Gomer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gomer.

Gomer
Gomer
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Pau
Canton Vallées de l'Ousse et du Lagoin
Intercommunalité Communauté de communes du Nord Est Béarn
Maire
Mandat
André Magendie
2014-2020
Code postal 64420
Code commune 64246
Démographie
Population
municipale
319 hab. (2016 en augmentation de 32,92 % par rapport à 2011)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 15′ 02″ nord, 0° 11′ 20″ ouest
Altitude Min. 277 m
Max. 385 m
Superficie 3,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Gomer

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Gomer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gomer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gomer

Gomer (en béarnais Gomèr ou Goumèr) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine.

Le gentilé est Gomerois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Gomer est située au sud-est du département, entre Pau et Lourdes.

Accès[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route départementale 218.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les terres de la commune sont arrosées[2] par l'Ousse, affluent du gave de Pau, et par ses tributaires, les ruisseaux Lourrou et le Lama.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

  • le Bois ;
  • Village.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Gomer[3]
Soumoulou
Boeil-Bezing Gomer Espoey
Beuste Lucgarier

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Gomer apparaît sous les formes Guomerr (1385[4], censier de Béarn[5]), Gomerr, Guomerre, Goumer et Gommer (respectivement 1538[4] pour les deux premières formes, 1675[4] et 1686[4], réformation de Béarn[6]).

Son nom béarnais est Gomèr[7] ou Goumèr[8].

Albert Dauzat et Charles Rostaing[9] évoquent le nom de personne germanique Godomar [?], pris absolument.

Histoire[modifier | modifier le code]

Paul Raymond[4] note que la commune comptait une abbaye laïque, vassale du marquisat de Gassion. En 1385, Gomer comptait treize feux et dépendait du bailliage de Pau.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1977 Germain Cassou    
1977 1989 Pierre Lascassies    
1989 2001 Louis Caillabet    
2001 En cours André Magendie DVG Retraité Fonction publique

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Gomer fait partie de cinq structures intercommunales[10] :

  • le communauté de communes Ousse-Gabas ;
  • le syndicat d'aménagement hydraulique du bassin de l'Ourse ;
  • le syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques ;
  • le syndicat intercommunal à vocation unique du RPI de l’Oussère et du Lourrou ;
  • le syndicat mixte d’eau et d’assainissement de la vallée de l’Ousse.

Gomer accueille le siège du syndicat intercommunal à vocation unique du RPI de l’Oussère et du Lourrou.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2016, la commune comptait 319 habitants[Note 1], en augmentation de 32,92 % par rapport à 2011 (Pyrénées-Atlantiques : +2,65 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
198213213200272287293293286
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
329312272278246215210218222
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
195215213199182176175138125
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
140148150135141162175229305
2016 - - - - - - - -
319--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Gomer fait partie de l'aire urbaine de Pau.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune fait partiellement partie de la zone d'appellation de l'ossau-iraty.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin[15] fut édifiée de 1843 à 1845.

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Équipements[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. Notice du Sandre sur Gomer, consultée le 10/07/09
  3. Carte IGN sous Géoportail
  4. a b c d et e Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  5. Censier de Béarn, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, manuscrit de 1385.
  6. Réformation de Béarn, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, coll. « manuscrits du XVIe au XVIIIe siècle ».
  7. Ostau Bearnes, « Toponymie des communes béarnaises selon la graphie classique » [PDF] (consulté le 26 janvier 2019).
  8. Institut béarnais et gascon, « Toponymie des communes béarnaises selon la graphie moderne » [PDF] (consulté le 26 janvier 2019).
  9. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, éditions Larousse 1968.
  10. Cellule informatique préfecture 64, « Base communale des Pyrénées-Atlantiques - Intercommunalité » (consulté le 7 juin 2014)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Martin

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]