Lokma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lokma
Image illustrative de l'article Lokma

Lieu d’origine Grèce, Turquie, Levant, Maghreb

Le lokma est un beignet, à base de miel ou de sirop, ayant une forme ronde.

Origine[modifier | modifier le code]

Il provient du Moyen-Orient, plus précisément de Turquie[1]. Ce beignet s'est ensuite répandu en Grèce et en Algérie, grâce aux conquêtes de l'Empire ottoman.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom provient de la langue arabe signifiant « morceaux » ou « bouchée ». En Algérie, ce beignet porte le nom de lokmat el kadi[2], se traduisant par « les bouchées du juge ».

Préparation[modifier | modifier le code]

Lokma turc en cours de cuisson et vendu au marché historique de Kadıköy, à Istanbul.

Lors d'un décès, d'une fête de circoncision ou encore pour fêter un heureux événement, les familles font des hayır (« dons ») de lokma, en les offrant aux passants qui en font la demande.

Variantes[modifier | modifier le code]

Celui qui est le plus vendu et répandu sous ce nom est le lokma de forme ronde, connu aussi sous le nom de loukoumades, qui est sucré au miel ou à l'eau sucrée, et saupoudré de cannelle si souhaité. Mais ceux qui sont de forme de donut ou d'étoile (comme les churros) sont aussi appelés lokma.

En Grèce, il existe en réalité plusieurs sortes de lokma. Ce terme désigne en fait les mets faits d'une pâte assez fluide frite dans l'huile.

Notes et références[modifier | modifier le code]