Syrniki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Syrniki avec du kissel.

Les syrniki (en russe : сы́рники et en ukrainien : сирники) sont un plat russe, biélorusse et ukrainien. Il s'agit d'une sorte de beignet à base de fromage frais, de farine et d'œufs. On l'agrément parfois de crème (smetana), de confiture, de miel, de compote de pommes ou encore de kissel. Sa simplicité de confection et ses ingrédients bon marché l'ont rendu très populaire en Europe de l'Est[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Syrniki dérive du mot russe et ukrainien syr (russe : сыр, ukrainien : сир), qui signifie « fromage », même si ce mot désigne de nos jours dans les deux langues le fromage à pâte dure plutôt que le fromage blanc nécessaire à la confection des syrniki[1] (le mot utilisé de nos jours en langue slave pour désigner le fromage blanc utilisé dans la recette des syrniki est tvorog).

Description[modifier | modifier le code]

Confection de syrniki

Les syrniki sont fait à partir de fromage blanc mélangé à de la farine, des œufs et du sucre, parfois avec de l'extrait de vanille. Un fromage blanc plutôt sec doit être utilisé, ce qui est le cas du tvorog; il peut cependant être remplacé par de la faisselle égouttée[2], voire du ricotta, du havarti ou du mascarpone. Le mélange pâteux est roulé en forme de gâteaux, et frit dans de l'huile végétale ou du beurre (variante privilégiée en Ukraine). L'extérieur forme une croûte, tandis que l'intérieur reste chaud et crémeux.

Les syrniki sont plutôt consommés au petit-déjeuner ou comme dessert, et se dégustent plus avantageusement immédiatement après cuisson. On les sert avec du miel, de la confiture, de la crème, ou d'autres condiments.

En Europe de l'Est, la grande distribution commercialise des syrniki prêts à être frits, et c'est également un met classique de la restauration rapide[3].

Certains blinis et gâteaux au fromage blanc sont parfois aussi appelés syrniki.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les syrniki proviennent de la cuisine paysanne traditionnelle. Les ingrédients requis laissent supposer que les syrniki sont connus depuis une assez longue période; en effet, l'historien Lubor Niederle (en) fait remonter l'utilisation de fromage blanc parmi les populations slaves aux Xe siècle à XIIe siècle[4].

Des mentions des syrniki apparaissent dans les livres de cuisine ukrainiens des XVIIIe siècle et XIXe siècle.

Variantes[modifier | modifier le code]

Syrniki

Il existe de nombreuses recettes de syrniki. Selon certaines, les syrniki ne sont pas fris dans un poêle beurrée, mais cuits au four. La proportion de farine peut varier, et certaines recettes la remplacent par de la semoule. Mais la variation la plus notable porte sur la quantité de fromage blanc.

En Ukraine, il est très populaire d'incorporer aux syrniki des fruits secs (raisins secs, voire abricots secs ou pruneaux). Selon d'autres traditions, les syrniki sont consommés avec des légumes : en Biélorussie, avec des pommes de terre, en Russie, avec des carottes[5]. En Pologne, le sernik (polonais : sernik) fait davantage référence à un cheesecake.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références et liens[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)Origines russes : Syrniki, Russiapédia.
  2. Sirniki nature
  3. (ru)Syrniki proposés par la chaîne de restauration rapide Teremok (en).
  4. (ru)Histoire de la fabrication du fromage et des syrniki, sur bread.su, 10 juillet 2007
  5. (ru)Tvorojniki aux carottes, sur le dictionnaire académique.


Liens externes[modifier | modifier le code]