Province

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une province est, dans les États fédéraux gouvernés par le fédéralisme, un ordre juridique local d'une fédération qui est autonome sur le plan constitutionnel et qui exerce une forme de souveraineté parlementaire provinciale en vertu d'un partage des compétences fédératives (par exemple les provinces du Canada, d'après l'arrêt Parsons[1], ou les États des États-Unis, que Tocqueville appelait provinces[2]).

Certains États unitaires peuvent également utiliser le terme province pour désigner une simple entité administrative locale qui ne constitue pas un ordre juridique autonome par rapport au gouvernement central (par ex. les provinces de Chine, dont le statut juridique réel s'apparente aux départements français)[3]. Comme il existe davantage d'États unitaires que de fédérations dans le monde, il s'agirait en fait de l'usage majoritaire du mot province en contexte international.

Par ailleurs, certains pays peuvent se déclarer États fédéraux tout en n'accordant pas dans les faits à leurs gouvernements locaux un partage constitutionnel des compétences étatiques qui s'inspire de la doctrine du fédéralisme, de sorte que les provinces de ces fédérations s'apparentent à des divisions administratives, comme on les retrouve dans les États unitaires. Il s'agirait dans ce cas de fédérations sans fédéralisme[4].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot « province » dérive du latin provincia[5], du prefixe pro- (« pour ») et du radical vincire (« lier »)[6],. On croit souvent à tort que le radical est vincere (« vaincre »), mais ce n'est pas le cas (à vérifier et à sourcer, autrement dit: les deux sont vrais...) . Les provinces étaient des divisions de la République romaine puis de l'Empire romain en dehors de l'Italie, après avoir été plus particulièrement, sous la République, le terme désignant le territoire d'exercice et de compétence d'un magistrat particulier pour des sujétions particulières.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, une province romaine est un domaine de responsabilité que le Sénat romain attribue à un magistrat. Le sens du mot glisse ensuite pour signifier par métonymie l'étendue territoriale sur lequel le magistrat exerce son autorité. Progressivement, les territoires d'exercice de ces magistrats proprétoriens ou proconsulaires vont se fixer en fonction des enjeux diplomatiques, géopolitiques et militaires contemporains, devenant à proprement parler des districts plus ou moins permanents, dotés d'institutions de gestion de plus en plus fixes. La Provincia est également la première province de Gaule établie par Caius Sextius Calvinus, ce qui donnera la Provence[5].

Le mot « province » est toujours utilisé par certaines églises ou congrégations dans le sens de province ecclésiastique.

En France, « province » désigne historiquement les divisions administratives sous l'Ancien Régime. Aujourd'hui, l'expression « en province » signifie « en dehors de la région parisienne ». D'un point de vue parisianiste elle est perçue comme dépréciative[7] et est par conséquent parfois remplacée par l'expression « en région », bien que Paris soit situé en région d'Île-de-France, et que l'expression « en région » soit également perçue comme dépréciative. La géographe Magali Reghezza-Zitt affirme que le terme « région » est plus « politiquement correct »[8].

Des expressions similaires existent dans d'autres pays pour désigner les régions hors de la capitale : « en provincias » au Pérou, « la provincia » au Mexique, « în provincie » en Roumanie, etc.

En Australie, « provincial » désigne les régions d'un État en dehors de la capitale de cet État. En Italie, « in provincia » désigne le pays en dehors des grandes villes comme Rome, Milan ou Naples.

Pays divisés en provinces[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui les provinces sont des subdivisions territoriales de premier ou second niveau dans certains pays :

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique latine[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Océanie[modifier | modifier le code]

Proche et Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

Anciennes provinces[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Citizens Insurance Co of Canada c. Parsons, [1881] UKPC 49
  2. Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique, Paris : C. Gosselin, 1835 et 1840.
  3. [https://www.dsec.gov.mo/getAttachment/3fcdb33a-9238-44ca-8e4b-ebdb9c868e8e/E_MN_PUB_2016_Y.aspx "Macao in Figures". Government of the Macao Special Administrative Region Statistics and Census Service. 2016[.
  4. CERIUM. « Russie : une fédération sans le fédéralisme ? ». En ligne . Consulté le 2021-02-1
  5. a et b Définitions lexicographiques et étymologiques de « province » dans le Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  6. (la + fr) Félix Gaffiot, Dictionnaire Latin-Français, Paris, Hachette, , 1701 p. (lire en ligne)
  7. Voyez à ce sujet Province (littérature).
  8. Magali Reghezza-Zitt, La France dans ses territoires, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus », , 2e éd. (1re éd. 2011), 259 p. (ISBN 978-2-200-61357-0 et 2200613571, OCLC 1003194208, lire en ligne), p. 26

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :