Baghrir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baghrir
Image illustrative de l’article Baghrir
Assiette de baghrir.

Autre(s) nom(s) Ghrayef, hatita, khringo, korsa, lahoh, mchahda, talilayt, tighrifin, tibouâjajin
Lieu d’origine Maghreb
Place dans le service Dessert
Température de service Chaud, tiède
Ingrédients Semoule, matière grasse, levure boulangère, sucre, sirop (présentation)
Accompagnement Café ou thé

Le baghrir (بـغـريـر), ghrayef (غرايف), khringo, tibouâjajin (en berbère), appelée aussi en français crêpe mille trous, est une crêpe maghrébine répandue dans tout le Maghreb préparée à base de semoule ou de farine, de levure et de sel, servie chaude, imbibée de beurre et de miel.

Crêpes alvéolées, légères et spongieuses, les baghrir ne sont cuites que sur une seule face ; à la cuisson, de nombreuses petites cavités d'un ou deux millimètres apparaissent sur la face supérieure.

Le baghrir se mange sucré. La version qui accompagne le thé ou le café se déguste de différentes manières selon les régions. Elle est arrosée d’un sirop traditionnel à l’eau de fleur d'oranger et cannelle appelé cherbet. En Kabylie, elle est badigeonnée d’huile d'olive et saupoudrée de sucre ; dans le reste du pays, elle se déguste accompagnée de beurre et de miel. Les confédérations Abda d'origine yéménite mâqilienne en mange durant les fêtes (circoncision) bien que leurs recettes semble différer de celle des kabyles (plus spongieuse), celle des Arabes mâqiliens est plus sèche moins sucrée et possède moins de trous[1]. Dans le Kabylie orientale, il existe plusieurs recettes de crêpes superposées au moyen d'un oeuf placé entre deux crêpes auquel peuvent être ajoutés d'autres ingrédients (aghrouf en arabe jijélien, tarṭunt n tmellalin en tasahlit).

Le baghrir possède d'autres noms : hatita chez les Rifains ; edarnan, tiγrifin, thoudfist chez les Chaouis, thililay ou thirqiqin en tasahlit, ghrayef chez les Tunisiens et enfin laoh chez les mâqiliens[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le baghrir est une crêpe d'origine maghrébine très répondu en Afrique du Nord. Le terme baghrir provient de la racine berbère ⴱⵖⵔ, BƔR avec dédoublement de la lettre finale. Cette racine renvoie à l'idée de la naissance, de la prospérité et de la richesse[3]. Le baghrir est une crêpe d’abondance et sa préparation à l'occasion des festivités nord-africaines est un rituel de bon augure[4].

Appellations[modifier | modifier le code]

Au Maghreb, ce type de crêpe peut être désigné par différents termes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Baghrir Lahoh Laxoox לחוח طريقة تحضير بغرير مغاربي لحوح يمني » (consulté le ).
  2. (ar) Anwar, « Arabic traditional recipes-Msemen and Baghrir », sur Kitchen dishes and confectionery (consulté le ).
  3. Djoudi Lilia et Djebara Fazia, Analyse morphologique et sémantique des néologismes recensés dans deux romans kabyles., , 114 p. (lire en ligne), p. 19.
  4. « Yennayer : 6 rites et traditions liés au Nouvel An Amazigh », sur intymag.com, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]