Billère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Bilhères.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Billière, commune de Haute-Garonne
Billère
Image illustrative de l'article Billère
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Pau
Canton Billère
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Pau-Pyrénées
Maire
Mandat
Jean-Yves Lalanne
2014-2020
Code postal 64140
Code commune 64129
Démographie
Gentilé Billérois
Population
municipale
13 367 hab. (2012)
Densité 2 925 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 18′ 11″ N 0° 23′ 26″ O / 43.3031, -0.39055555555643° 18′ 11″ Nord 0° 23′ 26″ Ouest / 43.3031, -0.390555555556  
Altitude Min. 159 m – Max. 205 m
Superficie 4,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Billère

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Billère

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Billère

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Billère
Liens
Site web www.ville-billere.fr

Billère est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Aquitaine.

Le gentilé est Billérois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Pau située dans son unité urbaine en Béarn, au sud-ouest de Pau.

Accès[modifier | modifier le code]

Elle est accessible par la route nationale 117, qui relie Toulouse à Bayonne, et les routes départementales 802 et 834.

Le réseau interurbain des Pyrénées-Atlantiques sur sa ligne 801, qui mène de Pau à Orthez, y possède un arrêt.

Billère est desservie par les lignes du réseau de bus Idelis :

  • T3 : de Lons Perlic / Pau hippodrome à Pau Centre scientifique Total ;
  • P4 : de Lons Perlic à Pau E.F.S. (Établissement français du sang) ;
  • P6 : de Lescar collège à Pau Zénith ;
  • P7 : de Lescar Soleil à Bizanos Beau Soleil ;
  • P8 : de Lescar Coopegaz à Idron mairie ;
  • P8E : de Lescar Soleil à Pau pôle Bosquet ;
  • C13 : de Lescar Soleil à Pau Auchan.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Situées dans le bassin versant de l'Adour, les terres de la commune sont traversées[2] par le gave de Pau et ses affluents, les ruisseaux la Herrère et le Mohedan.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

  • Baradat[3]
  • Lanot

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Billère est mentionné au XIIe siècle[3] (Pierre de Marca[4]) et apparaît sous les formes Vilhere (1385[3], censier de Béarn[5]), Bilhere (1457[3], cartulaire d'Ossau[6]), Vilhera (1539[3], réformation de Béarn[7]), Billere (1793[8] et Bulletin des lois en 1901[8]).

Son nom béarnais est Vilhèra (graphie classique) ou Bilhère (graphie mistralienne).

Baradat est une ferme de la commune, citée en 1863, par le dictionnaire topographique Béarn-Pays basque[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Paul Raymond[3] note qu'en 1385, Billère comptait onze feux et dépendait du bailliage de Pau.

Le golf de Billère, créé en 1856, fut le premier parcours de golf de l'Europe continentale, et demeura le seul en France pendant trente ans ; cela s'explique par la présence de l'armée de Wellington dans la ville après la bataille d'Orthez du 27 février 1814. À partir de la Restauration, les Britanniques, séduits par la beauté du site et par la douceur du climat, viennent sans cesse plus nombreux passer l'hiver à Pau.

Le 4 mars 1863 vit l'ouverture de la section Billère-Dax de la ligne Bayonne-Toulouse (compagnie du Midi).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Billère fait partie du canton du même nom dont elle est la seule commune.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1971 Georges Hugot    
1971 1977 Robert Cléris    
1977 1989 Raymond Delourme PS conseiller général
1989 2008 Jean Arriau UMP conseiller général
conseiller régional
2008 2014 Jean-Yves Lalanne PS  
2014 2020 Jean-Yves Lalanne PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Tous les deux ans, les élèves des écoles primaires de Billère désignent vingt représentants au conseil municipal junior[9]. L'équipe élue en 2006 a formé divers groupes de travail, dont l'un portant sur la nutrition et un autre sur la lutte contre l'obésité.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Billère fait partie de six structures intercommunales[10] :

  • l'agence publique de gestion locale ;
  • la communauté d'agglomération de Pau-Pyrénées ;
  • le SIVU pour le stationnement des gens du voyage - Lons - Billère ;
  • le syndicat AEP de la région de Jurançon ;
  • le syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques ;
  • le syndicat intercommunal de défense contre les inondations du gave de Pau.

Historique des logos[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 13 367 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
517 330 367 377 412 480 531 570 550
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
680 741 893 846 921 939 909 1 035 1 131
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 198 1 206 1 200 1 416 1 605 1 916 1 930 2 358 3 082
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2012 -
7 289 13 382 14 657 13 138 12 570 13 398 13 241 13 367 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[12].)
Histogramme de l'évolution démographique


Billère fait partie de l'aire urbaine de Pau.

