Sainte-Suzanne (Pyrénées-Atlantiques)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Suzanne.

Sainte-Suzanne
Sainte-Suzanne (Pyrénées-Atlantiques)
Le Laà au pont de Sainte-Suzanne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Pau
Canton Orthez et Terres des Gaves et du Sel
Intercommunalité Communauté de communes de Lacq-Orthez
Commune Orthez
Statut Commune associée
Maire délégué Patrick Darrieux
2014-2020
Code postal 64300
Code commune 64497
Démographie
Population 1 009 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 43° 28′ 31″ nord, 0° 48′ 25″ ouest
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Orthez
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Atlantiques
City locator 15.svg
Sainte-Suzanne

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 15.svg
Sainte-Suzanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Sainte-Suzanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Sainte-Suzanne
Logo du village de Sainte-Suzanne avec la coquille de Compostelle et le pont sur le Laà

Sainte-Suzanne est une commune rattachée depuis 1972[1] à Orthez, du département des Pyrénées-Atlantiques, dans la région Aquitaine, en France sous le régime fusion-association.

Les habitants sont les Suzannais et les Suzannaises. Parfois on emploie le gentilé de Saintesuzannais(e) ou, abusivement, de Saintsuzannais(e).

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

Agoès est un hameau, référencé dans le dictionnaire topographique Béarn-Pays basque de 1863[2] comme une annexe de Betbéder, autre hameau de Sainte-Suzanne.

Le hameau de Herrère lui était rattaché et figure au recensement de 1385 de Gaston Fébus.

Le quartier Aragnon, à l'est de la commune est un bourg qui figure aussi sur le recensement de 1385.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Sainte-Suzanne apparaît sous les formes Sancta Susanna de Larbaig (Xe siècle[2], cartulaire de Sorde[3]), Sancta-Susana (1172[2], collection Duchesne volume CXIV[4]), Senta-Susane (XIIIe siècle[2], fors de Béarn[5]), Sente-Suzane (1344[2], notaires de Pardies[6]) et Ste Suzanne (fin XVIIIe siècle[7], carte de Cassini).

Suzanne[7] est un nom d'origine hébraïque, en référence à une martyre chrétienne de Rome (probablement IIIe siècle).

Agoès est mentionné sous les formes Aques (1172[2], cartulaire de Sorde[3]), Agoees (1385[2], censier de Béarn[8]), Agoers (1536[2], réformation de Béarn[9]), Aguoees (1568[2], titres de Larbaig), Agoues (1675[2], réformation de Béarn[9]), Agoueix (XVIIIe siècle[2], liste des capdeuils (chefs-lieux) et les Agoes (1761[2], titres d'Agoès).

Aragnon' est attesté sous les formes Aranhoo (1385[2], censier de Béarn[8]), Arranhoo, Aranho et Aranhon (respectivement 1546[2] et 1548[2] pour les deux dernières formes, réformation de Béarn[9]) et L'Arragnon (fin XVIIIe siècle[2], carte de Cassini).

Betbéder est cité sous les formes Pulchrum Videre (1379[2], titres de Béarn[10]) et Begbeder (1385[2], censier de Béarn[8]).

Le toponyme Herrère apparaît sous les formes Villa quœ dicitur Ferrera (XIIe siècle[2], cartulaire de Sorde[3]), Fferrere (1385[2], censier de Béarn[8]), Ferrere (1444[2], contrats de Carresse[11]) et Ferreyre (1546[2], réformation de Béarn[9]).

Histoire[modifier | modifier le code]

Paul Raymond[2] note que la Sainte-Suzanne comptait une abbaye laïque, vassale de la vicomté de Béarn.

En 1385[2], Sainte-Suzanne et Herrère dépendaient du bailliage de Larbaig, de même qu'Aragnon. La première commune comprenait trente-cinq feux et la seconde vingt-et-un. À cette même époque, Agoès dénombrait vingt feux avec Betbéder et Aragnon quatorze.

Le fief de Herrère était également vassal de la vicomté de Béarn et son église dépendait de l'abbaye Saint-Jean de Sorde (Landes).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
785621750928803828841804729
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
691649664613618616624587565
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
583585585198182171510480470
1962 1968 - - - - - - -
488639-------
(Sources : projet Cassini de l'EHESS[1])

Économie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la zone d'appellation d'origine contrôlée (AOC) du Béarn.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fiche de Sainte-Suzanne sur le site du projet Cassini de l'EHESS
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w et x Paul Raymond, Dictionnaire topographique du département des Basses-Pyrénées, Paris, Imprimerie Impériale, , 208 p. (notice BnF no FRBNF31182570, lire en ligne).
  3. a b et c Cartulaire de l'abbaye Saint-Jean de Sorde, publié par extraits dans les preuves de l'Histoire de Béarn de Pierre de Marca.
  4. Collection Duchesne, volumes 99 à 114, renfermant les papier d'Oihenart, ancienne bibliothèque impériale - Bibliothèque nationale de France.
  5. Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  6. Notaires de Pardies - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  7. a et b Michel Grosclaude (préf. Pierre Bec), Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, Pau, Escòla Gaston Febus, , 416 p. (ISBN 9782350680057, notice BnF no FRBNF35515059).
  8. a b c et d Censier de Béarn, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, manuscrit de 1385.
  9. a b c et d Manuscrit du XVIe au XVIIIe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  10. Titres de la vicomté de Béarn - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  11. Contrats retenus par Carresse, notaire de Béarn - Manuscrit du XVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]