Uzos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Uzos
Uzos
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Pau
Canton Ouzom, Gave et Rives du Neez
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Pau Béarn Pyrénées
Maire
Mandat
Jean Othax
2014-2020
Code postal 64110
Code commune 64550
Démographie
Gentilé Uzossien
Population
municipale
708 hab. (2015 en diminution de 3,01 % par rapport à 2010)
Densité 201 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 16′ 12″ nord, 0° 20′ 33″ ouest
Altitude Min. 182 m
Max. 342 m
Superficie 3,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Uzos

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Uzos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Uzos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Uzos

Uzos est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine.

Le gentilé est Uzossien[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Pau située dans son unité urbaine à cinq kilomètres au sud de Pau.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Uzos est limitrophe de quatre autres communes.

Carte de la commune de Uzos et de ses proches communes.
Communes limitrophes d’Uzos[2]
Mazères-Lezons Aressy
Uzos
Gelos Rontignon

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route départementale D 37.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Uzos est traversée[3] par des tributaires du gave de Pau, le Soust, le canal des Moulins et le ruisseau des Bouries.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 352 hectares ; son altitude varie de 182 à 342 mètres[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Uzos apparaît sous les formes Uzoss (1286[5], titres de Béarn[6]), Usos (XIIIe siècle[5], fors de Béarn[7]), Ussos et Usoos (respectivement 1536[5] et 1675[5], réformation de Béarn[8]).

Histoire[modifier | modifier le code]

Paul Raymond[5] note qu'en 1385, Uzos comptait douze feux et dépendait du bailliage de Pau.

Le nom d'Uzos tire ses origines d'Usius, le propriétaire gallo-romain de la ville. Uzoos est mentionné pour la première fois dans le courant du XIIIe siècle, et obtient son nom actuel d'Uzos en 1385.[réf. nécessaire] Le château d'Uzos, entre coteaux et canal fut construit en 1268. Il était le siège du seigneur d'Uzos à l'époque féodale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de onze[9],[10].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours Jean Othax UMP  

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Uzos fait partie de huit structures intercommunales[11] :

  • la communauté d'agglomération de Pau Béarn Pyrénées ;
  • le syndicat à vocation unique de régulation des cours d'eau ;
  • le syndicat AEP de la région de Jurançon ;
  • le syndicat d'énergie des Pyrénées-Atlantiques ;
  • le syndicat intercommunal centre de loisirs de Narcastet ;
  • le syndicat intercommunal d'assainissement de Narcastet, Rontignon, Uzos ;
  • le syndicat intercommunal d'études et de travaux d'aménagement du Soust et de ses affluents ;
  • le syndicat intercommunal de défense contre les inondations du gave de Pau.

La commune accueille le siège du syndicat intercommunal d'assainissement de Narcastet, Rontignon, Uzos.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2017, le Conseil national des villes et villages fleuris de France a attribué une fleur à la commune au Concours des villes et villages fleuris[12].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[14].

En 2015, la commune comptait 708 habitants[Note 1], en diminution de 3,01 % par rapport à 2010 (Pyrénées-Atlantiques : +2,53 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
231249263271221292299306282
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
271261270280285275250217242
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
272258269233230232232234258
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
269361524560664709732735739
2013 2015 - - - - - - -
714708-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[17] 1975[17] 1982[17] 1990[17] 1999[17] 2006[18] 2009[19] 2013[20]
Rang de la commune dans le département 192 150 145 131 121 135 139 145
Nombre de communes du département 560 536 539 543 545 547 547 547

Économie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie des zones AOC du vignoble du Jurançon et du Béarn et de celle de l'ossau-iraty.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Uzos dispose d'une école primaire.

Santé[modifier | modifier le code]

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

Uzos fait l'objet d'une vie associative et culturelle dynamique aux vues de la taille du village : association ADIHU, association des parents d'élève, ASCUR, ASMUR, comité des fêtes, association 1,2,3, Pestacles !, Rencontres et Loisirs.

Un festival de spectacles vivants pour Jeune Public, le Festival 1,2,3,Pestacles!, parrainé par Tony Estanguet, a vu le jour en 2014 et a lieu chaque année en mai, sur 3 jours.

Sports[modifier | modifier le code]

Chasse,

Équipement sportif[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

À Uzos ont été inventées les coucougnettes couronnées du prix du meilleur bonbon de France.[réf. nécessaire]

A Uzos est organisé chaque année les olympiades de l'omelette, un concours local de la meilleure omelette courant avril.

Un festival de spectacles vivants pour Jeune Public, Festival 1,2,3,Pestacles!, parrainé par Tony Estanguet, a vu le jour en 2014 et a lieu chaque année en mai, sur 3 jours.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jacques[21] fut construite vers 1850.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Nées au XVIIe siècle
Nées au XIXe siècle
Nées au XXe siècle

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Notice du Sandre sur Uzos, consultée le 6 juillet 2009
  4. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  5. a, b, c, d et e Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  6. Titres de la vicomté de Béarn - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  7. Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  8. Réformation de Béarn, collection manuscrite du XVIe au XVIIIe siècle, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  9. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  10. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031416.html.
  11. Cellule informatique préfecture 64, « Base communale des Pyrénées-Atlantiques - Intercommunalité » (consulté le 20 juin 2014)
  12. Site des villes et villages fleuris, consulté le 2 décembre 2017.
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  17. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  18. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  19. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  20. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  21. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Jacques