Économie[modifier | modifier le code]

La plupart des commerces de la ville se situent sur les principaux axes de circulation comme la route de Bayonne, l'avenue Jean Mermoz et l'avenue Lalanne ainsi qu'autour des places Jules Gois et François Mitterrand. Le marché de la ville a lieu le samedi matin sur la place Jules Gois.
La zone industrielle de la Linière, Actitech et Actiparc concentrent la majorité des industries et des grandes entreprises comme la société agroalimentaire Alliance Agro-Alimentaire[13].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

cinéma

La première édition du festival du film web amateur a eu lieu en 2003 sur l'impulsion de l'association Baleine Prod et de la médiathèque de Billère. Il s'est déroulé à Billère le vendredi 9 et le samedi 10 mai, à la fois dans la médiathèque et dans la salle Robert De Lacaze. Le jury était présidé par Philippe Peythieu et Véronique Augereau, les voix françaises du dessin animé Les Simpson. À partir de 2004 ce festival s'est déroulé à Oloron-Sainte-Marie.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Laurent[14] date de la fin du XIXe ou du début du XXe siècle.

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Concours des villes et villages fleuris[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2014, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France a attribué deux fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris[15].

Jardin botanique des Pyrénées occidentales[modifier | modifier le code]

Depuis 1995 un botaniste de Saint-Jammes, (Jacques Urban), a initialisé dans la localité, la construction du Jardin botanique des Pyrénées occidentales avec pour spécificité l'étude de la flore de l'ouest des Pyrénées (Haut-Aragon, Pays basque, Béarn et Bigorre) mais aussi la conservation et la germination des graines.

Sur le plan scientifique, ce jardin appartient à l'Association des Jardins botaniques de France et des Pays francophones (JBF) et travaille notamment avec le C.S.I.C de Jaca (Espagne, Province de Huesca).

Il conserve un herbier de plus de 10 000 échantillons de graines d'espèces botaniques dûment identifiées, numérisées et pesées.

Ce jardin n'est pas ouvert aux visites du public ; en revanche, son extension sur l'agglomération paloise, précisément dans la ville de Billère, permet au grand public de découvrir un échantillon de la biodiversité végétale avec pour fil conducteur les zones de montagne du globe. L'inauguration a eu lieu le 30 juin 2012 et tous les acteurs de ce projet s'accordent pour y voir les prémices d'un patrimoine culturel végétal en Béarn.

Équipements[modifier | modifier le code]

Éducation

Billère accueille le siège de l'Institut occitan[16], au château d'Este.

La commune dispose de cinq écoles primaires ou élémentaires[17],[18], d'un collège public (collège du Bois d'Amour)[19], d'un collège privé (Beau-Frêne) et d'un lycée professionnel et technologique (Immaculée-Conception[20]).

Sports et équipements sportifs
  • basket-ball : section au sein de l'Amicale laïque de Billère[21], dont les cadettes sont championnes départementale en 2007 ;
  • golf : Billère abrite le Pau Golf Club, premier club de golf[22] de l'Europe continentale (1856) ;
  • handball : Billère Handball[23] évolue en 1e division du championnat de France depuis la saison 2012-2013. L'équipe se produit à domicile dans la salle omnisports du Sporting d'Este ;
  • marathon : Billère est située sur le parcours emprunté par le marathon de Pau ;
  • rugby : le Rugby Club Billère - ASPTT Lescar (ou RC BAL)[24] est un club de rugby évoluant en championnat du Béarn.
  • Billere possède aussi une piscine couverte et une piscine extérieure de 25 mètres chacune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Aline Alaux, née en 1813 à Bordeaux et morte à Billère en 1856, est une artiste-peintre et dessinatrice française.
Philippe Caloni, né en 1940 à Billère et mort en 2003 à Suresnes, est un journaliste français.
Édouard Cissé, né à Pau en 1978, a commencé le football à huit ans à l'AS Billère, en Poussin 2e année.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. Notice du Sandre sur Billère, consultée le 26/10/2008
  3. a, b, c, d, e, f et g Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  4. D'après Pierre de Marca, Histoire de Béarn
  5. Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. Cartulaire d'Ossau ou livre rouge - Manuscrit du XVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  7. Manuscrit du XVIe au XVIIIe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  8. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Présentation de l'action du conseil municipal junior
  10. Cellule informatique préfecture 64, « Base communale des Pyrénées-Atlantiques - Intercommunalité » (consulté le 1er juin 2014)
  11. Annuaire des villes jumelées
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2012
  13. « Economie billèroise », sur ville-billère.fr
  14. « L'église Saint-Laurent », base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Site des villes et villages fleuris, consulté le 13 février 2015.
  16. Site du siège de l'Institut occitan
  17. Fiche municipale sur les écoles primaires de Billère
  18. Site de l'école Lalanne
  19. Fiche municipale sur le collège du Bois-d'Amour
  20. Fiche municipale sur le lycée de l'Immaculée-Conception
  21. Site de l'Amicale laïque de Billère, section basket
  22. Pau golf-club de Billère, la création
  23. Site du Billère Handball
  24. Site officiel du Rugby Club Billère - ASPTT Lescar

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]