Tikourine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tikourine
Autre nom Kouirette
Lieu d’origine Chenoua
Accompagnement Chorba aux lentilles[1]

Les tikourine, ou kouirette[1], sont des boulettes de semoule et d'herbes cuites à la vapeur, préparées par les Chenouis, à Tipaza[2].

Origine et étymologie[modifier | modifier le code]

Tikourine signifie « boulette[3] » en berbère du Chenoua ; kouirette est son équivalent en arabe algérien[4].

Description et préparation[modifier | modifier le code]

Ces boulettes sont composées de treize espèces de plantes, dont la menthe pouliot, l'aneth, le céleri, le thym, auxquelles s'ajoutent la semoule, l'ail, le piment et l'huile d'olive[1]. Ces boulettes sont cuites à la vapeur.

Les tikourine se préparent de l'hiver au printemps et pour célébrer Yennayer[1]. Elles accompagnent souvent la chorba aux lentilles.

Notes et références[modifier | modifier le code]