Gare de Bourg-en-Bresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bourg-en-Bresse
Image illustrative de l'article Gare de Bourg-en-Bresse
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Bourg-en-Bresse
Adresse 12, avenue Pierre-Semard
01000 Bourg-en-Bresse
Coordonnées géographiques 46° 12′ 00″ Nord 5° 12′ 53″ Est / 46.2000993637, 5.2146112918
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV Sud-Est
Intercités
TER Rhône-Alpes
Fret
Caractéristiques
Ligne(s) Mâcon à Ambérieu
Bourg à Bellegarde
Mouchard à Bourg
Lyon-St-Clair à Bourg
Voies 7 + voies de service
Quais 4
Altitude 241 m
Historique
Mise en service
Ouverture printemps 1857
(bâtiment voyageurs)
Correspondances
Autobus et autocars Voir intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bourg-en-Bresse

Géolocalisation sur la carte : Ain

(Voir situation sur carte : Ain)
Bourg-en-Bresse

Géolocalisation sur la carte : Bourg-en-Bresse

(Voir situation sur carte : Bourg-en-Bresse)
Bourg-en-Bresse

La gare de Bourg-en-Bresse est une gare ferroviaire française. C'est un important nœud ferroviaire avec les lignes : de Mâcon à Ambérieu, de Bourg-en-Bresse à Bellegarde, de Mouchard à Bourg-en-Bresse et de Lyon-St-Clair à Bourg-en-Bresse. Elle est située sur le territoire de la commune de Bourg-en-Bresse dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1856 par la Compagnie du chemin de fer de Lyon à la Méditerranée (LM) avant de devenir une gare du réseau de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des TGV et des trains TER Rhône-Alpes.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 241 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Bourg-en-Bresse est située au point kilométrique (PK) 37,012 de la ligne de Mâcon à Ambérieu, entre les gares ouvertes de Polliat et de Saint-Martin-du-Mont. La gare fermée de La Vavrette-Tossiat s'intercale en direction de Saint-Martin-du-Mont[1].

Elle est également : l'origine, au PK 0,000, de la ligne de Bourg-en-Bresse à Bellegarde (dite aussi ligne du Haut-Buguey), avant la gare de Ceyzériat[2], et l'aboutissement : au PK 505,486 de la ligne de Mouchard à Bourg-en-Bresse[3], au PK 65,146 de la ligne de Lyon-Saint-Clair à Bourg-en-Bresse, après la gare de Servas-Lent[4]. Elle était aussi au PK 77,804 l'aboutissement de l'ancienne Ligne de Chalon-sur-Saône à Bourg-en-Bresse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Bourg est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer de Lyon à la Méditerranée (LM), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation les 32 kilomètres de la section de Bourg à Ambrieu. Ce deuxième élément de sa ligne de Lyon à Genève permet des circulations entre Bourg et la gare de Lyon-Saint-Clair en 2 heures 30. Lors de cette ouverture la compagnie utilise une gare provisoire installée à la limite ouest de la ville. Le chantier de construction de la gare définitive est à peine débuté sur le site situé entre la promenade du Mail et la route de Lyon[5]. Le bâtiment définitif est ouvert aux voyageurs au printemps 1857[6].

Elle devient une gare de passage le , lorsque la compagnie ouvre les 34 kilomètres de Bourg à la rive gauche de la Saône. La voie s'arrête au bord de la rivière du fait d'un retard pris sur la construction du viaduc, un service de bateaux est organisé pour faire traverser les voyageurs en environ trente minutes. Le viaduc permettra la continuité de la ligne à partir du [7].

Dès le 1er août 1864, la mise en service de la ligne entre Bourg-en-Bresse et Lons-le-Saunier, par le PLM a été effectuée. Le 1er septembre 1866, a eu lieu la mise en service de la ligne entre Bourg-en-Bresse et Sathonay, par la Compagnie des Dombes et du Sud-Est.

La gare, vers 1900.

Dix ans plus tard, le 10 mars 1876, s'est déroulée la mise en service de la ligne entre Bourg-en-Bresse et Simandre-sur-Suran, par la Compagnie des Dombes et du Sud-Est ainsi que le 6 juillet 1876, celle de la ligne entre Simandre-sur-Suran et Cize-Bolozon, par la Compagnie des Dombes et du Sud-Est.

Le 29 mars 1877, a eu lieu la mise en service de la ligne entre Cize-Bolozon et La Cluse, par la Compagnie des Dombes et du Sud-Est et l'année suivante, le 19 janvier 1878, celle de la ligne entre Bourg-en-Bresse et Saint-Germain-du-Plain, par le PLM.

