillonnais 144 (2013)
Les Goulles 21303 CC du Pays Châtillonnais 19 (2013)
Grancey-sur-Ource 21305 CC du Pays Châtillonnais 218 (2013)
Griselles 21309 CC du Pays Châtillonnais 105 (2013)
Gurgy-la-Ville 21312 CC du Pays Châtillonnais 36 (2013)
Gurgy-le-Château 21313 CC du Pays Châtillonnais 40 (2013)
Jours-lès-Baigneux 21326 CC du Pays Châtillonnais 97 (2013)
Laignes 21336 CC du Pays Châtillonnais 759 (2013)
Larrey 21343 CC du Pays Châtillonnais 102 (2013)
Leuglay 21346 CC du Pays Châtillonnais 322 (2013)
Lignerolles 21350 CC du Pays Châtillonnais 50 (2013)
Louesme 21357 CC du Pays Châtillonnais 105 (2013)
Lucey 21359 CC du Pays Châtillonnais 58 (2013)
Magny-Lambert 21364 CC du Pays Châtillonnais 93 (2013)
Maisey-le-Duc 21372 CC du Pays Châtillonnais 88 (2013)
Marcenay 21378 CC du Pays Châtillonnais 104 (2013)
Massingy 21393 CC du Pays Châtillonnais 154 (2013)
Mauvilly 21396 CC du Pays Châtillonnais 68 (2013)
Menesble 21402 CC du Pays Châtillonnais 11 (2013)
Meulson 21410 CC du Pays Châtillonnais 37 (2013)
Minot 21415 CC du Pays Châtillonnais 205 (2013)
Moitron 21418 CC du Pays Châtillonnais 60 (2013)
Molesme 21419 CC du Pays Châtillonnais 267 (2013)
Montigny-sur-Aube 21432 CC du Pays Châtillonnais 285 (2013)
Montliot-et-Courcelles 21435 CC du Pays Châtillonnais 299 (2013)
Montmoyen 21438 CC du Pays Châtillonnais 92 (2013)
Mosson 21444 CC du Pays Châtillonnais 79 (2013)
Nicey 21454 CC du Pays Châtillonnais 117 (2013)
Nod-sur-Seine 21455 CC du Pays Châtillonnais 230 (2013)
Noiron-sur-Seine 21460 CC du Pays Châtillonnais 81 (2013)
Obtrée 21465 CC du Pays Châtillonnais 75 (2013)
Oigny 21466 CC du Pays Châtillonnais 37 (2013)
Origny 21470 CC du Pays Châtillonnais 49 (2013)
Orret 21471 CC du Pays Châtillonnais 16 (2013)
Poinçon-lès-Larrey 21488 CC du Pays Châtillonnais 199 (2013)
Poiseul-la-Ville-et-Laperrière 21490 CC du Pays Châtillonnais 162 (2013)
Pothières 21499 CC du Pays Châtillonnais 214 (2013)
Prusly-sur-Ource 21510 CC du Pays Châtillonnais 175 (2013)
Puits 21511 CC du Pays Châtillonnais 132 (2013)
Quemigny-sur-Seine 21514 CC du Pays Châtillonnais 95 (2013)
Recey-sur-Ource 21519 CC du Pays Châtillonnais 371 (2013)
Riel-les-Eaux 21524 CC du Pays Châtillonnais 84 (2013)
Rochefort-sur-Brévon 21526 CC du Pays Châtillonnais 45 (2013)
Saint-Broing-les-Moines 21543 CC du Pays Châtillonnais 188 (2013)
Saint-Germain-le-Rocheux 21549 CC du Pays Châtillonnais 83 (2013)
Saint-Marc-sur-Seine 21557 CC du Pays Châtillonnais 113 (2013)
Sainte-Colombe-sur-Seine 21545 CC du Pays Châtillonnais 959 (2013)
Savoisy 21594 CC du Pays Châtillonnais 204 (2013)
Semond 21602 CC du Pays Châtillonnais 31 (2013)
Terrefondrée 21626 CC du Pays Châtillonnais 66 (2013)
Thoires 21628 CC du Pays Châtillonnais 64 (2013)
Vannaire 21653 CC du Pays Châtillonnais 55 (2013)
Vanvey 21655 CC du Pays Châtillonnais 221 (2013)
Vertault 21671 CC du Pays Châtillonnais 56 (2013)
Veuxhaulles-sur-Aube 21674 CC du Pays Châtillonnais 234 (2013)
Villaines-en-Duesmois 21685 CC du Pays Châtillonnais 257 (2013)
Villedieu 21693 CC du Pays Châtillonnais 69 (2013)
Villers-Patras 21700 CC du Pays Châtillonnais 107 (2013)
Villiers-le-Duc 21704 CC du Pays Châtillonnais 88 (2013)
Villotte-sur-Ource 21706 CC du Pays Châtillonnais 123 (2013)
Vix 21711 CC du Pays Châtillonnais 110 (2013)
Voulaines-les-Templiers 21717 CC du Pays Châtillonnais 296 (2013)

Cent de ces communes se retrouvent au sein de la Communauté de communes du Pays Châtillonnais créée en 2003.

