Cocas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les cocas (singulier : coca) algériennes ou pieds-noires sont des chaussons fourrés avec une garniture à base de légumes, par exemple de frita (poivrons, tomates et oignons[1]) ou de longanisse. Ils ne doivent pas être confondus avec les coques catalanes.

Cuisine pied-noir[modifier | modifier le code]

Ce plat est un plat traditionnel de la cuisine pied-noir originaire d'Algérie, qui se différencie de la cuisine arabe par des habitudes alimentaires influencées au cours de l'histoire par la colonisation à prédominance chrétienne et antérieurement d'une part, par l'arrivée des Juifs expulsés d'Espagne au XVe siècle et, d'autre part, par la présence espagnole à Oran.

Différences avec la coca catalane[modifier | modifier le code]

Si la coca catalane est peut-être à l'origine de la coca des pieds-noirs, il ne faut pas les confondre. La coca des pieds-noirs est un chausson fourré[2] et la coca catalane est, en principe, un gâteau ou un cake, sucré ou salé. D'ailleurs, le mot coca en catalan vient du hollandais ancien (la Catalogne appartenait au Saint-Empire romain germanique) comme les mots kuchen et cake. À noter : le mot catalan au pluriel devient coques, par contre, en espagnol, le mot coca devient cocas au pluriel.

Selon les villes et également selon les fêtes, en Catalogne (et aussi, de nos jours, dans le reste de l'Espagne), on trouve une grande variété de coques sucrées ou salées, faites avec une pâte recouverte d'ingrédients divers et cuites au four, qui, en principe, se mangent froides. Il y a donc de très nombreuses variétés de coques catalanes (voir coca catalane) alors qu'il n'y a qu'une seule coca algérienne (pied-noir) qui est un chausson fourré.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]