Le 1er avril 1882, c'était au tour de la mise en service de la ligne entre La Cluse et Bellegarde-sur-Valserine, par la Compagnie des Dombes et du Sud-Est et en 1883, la Compagnie des Dombes et du Sud-Est est rachetée par le PLM.

En 2013, la gare de Bourg-en-Bresse est en travaux, avec la réalisation d'un passage sous la gare vers le Peloux et donc l'ouverture de la gare côté Ouest. La gare routière est en restructuration, et un parking est créé à la place de l'ancien centre de tri postal.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets et salle d'attente, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER. C'est une gare « accès plus » avec des aménagements, équipements et services pour les personnes à mobilité réduite. Des services sont installés en gare, notamment : un restaurant - bar, une boutique de presse relay, et un loueur de véhicules et un service de location de vélos[8].

Desserte[modifier | modifier le code]

Bourg-en-Bresse est une gare de trains grandes lignes desservie par des rames TGV des relations : Paris-Gare de Lyon - Bourg-en-Bresse - Bellegarde - Genève-Cornavin, Paris gare de Lyon - Mâcon-Loché-TGV - Bourg-en-Bresse - Aix-les-Bains-Le Revard - Annecy et Strasbourg-Ville - Mulhouse-Ville - Belfort - Montbéliard TGV - Besançon-Viotte - Lons-le-Saunier - Bourg-en-Bresse - Lyon-Part-Dieu - Marseille-Saint-Charles.

C'est également une importante gare régionale du réseau TER Rhône-Alpes située sur la relation Lyon-Perrache - Bourg-en-Bresse - La Cluse - Oyonnax - Saint-Claude, et origine des relations vers : Lyon-Perrache (via Lyon-Part-Dieu), Mâcon-Ville, Besançon-Viotte (via Lons-le-Saunier), Dijon-Ville (via Saint-Amour et Louhans), Chambéry - Challes Les Eaux (via Ambérieu, Culoz ,Aix-les-Bains-Le Revard), et Bellegarde (via La Cluse).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos (112 places en consigne collective et accroches vélos en libre accès) et un parking pour les véhicules y sont aménagés[8].

Elle est desservie par des bus des transports urbains de l'agglomération de Bourg-en-Bresse (TUB), lignes 1, 2, 3, 7 et 8, et par les autocars du réseau départemental car.ain.fr[8].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

La gare de Bourg-en-Bresse est ouverte au service fret SNCF, uniquement pour des trains massifs en gare. Elle dispose d'une grue de 10 tonnes[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, 2011, p. 166
  2. Reinhard Douté, 2011, p. 167
  3. Reinhard Douté, 2011, p. 165
  4. Reinhard Douté, 2011, p. 168
  5. François et Maguy Palau, 1998, p. 152.
  6. « Roman de gare », sur Bourg-en-Bresse (consulté le 4 juin 2016).
  7. François et Maguy Palau, 1998, p. 1181.
  8. a, b et c « Gare Bourg-en-Bresse », sur SNCF TER Rhône-Alpes (consulté le 4 juin 2016).
  9. Site fret.sncf.com Nomenclature et gares CIM : Bourg-en-Bresse - code gare 743005 (consulté le 26 décembre 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 1 (1852-1857), Palau, , 215 p. (ISBN 2-950-942-11-3).
  • Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Gare-de-Lyon Paris-Gare-de-Lyon TGV Lyria Nurieux
ou Bellegarde
Genève-Cornavin
Paris-Gare-de-Lyon Paris-Gare-de-Lyon TGV Lyria Bellegarde Lausanne
Paris-Gare-de-Lyon Mâcon-Loché-TGV TGV Aix-les-Bains-Le Revard Annecy
ou Milan-Porta-Garibaldi
Strasbourg Lons-le-Saunier TGV Lyon-Part-Dieu Marseille-Saint-Charles
Terminus Terminus TER Rhône-Alpes Servas - Lent Lyon-Perrache
Mâcon-Ville
ou Terminus
Polliat
ou Terminus
TER Rhône-Alpes Terminus
ou Saint-Martin-du-Mont
Terminus
ou Ambérieu
Dijon-Ville Saint-Amour TER Rhône-Alpes /
Bourgogne
Terminus Terminus
Belfort
ou Besançon-Viotte
Saint-Amour TER Franche-Comté Ambérieu Lyon-Part-Dieu
Oyonnax - Saint-Claude Ceyzériat TER Rhône-Alpes Terminus Terminus
Saint-Claude Ceyzériat TER Rhône-Alpes Ambérieu Lyon-Perrache