Canton de Saint-Jean-de-Luz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Saint-Jean-de-Luz
Canton de Saint-Jean-de-Luz
Situation du canton de Saint-Jean-de-Luz dans le département des Pyrénées-Atlantiques.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement(s) Bayonne
Bureau centralisateur Saint-Jean-de-Luz
Conseillers
départementaux

Mandat
Emmanuel Alzuri
Patricia Arribas-Olano
2021-2028
Code canton 64 24
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 1801[3],[4]
2 : 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 28 708 hab. (2019)
Densité 717 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 23′ 25″ nord, 1° 39′ 35″ ouest
Superficie 40,04 km2
Subdivisions
Communes 4

Le canton de Saint-Jean-de-Luz est une circonscription électorale française située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Nouvelle-Aquitaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1790, le canton de Saint-Jean-de-Luz comprenait les communes de Bidart, Ciboure, Guéthary et Saint-Jean-de-Luz et dépendait du district d'Ustaritz[5].

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, le nombre de communes du canton reste inchangé mais la commune de Ciboure, issue du canton d'Hendaye, a pris la place d'Ascain, désormais intégrée dans le canton d'Ustaritz-Vallées de Nive et Nivelle[2].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1871 Henry
de Larralde-Diustéguy
Majorité
ministérielle
Président du Tribunal civil de Bayonne
Propriétaire, négociant, maire d'Urrugne (1852-1856)
1871 1911
(décès)[6]
Thomas-Henri
de Larralde-Diustéguy
Droite Maire d'Urrugne (1856-1911)
1911[7] 1913 Jean Auguste Vic
(1838-1914)
Rad. Suppléant de la justice de paix, maire d'Hendaye (1888-1912), conseiller d'arrondissement
1913 1919 Jean-Raphaël Legasse Républicain Maire de Bidart (1900-1925)
1919 1924
(décès)[8]
René Minier   Maire d'Ascain (1904-1906 et 1919-1924)
1924[9] 1931 Adrien Barnetche URD Maire de Saint-Jean-de-Luz (1919-1929)
1931 1940 Léon Lannepouquet
(1883-1945)
Rad. Maire d'Hendaye (1925-1944)
Nommé conseiller départemental en 1943[10]Décédé à Dachau
1945 1951 Jean de l'Espée
(1898-1972)
DVD Journaliste, Guéthary
1951 1964 Bernard de Coral DVD Propriétaire du château d'Urtubie
maire d'Urrugne
Ancien député (1935-1940)
1964 1973 Jean Poulou DVD Maire de Ciboure (1946-1971)
Elu en 1973 dans le Canton d'Hendaye
1973 1987
(décès)
André Ithurralde
(1915-1987)
UDR Industriel
Maire de Saint-Jean-de-Luz (1971-1987)
1987 1994 Paul Ricau UDF Médecin, maire de Saint-Jean-de-Luz (1987-1989)
1994 2001 Michèle Alliot-Marie RPR Universitaire, maire de Saint-Jean-de-Luz (1995-2002)
députée (1986-2012)
2001 2015 Philippe Juzan[11] RPR
puis UMP
Chef d'entreprise
Maire-adjoint de Saint-Jean-de-Luz
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833   Auguier Hyacinthe Alexandre
Leremboure
(1799-1868)
  Avocat à Bayonne
         
1877 1886 M. Leremboure Républicain Avocat
1886 1892 M. Pougat Droite  
1892   Clément Hapet Droite Propriétaire-rentier à Hendaye
1910 1911 Léopold Vic Radical Maire d'Hendaye
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Isabelle Dubarbier-Gorostidi   LR Commerçante
Adjointe au maire de Ciboure
2015 2018
(démission)[12]
Philippe Juzan   LR Chef d'entreprise
Conseiller municipal de Saint-Jean-de-Luz
2018 2021 Emmanuel Alzuri   DVD Cadre supérieur
Maire de Bidart
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Emmanuel Alzuri   DVD Conseiller sortant
2021 en cours Patricia Arribas-Olano   LR Adjointe au maire de Saint-Jean-de-Luz

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Isabelle Dubarbier-Gorostidi et Philippe Juzan (UMP, 28,74 %) et Peio Etcheverry-Ainchart et Leire Larrasa (Divers, 14,94 %). Le taux de participation est de 49,76 % (11 283 votants sur 22 675 inscrits)[14] contre 52,8 % au niveau départemental[15] et 50,17 % au niveau national[16].

