Hauteville-lès-Dijon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hauteville.

Hauteville-lès-Dijon
Hauteville-lès-Dijon
Hauteville-lès-Dijon.
Blason de Hauteville-lès-Dijon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Dijon
Canton Dijon
Intercommunalité Dijon Métropole
Maire
Mandat
Jacques de Loisy
2014-2020
Code postal 21121
Code commune 21315
Démographie
Gentilé Hautevillois - Hautevilloise
Population
municipale
1 220 hab. (2016 en augmentation de 7,49 % par rapport à 2011)
Densité 135 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 21′ 51″ nord, 4° 59′ 37″ est
Altitude Min. 305 m
Max. 474 m
Superficie 9,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Hauteville-lès-Dijon

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Hauteville-lès-Dijon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hauteville-lès-Dijon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hauteville-lès-Dijon
Liens
Site web http://www.hauteville-les-dijon.fr

Hauteville-lès-Dijon est une commune française appartenant à Dijon Métropole ituée dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hauteville, "la Haute velle" doit son nom à sa position géographique : elle domine en effet toute l'agglomération dijonnaise. La superficie de la commune est de 9,01 km2 ; l'altitude varie entre 305 et 474 mètres. Elle se situe à l'ouest de Dijon.

Village de Hauteville-lès-Dijon.
Vue de Dijon depuis Hauteville-lès-Dijon.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Aucune présence de rivière à Hauteville-lès-Dijon. Le sol est très rocheux mais la présence d'un puits sur la place centrale du village indique cependant la présence d'eau dans les sous-sols.

Climat[modifier | modifier le code]

A l’instar de Dijon, le climat est de type océanique à tendance semi-continentale. L'influence océanique se traduit par des pluies fréquentes en toutes saisons (avec néanmoins un maximum en automne et un minimum en été) et un temps changeant.

Le tableau ci-dessous indique les températures pour l'année 2011 :

Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,1 0,4 3,3 7,2 9,2 12,3 12,5 14,4 12,2 7 5 2,8 7,2
Température maximale moyenne (°C) 5,8 7 13,9 20,4 22,8 24,1 22,8 25,5 24,1 17,3 10,6 8,4 16,9
Source : linternaute.com[1]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Etaules Messigny-et-Vantoux Rose des vents
Darois N Ahuy
O    Hauteville-Lès-Dijon    E
S
Daix

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par 2 routes principales. La départementale D 107F, en provenance de la route de Troyes (D 971), et la communale C 2 en provenance d'Ahuy

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne B20 du réseau de Dijon Métropole : Divia

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La quasi-majorité des résidences est de type pavillonnaire. L'ensemble des habitations est concentrée dans la partie sud-est de la commune, le reste étant des terres agricoles ou des forêts.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières archives faisant mention d'Hauteville-lès-Dijon datent de 903, et identifient la commune sous le nom d'Alta-Villa, le «haut-village» en latin. Cette appellation s'explique par la position géographique dominante du village sur les environs. Entre 1234 et 1346, l'abbaye Saint-Étienne de Dijon acquiert la moitié de la seigneurie du village, l'autre moitié revenant à l'abbaye de Saint-Pierre[2].

De nombreux changements de noms ont eux lieux, conséquence de l'évolution de la langue française[2] :

  • 1367 : Alta-Villa devient Autreville
  • 1375 : Autreville devient Auteville
  • 1469 : Auteville devient Haulteville
  • 1574 : Haulteville devient Aulteville
  • 1610 : Aulteville devient Haute-ville

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« Parti, au premier d'azur au dextrochère d'argent,habillé d'une manche large aussi d'argent, tenant une crosse contournée d'or posée en pal, au second aussi d'azur au lion d'or armé et lampassé et couronné de gueules »

Description historique[modifier | modifier le code]

Haute-fille ou Velle

«  Alta-Villa, paroisse vocatrice Saint-Pierre, patron de l'abbaye de St. Seine. L'abbaye de Saint-Étienne qui en avait la présentation, acquit en 1234 de Jean de Beire, tout ce qu'il y possédait pour 760 livres. Estevenans : le clocher et partie de la paroisse sont de la baronnie de Vantoux ; l'autre partie de la Just. De l'abbaye de Saint-Seine. Dans la partie haute il n'y a ni puits ni fontaine. Dans la partie basse est un grand puits qui déborde dans le temps des pluies, et qui souvent est à sec l'été. L'eau est froide comme la glace en été. On n'en peut boire que quelque temps après qu'elle a été tirée. L'église ancienne de la même bâtisse que celle de Saint-Vorle à Châtillon : les pierres sont posées de champ un peu obliquement, alternativement ; aussi les Paysans disent que c'est l'ouvrage des Fées.

