Gestas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gestas.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la commune des Pyrénées-Atlantiques. Pour le ruisseau du Gestas, voir Gestas (ruisseau).
image illustrant une commune des Pyrénées-Atlantiques
Cet article est une ébauche concernant une commune des Pyrénées-Atlantiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Gestas
L’église de Gestas.
L’église de Gestas.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Oloron-Sainte-Marie
Canton Le Cœur de Béarn
Intercommunalité Communauté de communes de Sauveterre-de-Béarn
Maire
Mandat
Maryvonne Lagaronne
2014-2020
Code postal 64190
Code commune 64242
Démographie
Gentilé Jeztaztar
Population
municipale
63 hab. (2014)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 21′ 00″ nord, 0° 53′ 09″ ouest
Altitude Min. 77 m – Max. 194 m
Superficie 2,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Gestas

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Gestas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gestas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gestas

Gestas est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine.

Le gentilé est Jeztaztar[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Gestas est considérée comme une enclave de la province basque de Soule en Béarn des Gaves, longtemps attachée au canton de Saint-Palais, province basque de Basse-Navarre, aujourd'hui cette commune est attachée à un canton ainsi qu'à une intercommunalité béarnaise. Elle est située sur la rive droite du Saison, entre Rivehaute en amont et Campagne en aval. Selon l'Académie de la langue basque, Gestas fait partie de la Soule[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les terres de la commune sont arrosées[3] par le Saison, affluent du gave d'Oloron, et par ses tributaires, les ruisseaux d'Usquain et de Sabalot.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les routes départementales D244, D265 et D723.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

Deux quartiers composent la commune de Gestas[4] :

  • Quartier du Haut (Gañeko kartiera en basque)
  • Quartier du Bas (Peko kartiera en basque)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations anciennes[modifier | modifier le code]

Gestas est un toponyme de base romane. Le giestars du Moyen Âge est la version gasconne du terme français Genestière[5].

Le toponyme Gestas apparaît sous les formes Giestars (XIIe siècle[6], collection Duchesne volume CXIV[7]), Gestazium et Gestaas (respectivement 1384 et 1385[6], notaires de Navarrenx[8]), Gestaas (1385[9]), Giestaas (1385[6], censier de Béarn[10]) et Sanctus Joannes de Gestas (1655[6], insinuations du diocèse d'Oloron[11]).

Graphie basque[modifier | modifier le code]

Son nom basque actuel est Jeztaze[1]. Son nom occitan et gascon est Gestars.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette commune est au XIe siècle une seigneurie, berceau d'une famille de la noblesse chevaleresque qui a traversé l'Histoire de France jusqu'à nos jours, la famille de Gestas[12].

Une autre famille a porté le nom de Gestas, la famille Casamajor, éteinte au XIXe siècle.

Langues[modifier | modifier le code]

Gestas est une commune de langue gasconne. Le basque était la langue dominante avant le XIe siècle[13].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Gesta a fait partie de l'arrondissement de Bayonne jusqu'au . À cette date, elle appartient désormais à celui d'Oloron-Sainte-Marie[14].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Maïté Idiart    
2001 2008 Maïté Idiart    
2008 2014 Jean-Melchior de Fabrègues    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune appartient à six structures intercommunales[15] :

  • le centre intercommunal d’action sociale de Sauveterre-de-Béarn ;
  • la communauté de communes de Sauveterre-de-Béarn ;
  • le SIGOM ;
  • le syndicat AEP du pays de Soule ;
  • le syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques ;
  • le syndicat intercommunal des gaves et du Saleys.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[17],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 63 habitants, en diminution de -7,35 % par rapport à 2009 (Pyrénées-Atlantiques : 2,53 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
184 196 201 157 226 227 215 203 200
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
197 194 197 161 186 205 208 194 178
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
193 193 187 149 156 138 118 120 116
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
107 115 93 85 62 70 68 65 63
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006 [19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la zone d'appellation de l'ossau-iraty.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

La forme actuelle du charivari est celle de la sérénade nocturne (galarrotza ou tzintzarrotza), manifestation d'indignation de la population à l'encontre d'une personne, tournée en dérision et mise publiquement en accusation. En 1793, vingt-cinq habitants de Gestas se saisirent de leur maire (le citoyen Etchebarne), et le promenèrent assis à l'envers sur un âne, ceint de son écharpe officielle[20].

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Équipements[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Euskaltzaindia - Académie de la langue basque
  2. (eu)Zuberoako herri izendegia - Euskaltzaindia
  3. Notice du Sandre sur Gestas
  4. [1]
  5. Jean-Baptiste Orpustan, Nouvelle toponymie basque, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, , 249 p. (ISBN 2-86781-396-4, lire en ligne)
  6. a, b, c et d Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  7. Collection Duchesne, volumes 99 à 114, renfermant les papier d'Oihenart, ancienne bibliothèque impériale - Bibliothèque nationale de France
  8. Notaires de Navarrenx - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  9. Jean-Baptiste Orpustan, Nouvelle toponymie basque, Presses universitaires de Bordeaux (ISBN 2 86781 396 4)
  10. Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  11. Manuscrits du XVIIe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  12. Cartulaire de Sorde, conservé aux Archives nationales, et traduit et commenté en français par J. F. Robert Martin aux éditions Atlantica en 1999
  13. Gascogne
  14. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de Pau, de Bayonne et d'Oloron-Sainte-Marie du département des Pyrénées-Atlantiques » [PDF], sur un site de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques,‎ (consulté le 3 janvier 2017).
  15. Cellule informatique préfecture 64, « Base communale des Pyrénées-Atlantiques - Intercommunalité » (consulté le 7 juin 2014)
  16. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  20. Philippe Veyrin, Les Basques, Arthaud 1975 (ISBN 2 7003 0038 6), page 265

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]