Takammart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Takammart
Lieu d’origine Hoogar et Tassili n'Ajjer
Place dans le service Fromage au lait de chèvre

Le takammart est un fromage au lait de chèvre ou de brebis traditionnel algérien, de la région du Hoggar et du Tassili n'Ajjer, dans le Sahara algérien.

Origine et étymologie[modifier | modifier le code]

C'est une spécialité fromagère touarègue des régions du Hoggar et du Tassili. En langue berbère touarègue, le tamacheq, le mot takammart signifie « fromage[1] ». C'est l'équivalent du mot takemmarit en tumzabt (dialecte mozabite).

Description[modifier | modifier le code]

Le takammart est un fromage blanc sec fabriqué selon des procédés traditionnels à partir du lait frais entier de chèvre ou de brebis. Le sel n'entre pas dans le procédé de fabrication de ce fromage à l'instar des autres types de fromages de la région du Hoggar et du Tassili n'Ajjer, tels que le ioulsân.

Procédé de fabrication[modifier | modifier le code]

Ce fromage est traditionnellement fabriqué par l’ensemencement du lait cru de chèvre (ou de brebis) par l’ajout d’une portion de présure extraite de la caillette d’un jeune cabri ou agneau dans le lait fraîchement trait. Juste après la traite, le lait chaud est versé dans un grand vase en bois. Il est remué à l'aide d'un bâton imbibé de la présure. Pendant la coagulation, une éseber (natte de panicum tressée avec de fines lanières de peau) est placée au-dessus d'un récipient propre, généralement une calebasse. Ensuite, des morceaux du coagulum, c'est-à-dire la masse pâteuse du caillé, appelé akrou, sont déposés sur la natte et pétris à la main afin d'égoutter le lactosérum. Les plaquettes de fromage sont exposées pour le séchage à l’air libre sur une natte de séchage appelée addabara, ou sur un châssis ou des branches d'arbres. Le séchage complet et le durcissement du fromage, soit à l’ombre, soit au soleil, est réalisé au bout d’un mois[2].

Tradition[modifier | modifier le code]

Dans la société tamacheq (touarègue), la fabrication de ce fromage est une tâche majoritairement masculine. Sa préparation est réalisée par les hommes éleveurs de troupeaux dans la saison des pluies, en hiver, durant laquelle les pâturages sont plus denses et la production du lait plus abondante. Facile à conserver, aisément transportable, il constitue pour les nomades une source alimentaire supplémentaire.

Consommation[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Takammart », sur amawal.net, (consulté le 23 décembre 2016)
  2. « Le fromage des éleveurs tamacheks », sur nzdl.org (consulté le 23 décembre 2016).