Tabaille-Usquain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tabaille-Usquain
Tabaille-Usquain
La mairie de Tabaille-Usquain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Oloron-Sainte-Marie
Intercommunalité Communauté de communes du Béarn des Gaves
Maire
Mandat
Germain Sallenave
2020-2026
Code postal 64190
Code commune 64531
Démographie
Population
municipale
44 hab. (2017 en augmentation de 37,5 % par rapport à 2012)
Densité 9,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 21′ 27″ nord, 0° 53′ 36″ ouest
Altitude Min. 69 m
Max. 181 m
Superficie 4,50 km2
Élections
Départementales Canton d'Orthez et Terres des Gaves et du Sel
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Tabaille-Usquain
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques
Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Tabaille-Usquain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tabaille-Usquain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tabaille-Usquain

Tabaille-Usquain (en béarnais Tabalha-Usquenh ou Tabalhe-Usquégn) est une commune française située dans le département des Pyrénées-Atlantiques, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les terres de la commune sont arrosées[1] par le Saison, affluent du gave d'Oloron, et par ses tributaires, les ruisseaux d'Usquain et Haubiel.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Tabaille-Usquain[2]
Saint-Gladie-Arrive-Munein Montfort
Espiute Tabaille-Usquain
Gestas

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations anciennes[modifier | modifier le code]

Le toponyme Tabaille apparaît sous les formes Tavalhe (1385[3], censier de Béarn[4]) et Tebalhe (1548[3], réformation de Béarn[5]).

Le toponyme Usquain apparaît sous les formes Usquen (XIIe siècle[3], cartulaire de Sorde[6]), Usquenh (1385[3], censier de Béarn[4]), Usqueinh (1399[3], contrats de Gots[7]), Usquien (1793[8]) et Usquein (1801[8], Bulletin des Lois).

Graphie béarnaise[modifier | modifier le code]

Son nom béarnais est Tabalha-Usquenh[9] ou Tabalhe-Usquégn[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Paul Raymond[3] note qu'en 1385, Tabaille comptait 7 feux et Usquain 12. Toutes deux dépendaient du bailliage de Sauveterre.

Il y avait à Usquain une abbaye laïque, vassale de la vicomté de Béarn.

Tabaille et Usquain se sont réunis le .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 En cours Germain Sallenave    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de cinq structures intercommunales[11] :

  • le centre intercommunal d'action sociale de Sauveterre-de-Béarn ;
  • la Communauté de communes du Béarn des Gaves ;
  • le SIGOM ;
  • le syndicat AEP du pays de Soule ;
  • le syndicat d'énergie des Pyrénées-Atlantiques.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[13].

En 2017, la commune comptait 44 habitants[Note 1], en augmentation de 37,5 % par rapport à 2012 (Pyrénées-Atlantiques : +2,49 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9790181130119111185174171
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
134151162140154139145159151
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
14515113413513010912211099
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1008379536253533243
2017 - - - - - - - -
44--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité est principalement agricole. La commune fait partie de la zone d'appellation de l'ossau-iraty.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Laurent[16] date du XIXe siècle.

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Équipements[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice du Sandre sur Tabaille-Usquain
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. a b c d e et f Paul Raymond, Dictionnaire topographique du département des Basses-Pyrénées, Paris, Imprimerie Impériale, , 208 p. (notice BnF no FRBNF31182570, lire en ligne).
  4. a et b Censier de Béarn, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, manuscrit de 1385.
  5. Manuscrit du XVIe au XVIIIe siècles - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. Cartulaire de l'abbaye Saint-Jean de Sorde, publié par extraits dans les preuves de l'Histoire de Béarn de Pierre de Marca
  7. Contrats retenus par Gots, notaire de Béarn - Manuscrit de la fin du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  8. a et b Fiche d'Usquain sur le site du projet Cassini de l'EHESS
  9. Ostau Bearnes, « Toponymie des communes béarnaises selon la graphie classique » [PDF] (consulté le 26 janvier 2019).
  10. Institut béarnais et gascon, « Toponymie des communes béarnaises selon la graphie moderne » [PDF] (consulté le 26 janvier 2019).
  11. Cellule informatique préfecture 64, « Base communale des Pyrénées-Atlantiques - Intercommunalité » (consulté le 20 juin 2014)
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  16. Ministère de la culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Laurent

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]