Arrondissement de Mauléon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arrondissement de Mauléon
(1800-1926)
Arrondissement de Mauléon
Carte de l'arrondissement de Mauléon en 1853
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Basses-Pyrénées
Chef-lieu Mauléon-Licharre
Cantons 6
Communes 106
Démographie
Population 55 157 hab. (1921)
Divers
Précédé par District de Mauléon
Suivi par Arrondissement de Bayonne
Arrondissement d'Oloron-Sainte-Marie

L' arrondissement de Mauléon est une ancienne division territoriale française du département des Basses-Pyrénées de 1800 à 1926.

Créé par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), il fut supprimé le 10 septembre 1926. Son territoire fut alors réparti entre l'arrondissements de Bayonne et celui d'Oloron-Sainte-Marie.

Composition[modifier | modifier le code]

Il était composé en 1800[1] de l'ancien district de Mauléon (cantons de Mauléon[2], Barcus[3], Domezain[4], Sunharette[5] et Tardets[6]) et d'une partie de l'ancien district de Saint-Palais (cantons de Saint Palais[7], Came[8], Garris[9], Iholdy[10], Larceveau[11], Ossés[12], Saint Étienne[13] et Saint Jean Pied de Port[14]).

Peu de temps après, un arrêté[15] du 9 pluviôse an 10 (29 janvier 1802) modifia et réduisit à 6 le nombre des cantons de l'arrondissement:

Conseil d'arrondissement[modifier | modifier le code]

L'Hôtel de Montréal fut le siège de la sous-préfecture de Mauléon-Licharre jusqu'en 1926 (aujourd'hui siège de la mairie).

Durant cette période le conseil d'arrondissement, siégeant à la sous-préfecture de Mauléon, était composé de 11 membres nommés par le gouvernement à partir d'une liste de notables élaborée par le préfet sans qu'il n'y ait de lien avec les cantons.

  • Conseil d'arrondissement élu (1833-1926)

En principe chaque canton élisait un conseiller d'arrondissement, mais comme le nombre minimum de repésentants était fixé par la loi à 9, les 3 cantons les plus peuplés élisaient 2 conseillers (cantons de Mauléon, Saint-Etienne-de-Baigorry et Saint-Palais).

Circonscription législative[modifier | modifier le code]

À plusieurs reprises le territoire de l'arrondissement de Mauléon a été utilisé comme circonscription législative ayant pour effet l'élection d'un député.

Ce fut le cas lors des élections suivantes:

1815, 1831-1846, 1876-1881, 1889-1914 et, alors que l'arrondissement avait été supprimé en 1926, 1928-1936.

Suppression et démantèlement[modifier | modifier le code]

Un décret du 10 septembre 1926 entraina la suppression de 106 arrondissements (sous-préfectures), parmi lesquels l'arrondissement de Mauléon[16]. Le même décret détermine la répartition des cantons entre l'arrondissement de Bayonne et l'arrondissement d'Oloron-Sainte-Marie :

Dans le cadre du conseil d'arrondissement (jusqu'en 1940), ces deux derniers cantons "basques" se retrouvent en minorité par rapport aux cantons "béarnais".

Références[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

« L'almanach impérial pour l'année 1810 - Chapitre X : Organisation administrative »