Mrouzia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mrouzia
Image illustrative de l’article Mrouzia

Lieu d’origine Drapeau du Maroc Maroc
Place dans le service Plat
Température de service Chaude

La mrouzia, ou m'assal (le mielleux) à Rabat[1], est un plat du Maroc constitué d'un tajine sucré-salé au mouton ou à l'agneau, accompagné d'amandes et souvent de raisins secs[2],[3]. Il est populaire également en Tunisie, en plus du Maroc, son pays d’origine.

Préparation[modifier | modifier le code]

Au Maroc, la mrouzia est le plat traditionnel de la fête de l'Aïd el-Kebir (fête du sacrifice). Il est souvent préparé avec le mouton ou l'agneau tué lors du rituel de la fête commémorant le sacrifice par Abraham d'un mouton[4]. Dans cette version prédominent les arômes sucrés du miel et de la cannelle, équilibrés par les épices du ras el-hanout[4].

En Tunisie, la mrouzia est préparée avec des pois chiches et des raisins secs[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mohamed Oubahli: "Le banquet d'Ibn 'Ali Masfiwi". Horizons Maghrébins (Manger au Maghreb - Partie II) - N° 59/2008 [136]
  2. (en) Joyce Goldstein, The New Mediterranean Jewish Table : Old World Recipes for the Modern Home, Berkeley, University of California Press, (ISBN 978-0-520-96061-9 et 0520960610, lire en ligne), p. 318.
  3. (en) Madison Books, Andrews McMeel Publishing, LLC et Corby Kummer, 1001 Foods To Die For, Kansas City, Andrews McMeel Publishing, , 960 p. (ISBN 978-0-7407-7043-2 et 0740770438, lire en ligne), p. 518.
  4. a et b (en) Paula Wolfert, The Food of Morocco, Londres, Bloomsbury, , 417 p. (ISBN 978-1-4088-2746-8, OCLC 793213717, lire en ligne), p. 384.
  5. Collectif, Manger au Maghreb : approche pluridisciplinaire des pratiques de table en Méditerranée du Moyen-Âge à nos jours, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, , 199 p. (ISBN 978-2-85816-836-1, lire en ligne), p. 146.