Luc (Pyrénées-Atlantiques)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luc.

Luc est une ancienne commune française du département des Pyrénées-Atlantiques. En 1831, la commune fusionne avec Armau pour former la nouvelle commune de Luc-Armau.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé au nord-est du département et de Pau, à la frontière avec les Hautes-Pyrénées.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Luc apparaît sous les formes l'espitau deu Luc (1385[1], censier de Béarn[2]) et Lucq (1793[3] ou an II).

Du latin lucus, « bois, forêt », « planté ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Luc est une ancienne commanderie de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem dépendant de celle de Caubin et Morlaàs.

Paul Raymond[1] note qu'en 1385, Luc comptait quatre feux et dépendait du bailliage de Lembeye.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1831
117 186 - 199 204
(Sources : projet Cassini de l'EHESS[3].)

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

On trouve à Luc une ferme, dite Espitau de Luc[4] et construite au XVIe siècle, qui fut à l'origine une commanderie de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

La commune possède un ensemble de demeures et de fermes[5] dont la construction s'étale du XVIIe au XIXe siècle.

Le presbytère[6] de Luc fut, lui, édifié au début du XVIIIe siècle.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Blaise[7] possède des vestiges du XIIe siècle. Elle recèle du mobilier[8] inscrit à l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]