Saint-Castin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castin.
Saint-Castin
L'église Saint-Jean-Baptiste.
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Pau
Canton Pays de Morlaàs et du Montanérès
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Morlaàs
Maire
Mandat
Arthur Finzi
2014-2020
Code postal 64160
Code commune 64472
Démographie
Population
municipale
842 hab. (2014)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 22′ 42″ nord, 0° 18′ 16″ ouest
Altitude Min. 213 m – Max. 323 m
Superficie 7,00 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Saint-Castin

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Saint-Castin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Castin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Castin
Liens
Site web www.saint-castin.fr

Saint-Castin est une commune française située dans le département des Pyrénées-Atlantiques, en région Nouvelle-Aquitaine.

Le gentilé est Castinois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts de Saint-Castin.

Situation[modifier | modifier le code]

Saint-Castin est située à cinq kilomètres au nord de Pau.

Accès[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les routes départementales 206, 706 et 707.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les terres de la commune sont arrosées[2] par des affluents du Luy de Béarn, les ruisseaux le Laps et le Gées, lui-même rejoint sur la commune par le ruisseau le Bédat.

Le ruisseau le Lau, tributaire du Luy, traverse également le territoire de Saint-Castin.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

  • Cazala ;
  • Duboué ;
  • l'Église ;
  • Patissat.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Saint-Castin apparaît sous les formes Sanctus-Castinus (980[3], cartulaire de Lescar[4]), Curtis quœ dicitur Sancti-Castini cum appendiciis suis scilicet Lar, Fegueras et Bernedet (1032[3], cartulaire de l'abbaye de Saint-Pé[5]) et Sent-Castii (1385[3], censier de Béarn[6]).

Histoire[modifier | modifier le code]

Paul Raymond[3] note qu'en 1385, Saint-Castin comptait quinze feux de dépendait du bailliage de Pau. La baronnie du lieu était vassale de la vicomté de Béarn. La commune faisait partie de l'archidiaconé de Vic-Bilh, qui dépendait de l'évéché de Lescar et dont Lembeye était le chef-lieu[3].

Le baron de Saint-Castin est un haut personnage de l'histoire de la Nouvelle-France, surnommé le Damned Baron par les Anglais de Baston, on lui doit entre autres les raids contre les établissements britanniques de Colar, de Salmon Falls et de Casco[réf. nécessaire][7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires de Saint-Castin
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Arthur Finzi    
2008 2014 Arthur Finzi    
2014 en cours Arthur Finzi   - Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Saint-Castin fait partie de quatre structures intercommunales[8] :

  • la communauté de communes du Pays de Morlaàs ;
  • le SIVU pour le fonctionnement du transport des communes de Maucor - Saint-Castin ;
  • le syndicat d'énergie des Pyrénées-Atlantiques ;
  • le syndicat intercommunal d'alimentation en eau potable Luy - Gabas - Lées.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 842 habitants, en augmentation de 4,99 % par rapport à 2009 (Pyrénées-Atlantiques : 2,53 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
433 312 396 375 387 375 367 365 376
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
362 351 330 300 293 315 296 260 272
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
266 300 298 265 244 242 236 236 216
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
212 226 283 488 736 736 774 800 842
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Saint-Castin fait partie de l'aire urbaine de Pau.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Les vestiges de l'ensemble fortifié[13] dit Casterasse, du XIIIe siècle, témoignent du passé ancien de la commune.

Le château Pellizza[14] date de la fin du XVIIIe siècle.

Le presbytère[15], repertorié par le ministère de la Culture, fut construit en 1825.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jean-Baptiste[16] fut reconstruite en 1873, sur l'emplacement de l'église primitive. Elle recèle du mobilier[17], des verrières[18], un tableau[19], des statues[20] et des objets[21] inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Équipements[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

nées au XVIIe siècle

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. Notice du Sandre sur Saint-Castin, consultée le 15/04/09
  3. a, b, c, d et e Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  4. Cartulaire de l'évêché de Lescar, publié dans les preuves de l'Histoire de Béarn de Pierre de Marca
  5. D'après Pierre de Marca, Histoire de Béarn, pages 247 et 288
  6. Censier de Béarn, manuscrit de 1385, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  7. Dictionnaire biographique du Canada (lire en ligne), p. Vol II : 1701-1740
  8. Cellule informatique préfecture 64, « Base communale des Pyrénées-Atlantiques - Intercommunalité » (consulté le 19 juin 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'ensemble fortifié
  14. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur le château Pellizaa
  15. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur le presbytère
  16. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Jean-Baptiste
  17. [1][2][3][4][5] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur le mobilier de l'église Saint-Jean-Baptiste
  18. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur les verrières de l'église Saint-Jean-Baptiste
  19. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur le tableau de l'église Saint-Jean-Baptiste
  20. [6][7] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur les statues de l'église Saint-Jean-Baptiste
  21. [8][9][10][11][12][13] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur les objets référencés de l'église Saint-Jean-Baptiste

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]