Clarac (Pyrénées-Atlantiques)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clarac.
Clarac
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
Région
Département français
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Identifiants
INSEE
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata

Clarac est une ancienne commune française du département des Basses-Pyrénées (aujourd’hui Pyrénées-Atlantiques). En 1863[1], la commune est intégrée à Nay.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à l'est du département, à vingt kilomètres au sud-est de Pau.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Clarac apparaît sous les formes Sent-Johan de Clarac (1547[2], réformation de Béarn[3]) et Claracq (1793[4] ou an II).

D’après Paul Raymond, le chemin de Clerguet, conduisant à Clarac, traversait Asson et Igon, et délimitait les communes d’Asson et de Nay. On le trouve sous la graphie lo cami Clargues ou le cami Claragues en 1536[2], le grant camii aperat Clergues en 1547[2] (réformation de Béarn[3] pour toutes les citations).

Histoire[modifier | modifier le code]

Auriol Centulle, troisième fils de Centulle IV de Béarn et d'Angèle d'Oloron, était seigneur de Clarac, Igon, Baudreix, Boeil et Auga.

Paul Raymond note qu'il y avait à Clarac une abbaye laïque, vassale de la vicomté de Béarn. Le village était une dépendance de l'abbaye de Saint-Pé (Hautes-Pyrénées).

Le canton de Clarac (les communes qui le composaient faisaient, en 1790, partie du canton de Nay) comprenait Angaïs, Baudreix, Bénéjacq, Beuste, Bezing, Boeil, Bordères, Bordes-près-Nay, Clarac, Coarraze, Igon, Lagos, Lestelle, Mirepeix et Montaut.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
233253265300330339312350345
1856 - - - - - - - -
333--------
(Sources : projet Cassini de l'EHESS[4].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le décret impérial du 11 février 1863 indique que la commune de Clarac est réunie à la commune de Nay, et que cette dernière portera à l'avenir le nom de Nay-Ouest, et Clarac celui de Nay-Est.
  2. a b et c Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  3. a et b Réformation de Béarn, collection manuscrite du XVIe au XVIIIe siècle, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  4. a et b Fiche de Clarac sur le site du projet Cassini de l'EHESS

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]