Ce Village a pris son nom de sa situation sur une montagne ; environ 38 feu La métairie de Champ-Moron, Campus-Morie, appelée Caímus-Retundus dans un titre de 1178, avec Chapelle, en dépendent.

La Mere-Folle assignoit sur çe lieu les revenus et les gages de ses Officiers. Guille. du Fossé baille à titre de gagiers au Duc la Maison - Forte, Ville et appartenances de Chammoron, mouvement de son fief, pour 600 livres en 1313. Le Duc Hugues remet la grange et fief de Chammoron, à Matthieu de Montmartin, Chevalier, en 1314. Philippe Le Bon donne à Cillet Peraile, à vie seulement, sa maison de Chammoron et ses dépendances pour 6 livres, payables au Châtel de Talant, 1431. Les Bénédictins de St. Benigne se retirent à Haute-Ville pendant la peste de 1585. Thibaut Moisson, Curé, a laissé ses biens à la Fabrique, à la çharge de donner, le jour de Pâques, aux Habitants et à ceux de Daix, une pinte de vin et un pain : ce qui s'exécute après matines. Le terroir, sec et pierreux, produit des raves qui font renommées ; le vin médiocre ; à une lieue de Dijon. »

— Courtépée, [3]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mairie de Hauteville-lès-Dijon.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
? 1850 Albert Détallante - -
? 1977 M. Boussageon - -
1977 1989 Jean-Louis Hans - -
1989 2014 Jean-Pierre Soumier - -
2014 en cours Jacques de Loisy - -
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Hauteville-lès-Dijon est jumelée à la ville espagnole d'Altura.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de Dijon Métropole. Elle se classe 11e par la superficie et 18e par le nombre d'habitants sur un total de 22 communes.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 1 220 habitants[Note 1], en augmentation de 7,49 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
257238244219224222208257260
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
266233222193201212239217196
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
188196317167161159163193227
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
2022243356639631 0231 0761 0761 173
2016 - - - - - - - -
1 220--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un groupe scolaire avec une école maternelle qui accueille les enfants de 2 à 5 ans et d'une école primaire pour les enfants de 6 à 10 ans. Une garderie peut également accueillir les enfants en péri-scolaire.

Santé[modifier | modifier le code]

Dans la commune se trouve le cabinet médical de deux médecins généralistes, d'un orthophoniste ainsi qu'une maison de retraite.

Sports[modifier | modifier le code]

La commune met à disposition des espaces sportifs :

Par ailleurs, divers clubs sportifs permettent de s'adonner à diverses activités (tennis, judo, cyclisme).

Enfin, il existe de nombreux sentiers pour s'adonner à la marche comme le sentier du Bouton d'Or[8].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Feux de la Saint-Jean en juin.

Bibliothèque[modifier | modifier le code]

La bibliothèque permet d'emprunter des livres, des revues, des cassettes audio et des CD. Elle est gérée par des bénévoles.

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre se situe au centre du village.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 49 340 €, ce qui plaçait Hauteville-lès-Dijon au 339e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[9].

Secteurs d'activité[modifier | modifier le code]

La commune compte 27 entreprises ou commerçants [10].

Capacité d'hébergement[modifier | modifier le code]

L'hôtel La Musarde propose 12 chambres.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Façade en opus spicatum de l'église Saint-Pierre.
Fort militaire d'Hauteville-Lès-Dijon.
  • Église Saint-Pierre qui présente la particularité rare en Bourgogne d'avoir sa façade et son mur nord (datant respectivement du X et XIe siècle) construits en épi (ou arrête de poisson). À la suite d'un incendie, elle fut en partie reconstruite par Jean III de Berbisey ver 1720. Son porche est en bois du XVIe siècle.
  • Fort d'Hauteville : également dénommé "Fort Carnot" dans le système Boulanger (1887), ce fort appartient au système Séré de Rivières, ensemble de fortifications bâti à partir de 1874 pour protéger les frontières françaises. Dominant la ville de Dijon, il est un des éléments essentiels d'une ceinture de fortifications devant assurer la protection de la place fortifiée de Dijon.
Article détaillé : Fort d'Hauteville.
Article détaillé : Plateau d'Hauteville et d'Ahuy.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]