Aïn Defla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aïn Defla
Noms
Nom arabe عين دفلة - عين الدفلى
Nom berbère ⵉⵏ ⴷⴻⴼⵍⴰ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Titteri
Wilaya Aïn Defla
Daïra Aïn Defla
Code postal 44000
Code ONS 4401
Démographie
Population 65 453 hab. (2008[1])
Densité 761 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 15′ 55″ nord, 1° 58′ 13″ est
Superficie 86 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Aïn Defla
Localisation de la commune dans la wilaya de Aïn Defla

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Defla

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Defla

Aïn Defla est une commune du nord de l'Algérie, dans la wilaya du même nom. C'est aussi le nom de la localité, anciennement Duperré, située à 140 km au sud-ouest d'Alger, chef-lieu de la commune et de la wilaya.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située dans un rétrécissement de la vallée du Chellif, entre la Dahra au nord et le Djebel Doui (1000 m) qui annonce le massif de l'Ouarsenis au sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le territoire de Aïn-Defla a connu la présence romaine, attestée par les vestiges de l'Oppidum Novum. Durant la période musulmane, un lieu dit "el Khadra" ou littéralement "la Verte", probablement situé sur la rive gauche de la rivière du Chélif, à 2 ou 3 km de la rencontre de l'Oued Hereeza avec le Chélif. un lieu de passage de l'ouest vers l'est et un lieu de rencontre entre les habitants des montagnes environnantes La ville actuelle est un centre créé en 1857 près d’Orléansville dans le département d’Alger. Le village reçoit le nom de Duperré en hommage à Victor Duperré (1775/1846) Amiral , commandant la flotte de la conquête. "source : http://encyclopedie-afn.org/Historique_Duperré_-_Ville"

Cette région au relief accidenté, qui était réputée instable et dangereuse par les Français pendant la Guerre d'Algérie, avait pour cela été déclarée zone interdite d'accès.

Bataille d'Aïn Defla[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, la même région était un fief du Groupe islamique armé (GIA)[2]. Le relief accidenté et montagneux permis aux islamistes d'échapper à la répression des forces de sécurité et de constituer des maquis d'où ils pouvaient commettre des attentats contre les forces de l'ordre et les civils. L'armée, dirigée par les généraux Mohamed Larbi et Khaled Nezzar, décida de planifier une vaste contre offensive dans les maquis d'Ain Defla pour reprendre le contrôle d'une zone qui échappait au gouvernement depuis plus de 3 ans. L'opération militaire de reconquête commença le 25 mars 1995 et mobilisa plus de 10 000 soldats. Elle dura plus de 3 jours avec d'intenses pilonnages d'artillerie et de bombardements aériens de plusieurs zones montagneuses d'Aïn Defla. Elle se solda par un important succès pour l'Etat algérien avec la mort de plus de 800 islamistes et la reprise en main par les forces de sécurité de fiefs tenus par les groupes armés du GIA et de l'AIS.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

« Aïn Defla », veut dire tailoula : « source des Lauriers-roses », mot amazighe prononcé par les berberes de la région du nom d'une source située au niveau du mont Doui : Elle était appelée « Duperré », par les Français lors de la période coloniale, en souvenir de l'amiral Duperré.

Économie[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Rezé (France) depuis 1985

Notes et références[modifier | modifier le code]