Au second tour, Isabelle Dubarbier-Gorostidi et Philippe Juzan (UMP) sont élus avec 54,6 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 49,31 % (5 619 voix pour 11 181 votants pour 22 675 inscrits)[17].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[18]. Dans le canton de Saint-Jean-de-Luz, ce taux de participation est de 37,46 % (8 783 votants sur 23 446 inscrits)[19] contre 38,82 % au niveau départemental[20]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Emmanuel Alzuri et Patricia Arribas-Olano (Union à droite, 48,74 %) et Peio Etcheverry-Ainchart et Leire Larrasa (Rég, 39 %)[19].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[21], 40,13 % dans le département[20] et 40,12 % dans le canton de Saint-Jean-de-Luz[19]. Emmanuel Alzuri et Patricia Arribas-Olano (Union à droite) sont élus avec 55,5 % des suffrages exprimés (4 948 voix pour 9 408 votants et 23 451 inscrits)[19],[22],[23].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de 1801 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Saint-Jean-de-Luz dans le département des Pyrénées-Atlantiques avant 2015.

Le canton regroupait 4 communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Jean-de-Luz
(chef-lieu)
64483 64500 19,05 12 994 (2012) 682


Ascain 64065 64310 19,27 4 156 (2012) 216
Bidart 64125 64210 12,15 6 513 (2012) 536
Guéthary 64249 64210 1,40 1 304 (2012) 931

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Saint-Jean-de-Luz regroupe 4 communes[2].

Liste des 4 communes du canton de Saint-Jean-de-Luz au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Saint-Jean-de-Luz
(bureau centralisateur)
64483 CA du Pays Basque 19,05 14 196 (2019) 745 modifier les donnéesmodifier les données
Bidart 64125 CA du Pays Basque 12,15 6 975 (2019) 574 modifier les donnéesmodifier les données
Ciboure 64189 CA du Pays Basque 7,44 6 211 (2019) 835 modifier les donnéesmodifier les données
Guéthary 64249 CA du Pays Basque 1,40 1 326 (2019) 947 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Saint-Jean-de-Luz 6424 40,04 28 708 (2019) 717 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
15 13815 99417 44319 01420 91222 29824 11324 66124 967
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[24] puis population municipale à partir de 2006[25])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2019, le canton comptait 28 708 habitants[Note 2], en augmentation de 3,83 % par rapport à 2013 (Pyrénées-Atlantiques : +2,8 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2019
27 64828 63928 708
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[26].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[13].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 316
  2. a b et c Décret no 2014-248 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Pyrénées-Atlantiques.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Saint-Jean-de-Luz », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 812.
  5. Paul Raymond, Dictionnaire topographique du département des Basses-Pyrénées, Paris, Imprimerie Impériale, , 208 p. (BNF 31182570, lire en ligne).
  6. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le ).
  7. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le ).
  8. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le ).
  9. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le ).
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le ).
  11. Cantonales 2008 - Résultats du canton de Saint-Jean-de-Luz
  12. http://www.politiquemania.com/forum/modification-f14/demission-juzan-des-pyrenees-atlantiques-t7441.html
  13. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  14. « Résultats du premier tour pour le canton de Saint-Jean-de-Luz », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  15. « Résultats du premier tour pour le département des Pyrénées-Atlantiques », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  16. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  17. « Résultats de l'élection départementale de 2015 pour le canton de Saint-Jean-de-Luz », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  18. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  19. a b c et d « Résultats pour le canton de Saint-Jean-de-Luz », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  20. a et b « Résultats pour le département des Pyrénées-Atlantiques », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  21. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le )
  22. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Saint-Jean-de-Luz. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  23. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Saint-Jean-de-Luz. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  24. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  25. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  26. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]