Harira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La harira, (en arabe حريرة, ḥ'rira), également appelée bufertuna[1] à Rabat[2], est une soupe traditionnelle du Maroc[3] et d'Algérie[4] et de Tunisie[réf. nécessaire], constituée de légumes secs, de viande et d'oignons.

Harira marocaine
Harira..JPG
Harira.png
Variété algérienne d'Oran.

Harira[modifier | modifier le code]

Pendant le ramadan, la harira est traditionnellement le plat de la rupture du jeûne. Elle est cependant servie durant toute l'année dans les restaurants et hôtels, et fréquemment consommée au long de l'année, particulièrement pendant l'hiver.

Pendant le mois sacré de ramadan, la harira est servie accompagnée de dattes, d'œufs durs, de crêpes au miel, de pâtisseries (chebbakiya, mkharqa, sfouf, sellou, tkawate, zammita, etc.). Elle peut aussi être accompagnée de tranches de citron.

On prépare la harira en faisant cuire ensemble, dans de l'eau, les ingrédients suivants au choix (seuls les légumes secs, la viande et les oignons sont présents dans toutes les recettes) :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De l'espagnol « buena fortuna » qui signifie « bonne chance »
  2. et éventuellemnt à Fès. Abdelhaï Diouri, Symbolique et sacré : les mets levés du Ramadan au Maroc, Annuaire de l'Afrique du Nord. tome XXXIII, 1994, Éd. CNRS (lire en ligne sur univ-aix.fr)
  3. Secrets gourmands de mon Maroc / Choumicha & Sébastien Bontour, Véronique André ; photographies, Donald Van der Putten ; illustrations, Thomas Chedeville. - Grenoble : Glénat, impr. 2010 - 1 vol. (236 p.)
    ISBN 978-2-7234-7956-1 - EAN 9782723479561
  4. Cuisine algérienne Par Guillaume Mourton,Collectif,Patrick André,Hervé Chaumeton

Lien externe[modifier | modifier le code]