Abère-près-Corbères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abère et Corbère.

Abère-près-Corbères est une ancienne commune française du département des Pyrénées-Atlantiques. Entre 1795 et 1800, la commune fusionne avec Corbères pour former la nouvelle commune de Corbère-Abères.

Domengeux s'est unie avec Abère à Corbère et le toponyme correspondant s'appelait Corbères-Abère-Domengeux. En 1833, le nom de la commune prit sa forme actuelle, Corbère-Abères.

Géographie[modifier | modifier le code]

Abère est un village du Vic-Bilh, situé au nord-est du département et de Pau.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Abère apparaît sous les formes Bere (1402[1], censier de Béarn[2]), Avera et le parsan d'Albère de Courbères (respectivement 1540[1] et 1684[1], réformation de Béarn[3]), Abere prés Corberes (1793[4], ou an II), Abères près Corbère (1801[4], Bulletin des lois) et Abère (1863, dictionnaire topographique Béarn-Pays basque[1]).

Michel Grosclaude[5] propose une étymologie latine abellana ou abella ('noisette' et par extension 'la coudraie'). À noter que cet auteur mentionne l'appellation officielle sous la forme Abère.

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1793 1800
94 63
(Sources : Projet Cassini de l'EHESS[4])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Paul Raymond, Dictionnaire topographique du département des Basses-Pyrénées, Paris, Imprimerie Impériale, , 208 p. (notice BnF no FRBNF31182570, lire en ligne).
  2. Censier de Béarn, manuscrit de 1385, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  3. Réformation de Béarn, collection manuscrite du XVIe au XVIIIe siècle, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  4. a, b et c Fiche d'Abère-près-Corbères sur le site du projet Cassini de l'EHESS
  5. Michel Grosclaude (préf. Pierre Bec), Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, Pau, Escòla Gaston Febus, , 416 p. (ISBN 9782350680057, notice BnF no FRBNF35515059), p. 151.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]