Escot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Escot.
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Escaut et Esko.

Escot
Escot
La mairie d'Escot.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Oloron-Sainte-Marie
Canton Oloron-Sainte-Marie-1
Intercommunalité Communauté de communes du Haut Béarn
Maire
Mandat
Alain Camsusou
2014-2020
Code postal 64490
Code commune 64206
Démographie
Gentilé Escotois
Population
municipale
129 hab. (2016 en diminution de 1,53 % par rapport à 2011)
Densité 5,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 04′ 39″ nord, 0° 36′ 18″ ouest
Altitude Min. 290 m
Max. 1 817 m
Superficie 22,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Escot

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Escot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Escot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Escot
Le Barescou à Escot.
Église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie.
Monument aux morts.
Mairie.
Viaduc d'Escot.

Escot est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la vallée d'Aspe.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le gave d'Aspe et ses affluents :

  • l'arrèc des Abérats
  • le ruisseau l'Arrectou
  • le ruisseau le Barescou et ses affluents :
  • l'arrèc de Bourdé
  • l'arrèc de Casteigts et son affluent :
  • l'arrèc de Bousquet
  • l'arrèc de Manaut
  • l'arrèc de Lassalle
  • l'arrèc de Mouline

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

  • Arrouy
  • Barescou
  • Bourdalat
  • Brouqua
  • Mail
  • la Pène
  • Village

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Escot[1]
Lurbe-Saint-Christau Oloron-Sainte-Marie Arudy
(par un quadripoint)
Asasp-Arros Escot Bilhères
Sarrance

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Escot apparaît[2] sous les formes Scot (1096, titres de Barcelone[3]), Eschot (1154, titres de Barcelone[3]), Sancta Maria d'Escot (1618, insinuations du diocèse d'Oloron[4]) et Ascot (1675, réformation de Béarn[5]).

Les Écossais, nommés Scottius par les Gallo-romains, ont donné leur nom à Escot.[réf. nécessaire]

Son nom gascon-béarnais est Escòt.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1385[2], Escot comptait 8 feux et dépendait du bailliage d'Aspe.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Jean Ladarré    
2001 2008 Patrick Mousquès DVG  
2008 2014 Patrick Mousquès DVG  
2014 2020 Alain Camsusou    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de six structures intercommunales[6] :

  • la communauté de communes de la Vallée d'Aspe ;
  • le syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques ;
  • le syndicat de regroupement pédagogique des communes de Lurbe et d'Asasp-Arros ;
  • le syndicat intercommunal d'aide matérielle à la scolarisation en Vallée d'Aspe ;
  • le syndicat mixte des gaves d’Oloron - Aspe - Ossau et de leurs affluents ;
  • le syndicat mixte du Haut-Béarn.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2016, la commune comptait 129 habitants[Note 1], en diminution de 1,53 % par rapport à 2011 (Pyrénées-Atlantiques : +2,65 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
660571674781820812760769688
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
750750705664590577555523510
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
514508466379363328289224216
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
209150130126122105124127129
2013 2016 - - - - - - -
132129-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est essentiellement orientée vers l'agriculture et l'élevage, ainsi que l'exploitation forestière.

Escot fait partie de la zone d'appellation de l'ossau-iraty.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

La commune a organisé en 2010 un rassemblement franco-espagnol sur le thème de la "fête de l'agneau", conjointement avec des agriculteurs béarnais.

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Événements sportifs[modifier | modifier le code]

La commune se situe sur le trajet de la 16e étape du Tour de France 2007 qui a eu lieu le 25 juillet 2007. Le parcours de 218 kilomètres relia Orthez à Gourette - col d'Aubisque.

Équipements[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. a et b Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque - Paul Raymond
  3. a et b cité par Pierre de Marca dans son Histoire de Béarn
  4. Manuscrits du XVIIe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  5. Collection manuscrite du XVIe au XVIIIe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. Cellule informatique préfecture 64, « Base communale des Pyrénées-Atlantiques - Intercommunalité » (consulté le 6 juin 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. Viaduc d'Escot

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]