Arrondissement de Bayonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un arrondissement français image illustrant les Pyrénées-Atlantiques
Cet article est une ébauche concernant un arrondissement français et les Pyrénées-Atlantiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Arrondissement de Bayonne
Situation de l'arrondissement de Bayonne dans le département Pyrénées-Atlantiques.
Situation de l'arrondissement de Bayonne dans le département Pyrénées-Atlantiques.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département et
collectivité territoriale
Pyrénées-Atlantiques
Chef-lieu Bayonne
Code arrondissement 64 1
Démographie
Population 287 546 hab. (2014)
Densité 127 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° nord, 1° ouest
Superficie 2 269,89 km2
Subdivisions
Cantons 19
Communes 122

L’arrondissement de Bayonne est une division administrative française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques, en région Nouvelle-Aquitaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’arrondissement de Bayonne a été créé en 1800, en même temps que ceux d’Oloron, de Pau, de Mauléon et d’Orthez. Ces deux derniers sont supprimés en 1926 et les communes réparties sur les trois arrondissements restants. En 2015, à la suite du redécoupage cantonal de 2014[1], alors qu'auparavant toutes les communes d'un même canton étaient intégralement incluses à l'intérieur d'un seul arrondissement, plusieurs cantons se trouvent répartis sur deux arrondissements.

La réorganisation de est effectuée pour mieux intégrer les récentes modifications des intercommunalités et faire coïncider les arrondissements aux circonscriptions législatives. La commune de Gestas est alors retirée de l’arrondissement de Bayonne pour être ajoutée à celui d’Oloron-Sainte-Marie[2].

Composition[modifier | modifier le code]

L'arrondissement de Bayonne groupe 122 communes[2].

Liste des communes de l’arrondissement[modifier | modifier le code]

À compter du , l'arrondissement groupe les communes suivantes[2] :

  1. Ahaxe-Alciette-Bascassan ;
  2. Ahetze ;
  3. Aïcirits-Camou-Suhast ;
  4. Aincille ;
  5. Ainhice-Mongelos ;
  6. Ainhoa ;
  7. Aldudes ;
  8. Amendeuix-Oneix ;
  9. Amorots-Succos ;
  10. Anglet ;
  11. Anhaux ;
  12. Arancou ;
  13. Arbérats-Sillègue ;
  14. Arbonne ;
  15. Arbouet-Sussaute ;
  16. Arcangues ;
  17. Arhansus ;
  18. Armendarits ;
  19. Arnéguy ;
  20. Aroue-Ithorots-Olhaïby ;
  21. Arraute-Charritte ;
  22. Ascain ;
  23. Ascarat ;
  24. Ayherre ;
  25. Banca ;
  26. Bardos ;
  27. Bassussarry ;
  28. Bayonne ;
  29. Béguios ;
  30. Béhasque-Lapiste ;
  31. Béhorléguy ;
  32. Bergouey-Viellenave ;
  33. Beyrie-sur-Joyeuse ;
  34. Biarritz ;
  35. Bidache ;
  36. Bidarray ;
  37. Bidart ;
  38. Biriatou ;
  39. Bonloc ;
  40. Boucau ;
  41. Briscous ;
  42. Bunus ;
  43. Bussunarits-Sarrasquette ;
  44. Bustince-Iriberry ;
  45. Cambo-les-Bains ;
  46. Came ;
  47. Çaro ;
  48. Ciboure ;
  49. Domezain-Berraute ;
  50. Espelette ;
  51. Estérençuby ;
  52. Etcharry ;
  53. Gabat ;
  54. Gamarthe ;
  55. Garris ;
  56. Guéthary ;
  57. Guiche ;
  58. Halsou ;
  59. Hasparren ;
  60. Hélette ;
  61. Hendaye ;
  62. Hosta ;
  63. Ibarrolle ;
  64. Iholdy ;
  65. Ilharre ;
  66. Irissarry ;
  67. Irouléguy ;
  68. Ispoure ;
  69. Isturits ;
  70. Itxassou ;
  71. Jatxou ;
  72. Jaxu ;
  73. Juxue ;
  74. La Bastide-Clairence ;
  75. Labets-Biscay ;
  76. Lacarre ;
  77. Lahonce ;
  78. Lantabat ;
  79. Larceveau-Arros-Cibits ;
  80. Larressore ;
  81. Larribar-Sorhapuru ;
  82. Lasse ;
  83. Lecumberry ;
  84. Lohitzun-Oyhercq ;
  85. Louhossoa ;
  86. Luxe-Sumberraute ;
  87. Macaye ;
  88. Masparraute ;
  89. Méharin ;
  90. Mendionde ;
  91. Mendive ;
  92. Mouguerre ;
  93. Orègue ;
  94. Orsanco ;
  95. Osserain-Rivareyte ;
  96. Ossès ;
  97. Ostabat-Asme ;
  98. Pagolle ;
  99. Saint-Esteben ;
  100. Saint-Étienne-de-Baïgorry ;
  101. Saint-Jean-de-Luz ;
  102. Saint-Jean-le-Vieux ;
  103. Saint-Jean-Pied-de-Port ;
  104. Saint-Just-Ibarre ;
  105. Saint-Martin-d'Arberoue ;
  106. Saint-Martin-d'Arrossa ;
  107. Saint-Michel ;
  108. Saint-Palais ;
  109. Saint-Pée-sur-Nivelle ;
  110. Saint-Pierre-d'Irube ;
  111. Sames ;
  112. Sare ;
  113. Souraïde ;
  114. Suhescun ;
  115. Uhart-Cize ;
  116. Uhart-Mixe ;
  117. Urcuit ;
  118. Urepel ;
  119. Urrugne ;
  120. Urt ;
  121. Ustaritz ;
  122. Villefranque.


Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
186 743 201 409 211 568 221 085 235 274 248 840 266 312 268 739 271 629
2009 2010 2011 2012 2013 2014 - - -
273 728 275 975 278 673 282 964 287 546 287 546 - - -
(Sources : Insee : Population sans doubles comptes à partir de 1962 puis population municipale à partir de 2006[3])
Histogramme de l'évolution démographique

Administration[modifier | modifier le code]

L’arrondissement a été placé sous l'autorité des sous-préfets suivants :

  • À partir du 15 janvier 1990 : Christian Sapède
  • Du 4 janvier 2008 jusqu'à avril 2010 : Éric Morvan
  • À partir d'avril 2010 : Laurent Nuñez
  • À partir du 15 novembre 2012 : Patrick Dallennes

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret no 2014-248 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Pyrénées-Atlantiques] », sur Légifrance (consulté le 9 janvier 2017).
  2. a, b et c « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de Pau, de Bayonne et d'Oloron-Sainte-Marie du département des Pyrénées-Atlantiques » [PDF], sur un site de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques,‎ (consulté le 3 janvier 2017), p. 35-38.
  3. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années [ 2006], [ 2014]