Doukkala-Abda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Doukkala-Abda
Doukkala-Abda
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Provinces Safi, El Jadida, Sidi Bennour, Youssoufia
Chef-lieu Safi
Géographie
Coordonnées 32° 39′ 00″ nord, 8° 25′ 48″ ouest

Doukkala-Abda était une des seize régions du Maroc avant le redécoupage territorial de 2015[1]. Son chef-lieu était Safi.

En 2015, le nouveau découpage régional supprime la région Doukkala-Abda. Ses provinces de Youssoufia et Safi sont rattachées à l'ancienne région de Marrakech-Tensift-Al Haouz pour former la nouvelle région de Marrakech-Safi, celles de Sidi Bennour et d'El Jadida rejoignent le Grand Casablanca ainsi que les provinces de Settat, Benslimane et Berrechid[2] pour former la nouvelle région de Casablanca-Settat.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région était composée des provinces d'El Jadida, de Sidi Bennour, de Safi et de Youssoufia ; les deux premières provinces correspondent à la région historique de Doukkala et les deux dernières, approximativement, à celle d'Abda.

Située au sud de la plaine centrale, sur la côte atlantique.

Composition tribale[modifier | modifier le code]

Composition tribale de la région Doukkala-Abda

La région Doukkala-Abda est établie, approximativement, sur les territoires des confédérations tribales de Doukkala et d'Abda.

Les Doukkala[modifier | modifier le code]

Au nord de la région, la confédération tribale des Doukkala est établie sur le territoire des provinces d'El Jadida et de Sidi Bennour. Elle est constituée de sept tribus :

  • El Aounate ;
  • El Haouzia ;
  • Ouled Amar ;
  • Ouled Amrane ;
  • Ouled Bou Aziz ;
  • Ouled Bou Zerrara ;
  • Ouled Fredj.

À ces tribus, s'ajoutent deux fractions des Chiadma et Chtouka, établies dans la région et étroitement liées, historiquement et culturellement, aux Doukkala.

Les Abda[modifier | modifier le code]

Au sud, la confédération des Abda, d'origine principalement arabe mâqilienne, est établie sur le territoire des provinces de Safi et de Youssoufia. Elle est constituée de quatre tribus :

  • Bhatra ;
  • Ouled Amer ;
  • Rabi'a ;
  • Lahmer.

De ces tribus, celle des Lahmer est souvent considérée comme distincte de toute confédération tribale.

Les autres communautés établies dans la région[modifier | modifier le code]

À l'extrême sud-ouest de la région, entre la ville de Souira-Kedima et l'oued Tensift, est établie une sous-fraction des Oulad Elhaj, eux-mêmes fraction des Chiadma établie sur les deux rives de l'Oued. Le rattachement administratif des Oulad Elhaj de la rive droite date du Protectorat.

Azemmour, ville enclavée en territoire Doukkala, a une population de souche constituée de citadins, musulmans et juifs, sans lien avec les tribus des alentours et dont les parlers, pré-hilaliens, se distinguaient des parlers hilaliens des Doukkala. Cette population a quitté la Médina d'Azemmour et le parler local a disparu au XXe siècle.

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture et ses dérivés occupent la majeure de l'activité économique de cette région, soit 56,6 %. Cette proportion est de 24,1 % pour le secteur tertiaire et de 15,5 % pour le secondaire[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret n°2.15.40 du 20 février 2015, fixant le nombre des régions, leurs dénominations, leurs chefs-lieux ainsi que les préfectures et provinces qui les composent, publié au Bulletin Officiel n° 6340 du 05 mars 2015 » qui entre en vigueur à la même date que le décret prévu à l'article 77 de la loi organique no 59-11 relative à l'élection des membres des conseils des collectivités territoriales
  2. de l'ancienne région de Chaouia-Ouardigha
  3. Portail national du Maroc

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hamid Moqaden, Contes des Abda, Paris, Conseil international de la langue française. (ISBN 2-85319-227-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]