Sainte-Sabine (Côte-d'Or)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Sabine.

Sainte-Sabine
Sainte-Sabine (Côte-d'Or)
Panorama en arrivant du Nord, par la D970.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Canton Arnay-le-Duc
Intercommunalité Pouilly-en-Auxois et Bligny-sur-Ouche
Maire
Mandat
Colette Todesco
2014-2020
Code postal 21320
Code commune 21570
Démographie
Population
municipale
195 hab. (2015 en augmentation de 2,63 % par rapport à 2010)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 11′ 32″ nord, 4° 37′ 32″ est
Altitude Min. 343 m
Max. 500 m
Superficie 8,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Sainte-Sabine

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Sainte-Sabine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Sabine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Sabine

Sainte-Sabine est une commune française située dans le canton d'Arnay-le-Duc du département de la Côte-d'Or, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est proche du Parc naturel régional du Morvan.

Sismicité[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans une zone de sismicité très faible[1].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[2] :

  • rivière la vandenesse,
  • ruisseau de la miotte,
  • plan d'eau : réservoir de chazilly.

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rouvres-sous-Meilly Vandenesse-en-Auxois Châteauneuf
Bouhey
Rose des vents
Chazilly N Crugey
Chaudenay-le-Château
O    Sainte-Sabine    E
S
Cussy-le-Châtel Painblanc Chaudenay-la-Ville

Topologie[modifier | modifier le code]

Avant le XIIIe siècle et l'arrivée de la tête de sainte Sabine comme relique en 1134[3], le village s'apelait Lasseium (au moins jusqu'en 1214) ; il semble que les deux noms ont cohabité pendant une période puisqu'en 1140 on trouve déjà le nom Sancta Sabina[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au nord du village un sanctuaire gallo-romain a été découvert en 1837 et fouillé en 1854.

Au Moyen Âge, les habitants de Sainte-Sabine dépendaient de Chaudenay-le-Château pour se protéger.

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de Sabine-le-Plein[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Colette Todesco    
mars 2001 mars 2014 Jean-François Michel    
Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Élevage de charolais[6] et exploitations agricoles.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Château Hôtel Sainte Sabine[7].

Commerces[modifier | modifier le code]

Commerces de proximité à Créancey, Pouilly-en-Auxois.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2015, la commune comptait 195 habitants[Note 1], en augmentation de 2,63 % par rapport à 2010 (Côte-d'Or : +1,68 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
275319291315410388453455480
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
426454420407437436486462472
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
486410299292220214221176190
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2015
190216193183172186188190195
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[12] :

  • Écoles maternelle et primaire,
  • Collèges à Bligny-sur-Ouche, Pouilly-en-Auxois,
  • Lycées à Baune.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église paroissiale St Martin.
  • Église paroissiale [13],[14] sous le vocable de St Martin[15].
  • Château[20] transformé en résidence hôtelière, entourée d'un parc animalier agrémenté d'un étang[21].
  • Demeure dite Le petit Château[22].
  • Mairie-école[23].
  • Lavoir de Douotte[24].
  • Monument aux morts[25].
  • Tombeau du prêtre Étienne Bize (dalle funéraire)[26].
  • Croix :
    • Croix de chemin[27].
    • Croix en pierre[28].
    • croix de cimetière[29].
  • Ouvrages canal de Bourgogne :
    • Ouvrage lié à l'alimentation en eau (Canal de Bourgogne)[30].
    • Site de l'écluse 13 du versant Saône, dite de Sainte-Sabine (canal de Bourgogne)[31].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Claude Parisot, procureur général au Parlement, seigneur de Sainte-Sabine et Crugey et Catherine-Nicole Hénault son épouse.
  • Jacques Denizot[32] est né à Sainte-Sabine en 1821 d'une famille de modestes cultivateurs[33].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Didacticiel de la réglementation parasismique
  2. L'eau dans la commune
  3. Sainte-Sabine, une tradition qui perdure
  4. Paul Foisset et Jules Simonnet, Voies romaines du département de la Côte-d'Or et répertoire archéologique des arrondissements de Dijon et de Beaune, Dijon, Lamarche, (lire en ligne), p. 247.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Sainte-Sabine », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 4 août 2012)
  6. Élevage de charolais
  7. (fr+en) Château Hôtel Sainte Sabine
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. Établissements d'enseignements
  13. « église paroissiale Sainte-Sabine », notice no IA21000366, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Eglise », notice no PA00112639, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Église St Martin à Sainte-Sabine
  16. Notice no PA00107323, base Palissy, ministère français de la Culturecloche 17314 église paroissiale Sainte-Sabine
  17. Notice no IM21009914, base Palissy, ministère français de la Culturecloche (no 2)
  18. Notice no PA00107323, base Palissy, ministère français de la Culturecloche 1774
  19. Notice no IM21009913, base Palissy, ministère français de la Culturecloche (no 1)
  20. « château », notice no IA21000577, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. Le château de Sainte-Sabine
  22. « demeure dite Le petit Château », notice no IA21000578, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. « mairie-école », notice no IA21000572, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. « lavoir de Douotte », notice no IA21000573, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. La place et le monument aux morts
  26. « tombeau du prêtre Etienne Bize (dalle funéraire) », notice no IA21000575, base Mérimée, ministère français de la Culture
  27. « croix de chemin », notice no IA21000576, base Mérimée, ministère français de la Culture
  28. « Croix en pierre », notice no PA00112638, base Mérimée, ministère français de la Culture
  29. « croix de cimetière », notice no IA21000574, base Mérimée, ministère français de la Culture
  30. « ouvrage lié à l'alimentation en eau (canal de Bourgogne) », notice no IA21003683, base Mérimée, ministère français de la Culture enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)
  31. « site de l'écluse 13 du versant Saône, dite de Sainte-Sabine (canal de Bourgogne) », notice no IA21003682, base Mérimée, ministère français de la Culture
  32. Abbé Jacques Denizot, Encyclopédie de la Côte-d'Or, manuscrit conservé à la bibliothèque municipale de Dijon, 18 tirages sur papier : Usuel, cote:L.944.42. DEN. Microfilm MIC 132 du manuscrit 1732.
  33. [%22FR212316101_denizot_e0000011%22,true,%22%22} L'abbé Denizot]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]