Domezain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Domezain.
Domezain
Église Saint-Jean-Baptiste de Domezain (Domezain-Berraute, Pyr-Atl, Fr).jpg
Géographie
Pays
Région
Département français
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Identifiants
INSEE
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata

Domezain est une ancienne commune française du département des Pyrénées-Atlantiques. Le , la commune fusionne avec Berraute pour former la nouvelle commune de Domezain-Berraute.

Domezain, mairie et école

Géographie[modifier | modifier le code]

Domezain fait partie de la province basque de Soule.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Domezain apparaît sous les formes Domesan (1119[1]), Domesang, Domezan, Domezayn et Domesaing (respectivement[2] 1193, XIIIe siècle, 1384 et 1385, collection Duchesne volumes CX et CXIV[3]), Domezain (1258[1]), Domesahn (1439[2], notaires de Labastide-Villefranche[4]), Domezay et Domazanh (respectivement[2] vers 1460 et 1487, contrats d'Ohix[5]), la degaerie de Domasanh (1520[1]), Domeçayn (1621[2], Martin Biscay[6]), Domesan (1650) et Domesaing et Domezainh (1690[1]).

Son nom basque est Domintxaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Paul Raymond[2] note que, jusqu'à sa suppression en 1860, la deguerie de Domezain dépendait de la messagerie de la Barhoue, et était l'un des sept vics de la Soule, comprenant Domezain-Berraute, Ithorots-Olhaïby, Lohitzun-Oyhercq et Osserain-Rivareyte.

En 1790, Domezain fut le chef-lieu d'un canton, dépendant du district de Mauléon et comprenant Aroue, Domezain, Berraute, Etcharry, Gestas, Ithorots, Olhaïby, Lohitzun, Oyhercq, Osserain, Rivareyte et Pagolle.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le Journal[7] de Pierre Casalivetery, notaire à Mauléon, dénombre pour les années 1460-1481 42,5 feux à Domezain, et 138 pour les années 1540-1548, signe d'une démographie en forte croissance.

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1831 1836
8638188959209891 004
(Sources : projet Cassini de l'EHESS[8].)

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jean-Baptiste - vitrail : saint Jean-Baptiste
Église Saint-Jean-Baptiste - vitrail : Jeanne d'Arc
Église Saint-Jean-Baptiste - vitrail : saint Antoine de Padoue

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Jean-Baptiste Orpustan, Nouvelle toponymie basque : noms des pays, vallées, communes et hameaux (monographie), Pessac, Presses universitaires de Bordeaux, coll. « Centre d'études linguistiques et littéraires basques », [éd. revue et corrigée] (1re éd. ), 244 p., 21 cm (ISBN 2867813964 et 9782867813962, OCLC 72757865, notice BnF no FRBNF40190262, présentation en ligne)
  2. a b c d et e Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  3. Collection Duchesne, volumes 99 à 114, renfermant les papier d'Oihenart, ancienne bibliothèque impériale - Bibliothèque nationale de France
  4. Notaires de Labastide-Villefranche - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  5. Contrats retenus par Ohix, notaire de Soule - Manuscrit du XVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. Derecho de naturaleza que la merindad de San-Juan-del-pie-del-puerto, una de las seys de Navarra, tiene en Castilla - 1622 petit in-4°
  7. Journal de Pierris Casalivetery, transcrit et publié par Jean de Jaurgain dans les Archives historiques de la Gascogne, 1909, cité par Manex Goyhenetche, Histoire générale du Pays basque III : Évolution économique et sociale du XVIe au XVIIIe siècle, t. 3, Donostia / Bayonne, Elkarlanean, , 411 p. (ISBN 8483317443 et 9788483317440, OCLC 466971263), p. 25. Le même ouvrage de Manex Goyhenetche indique (page 284) qu'il faut compter une moyenne démographique de 5.5 par feu.
  8. Fiche de Domezain sur le site du projet Cassini de l'EHESS

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Deux écoles fonctionnent dans ce petit village.

La première publique proche de la mairie

La seconde privée hors contrat, 100 élèves sont scolarisés dans cet établissement. Primaire et Collège avec pension.

Aumônerie par la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X abbé ALDALUR, abbé PERON, abbé WAGNER.

Articles connexes[modifier | modifier le code]