Cette page est en semi-protection longue.

Kalb el louz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kalb el louz
Image illustrative de l’article Kalb el louz
Kalb el louz.

Autre nom Qalb el louz, gelb el louz, chamiya
Lieu d’origine Drapeau de l'Algérie Algérie
Place dans le service Dessert
Température de service Froid
Ingrédients Semoule
Farce aux amandes
Sirop parfumé à la fleur d'oranger
Accompagnement Thé à la menthe

Kalb el louz ou qalb el louz (en arabe : قلب اللوز, également appelée chamia et h'rissa selon les régions) est une pâtisserie algérienne[1], originaire de Constantine[2][réf. à confirmer].

Cette pâtisserie est une des plus populaires du pays. Elle est très largement consommée durant les soirées du mois sacré du ramadan[2] avec un thé à la menthe ou du thé noir aux clous de girofle ou du café.

Étymologie

Qalb el louz est une dénomination typiquement algéroise qui signifie « cœur d'amandes[3],[4] ». Elle est appelée chamia (« la Syrienne ») dans l'Ouest algérien et h'rissa dans l'Est algérien[4],[5].

Ingrédients

Kalb el louz est une pâtisserie très consistante, à base de semoule, d'amandes, de fleur d'oranger et très fondante grâce au sirop de miel (cherbette) dont elle est abondamment arrosée[4].

Elle ressemble dans sa forme à la basboussa du Levant, car elle est carrée et a des ingrédients similaires, mais elle a un goût et une méthode de préparation différents. Dans le passé, elle était farcie uniquement d'amandes, ce qui est à l'origine de son nom. De nos jours, les amandes sont remplacées par des cacahuètes, des pistaches ou des noisettes, et même du chocolat[6].

Notes et références

  1. Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Algérie, Paris, Petit Futé, , 476 p. (ISBN 978-2-7469-2575-5, lire en ligne), p. 134.
  2. a et b « Recette algérienne », Succombez au Kalb el louz,‎ (lire en ligne).
  3. Ben Orton, Tranquille le chat ! : Dari Valko, Les éditions létales, , 180 p. (ISBN 978-2-9544915-6-1, lire en ligne), p. 47.
  4. a b et c « Bonne table : kalb el louz, une pâtisserie qui fond dans la bouche », El Watan,‎ (lire en ligne).
  5. « Qalb el louz », sur djazairess.com (consulté le 5 juin 2020).
  6. (ar) Rabih.Farran, « حكاية "قلب اللوز": جلبها العثمانيون ويتنازع نسبها الأندلسيون والفرنسيون », sur https://www.alaraby.co.uk/ (consulté le 20 mai 2021)