Démographie[modifier | modifier le code]

Histogramme de l'évolution démographique des communes composant l'actuel canton de Châtillon-sur-Seine

À l'aube du XIXe siècle, au sortir de la Révolution, l'ensemble des communes qui composent le canton actuel compte plus de 45 000 habitants. Ce chiffre atteint les 50 000 à la fin des années 1820 et se maintient au-dessus pendant plus de 20 ans. Cette croissance bénéficie d'abord aux gros bourgs puis aux agglomérations avant de s'interrompre et descendre sous les 45 000 après la guerre de 1870. La décroîssance se poursuit ensuite pour passer sous les 35 000 juste avant celle de 1914 puis à 30 000 au retour de celle-ci. Elle reste faible jusqu'à la fin des années 1960 puis s'accélère pour se stabiliser aux environs de 21 000 habitants aux débuts du XXIe siècle[10]. L'étude des communes dont la population actuelle est inférieure à 100 habitants et celle des centres urbains dont la population a dépassé 900 habitants au cours de la période concernée montre des différences notables.

Histogramme de l'évolution démographique catégorielle des communes composant l'actuel canton de Châtillon-sur-Seine

Le tissu rural[modifier | modifier le code]

Toutes les communes ne sont pas concernées à l'identique par le phénomène. Les plus atteintes sont celles touchées parfois par la crise de la sidérurgie locale et celles dont le patrimoine agricole était très morcelé. L'abandon des exploitations non rentables avant leur regroupement au sein d'unités plus conséquentes entraîne une fuite de la population qui affecte plus globalement les zones rurales que les agglomérations avant de se stabiliser au début des années 1980. Alors qu'en 1792 la plus petite des 107 communes concernées, Chaugey, compte 104 habitants en 2012 cinquante-deux d'entre elles n'atteint pas la centaine.

Alors qu'elles représentent pratiquement la moitié des communes composant le canton la somme de leurs habitants, 3 038, ne représente que 15 % de sa population totale[10]. Jusqu'au milieu du XIXe siècle ces mêmes communes accusent une population totale comprise entre 13 000 et 14 000 habitants soit près de 30 % de celle de la même aire géographique. Parmi les extrêmes Chaumont-le-Bois et Riel-les-Eaux qui dépassaient les 500 habitants au début du XIXe siècle sont passés sous la barre des 100 depuis les années 1980. Depuis cette date le ré-encépage des coteaux enraye la fuite sans toutefois inverser la tendance.

Les agglomérations[modifier | modifier le code]

Inversement les 11 communes retenues dans cette catégorie cumulent en 2012 une population de 9 319 habitants soit près la moitié de celle du canton. Au début du XIXe siècle, elles comptaient moins d'habitants que les communes rurales évoquées ci-dessus et ce n'est qu'au milieu de ce même siècle qu'elles commencent à les dépasser pour concentrer trois fois plus d'habitants en 2012[10]. On relève au sein de ce groupe des situations contrastées et beaucoup d'entre elles qui ont conservé des bâtiments représentatifs de leur importance passée ont maintenant moins de 300 habitants.

Ainsi Autricourt qui ne compte plus que 124 habitants en possédait 980 en 1821 alors qu'à la même époque Sainte-Colombe-sur-Seine toujours forte de ses 968 habitants après en avoir recensé 1 330 en 1975 n'en compte encore que 253. Quant à Châtillon-sur-Seine après avoir doublé sa population entre 1792 et 1982, il perd depuis 2 000 habitants, peut-être au profit d'une moindre chute des communes voisines comme en témoignent la modeste croissance de Montliot-et-Courcelles, Buncey, Massingy ou le maintien de la population de Sainte-Colombe en dépit de la fermeture progressive de son importante usine à la fin du siècle dernier.

Les autres[modifier | modifier le code]

Les gros bourgs qui composent vers 1840 l'essentiel du territoire avec deux fois plus d'habitants que des agglomérations ci-dessus regroupent la part la plus importante de la population pendant toute la première moitié du XIXe siècle. Parmi eux on note Baigneux-les-Juifs, chef lieu de canton jusqu'en 2015 qui n'a jamais atteint 500 habitants depuis le début du XIXe. La sidérurgie étant souvent la source de leur peuplement ils subissent ensuite les effets de sa disparition progressive et leur ligne de régression devient alors comparable à celle des zones rurales.

Leur population totale passe en dessous de celle des agglomérations dans le dernier quart du XXe siècle avant de remonter légèrement pour se stabiliser à leur niveau. Cette remonté coïncidant avec une perte de 2 000 habitants par Châtillon-sur-Seine, l'hypothèse d'un transfert de population n'est pas à exclure, en particulier vers les bourgs proches du chef-lieu de canton. Beaucoup de ces collectivités gardent sur leur territoire des monuments historiques - églises, châteaux - et des bâtiments publics - mairies, écoles - disproportionnés eu égard à leur effectifs actuels qui posent parfois des réels problèmes d'entretien et de maintenance.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Franck Lechenet, Plein Ciel sur le Châtillonnais en Bourgogne, Chamesson (21), Éditions Cadre Plein Ciel, , 240 p. (ISBN 978-2-9528470-0-1) Livre de de photographies aériennes sur tous les villages du Châtillonnais
  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]