Wilaya de Blida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wilaya de Blida (09)
Wilaya de Blida
Image illustrative de l’article Wilaya de Blida
Localisation de la Wilaya de Blida
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Blida
Daïras 10
Communes 25
Président d'APW Abderrahmane Soualmi (FLN)
2017-2022
Wali Kamel Nouicer (depuis 2020)[1]
Code wilaya 09000
Wilaya depuis 1974
Démographie
Population 1 002 937 hab. (2008[2])
Densité 591 hab./km2
Rang 7e
Géographie
Superficie 169 600 ha = 1 696 km2
Rang 46e
Liens
Site web Site officiel

La wilaya de Blida (/bli.da/ Écouter ; en arabe : ولاية البليدة, en tamazight de l'Atlas blidéen : Lleblida, en tifinagh : ⵍⴻⴱⵍⵉⴷⴰ) est une collectivité publique territoriale algérienne située au Nord du pays. La périphérie nord de la wilaya tend à s'agglomérer progressivement avec les banlieues internes à la wilaya d'Alger (communes de Meftah, Larbaa, Bougara...).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La wilaya de Blida est située dans le Tell central, elle est délimitée :

Wilayas limitrophes de la wilaya de Blida
Tipaza Alger Boumerdès
wilaya de Blida
Aïn Defla Médéa Bouira

Relief[modifier | modifier le code]

La wilaya se compose principalement d’une importante plaine et d’une chaîne de montagnes au Sud[3]:

  • la plaine de la Mitidja, qui s'étend d'Ouest en Est est une zone agricole riche. On y trouve des vergers, agrumes, des arbres fruitiers, de la vigne, et de l'apiculture mais également des cultures industrielles ;
  • la zone de l’Atlas blidéen et le piémont, la partie centrale de l’Atlas culmine à 1 600 mètres, les forêts de cèdres s'étendent sur ses montagnes. Le piémont dont d’altitude varie entre 200 et 600 mètres, présente des conditions favorables au développement agricole.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la wilaya de Blida est méditerranéen, chaud et tempéré[4]. La pluviométrie est généralement plus importante dans les montagnes que dans la plaine. Les précipitations sont plus importantes en mois de décembre, janvier et février[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire générale[modifier | modifier le code]

Ibn Khaldoun fait mention d'une ville romaine appelée Mitidja qui aurait été ruinée par les tribus Zénètes[réf. nécessaire]. Un voyageur anglais dénommé le docteur Shaw qui a parcouru la région au XVIIIe siècle, prétend que Blida a été fondée sur des ruines romaines[réf. nécessaire].

D'après le colonel Corneille Trumelet, dans le voisinage de Blida vivaient des tribus dans la plaine. La plus importante était celle de Beni-Khelil au Sud et Hadjar Sidi Ali au Nord. D'autres tribus vivaient dans la montagne comme les Beni-Salah.

Histoire administrative[modifier | modifier le code]

Après l'indépendance de l'Algérie, le territoire de l’actuelle wilaya faisait partie de la wilaya d’Alger et la Wilaya de Médéa. À la suite du découpage administratif de 1974, Blida est promue au rang d'une wilaya[3].

En 1984, la wilaya de Blida se dote d’une nouvelle délimitation territoriale répartie entre vingt-neuf communes et de douze dairas. En 1997, quatre communes: Sidi Moussa, Ouled Chebel, Birtouta et Tessala El Merdja, sont intégrées au gouvernorat du Grand-Alger[3].

Organisation de la wilaya[modifier | modifier le code]

Organisation territoriale de la wilaya de Blida

Walis[modifier | modifier le code]

Le poste de wali de la wilaya de Blida a été occupé par plusieurs personnalités politiques nationales depuis sa création le par l'ordonnance no 74-69 qui réorganise le territoire algérien en portant le nombre de wilayas de quinze à trente et une.

Walis dans la wilaya de Blida.
Wali Début Fin
1 Abdelkrim Séridi
2 Abdesselam Benslimane
3 Chérif Sadaoui
4 Mohamed Elyès Mesli
5 Ali Saâd
6 Dahmane Maâziz
7 Tahar Melizi
8 Mohamed Bouricha
9 Hocine Ouadah
10 Mohamed Ouchène
11 Abdelkader Bouazghi [5]
12 Mostefa Layadi[5] [5]
13 Youcef Cherfa [6]
14 Kamel Nouicer[6] [6] en cours

Wilaya déléguée[modifier | modifier le code]

Code Wilaya déléguée Wali délégué Depuis le Daïras
1 Bouinan Mokhtar Belmalek[7] [7]

Daïras[modifier | modifier le code]

La wilaya de Blida compte 10 daïras.

Communes[modifier | modifier le code]

La wilaya de Blida compte 25 communes

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2008, la population de la wilaya est de 1 002 937 habitants contre 500 994 en 1977[8]. 7 communes dépassaient alors la barre des 50 000 habitants[9] :

Évolution démographique
1977 1987 1998 2008
500 994702 188784 2831 002 937
(Source : recensement[8])
Commune Population[9] Taux de croissance annuel 2008/1998[9]
Blida 163 586 en augmentation   1,3 %
Ouled Yaïch 87 131 en augmentation   4,7 %
Larbaâ 83 819 en augmentation   3,4 %
Boufarik 71 446 en augmentation   1,8 %
Meftah 64 978 en augmentation   2,2 %
Mouzaia 52 555 en augmentation   1,6 %
Bougara 51 203 en augmentation   1,9 %

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de la wilaya de Blida en 2008 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,06 
ND
0,07 
0,37 
80 et +
0,37 
1,16 
70 à 79 ans
1,18 
2,13 
60 à 69 ans
1,99 
3,88 
50 à 59 ans
3,55 
5,77 
40 à 49 ans
5,64 
7,91 
30 à 39 ans
7,85 
10,17 
20 à 29 ans
10,00 
9,83 
10 à 19 ans
9,40 
9,52 
0 à 9 ans
9,13 

transport[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

La wilaya de Blida est desservie par plusieurs routes nationales:

Ressources hydriques[modifier | modifier le code]

La wilaya comprend le barrage de Bouroumi[11].

Santé[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Téléphérique de Chréa

La wilaya de Blida dispose de plusieurs sites touristiques :

  • Station de Ski de Chréa (1 500 m.) Le téléphérique, détruit durant les années noires du terrorisme -1993 à 2002- a pu être reconstruit. Une entreprise française[Laquelle ?] avait commencé à partir du mois d'août de l'année 2007 et le téléphérique est opérationnel ;
  • Source thermale de Hammam Melouane ;
  • Gorges de la Chiffa ;
  • Gorges du Ruisseau des Singes.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le nouveau wali, Kamel Nouicer, installé », sur http://www.https://www.lesoirdalgerie.com/ (consulté le 7 février 2020)
  2. « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  3. a b c et d Monographie de la wilaya de Blida, sur le site de la Chambre Algérienne de Commerce et d'Industrie.
  4. « Climat Blida: Température Blida, diagramme climatique pour Blida - Climate-Data.org », sur fr.climate-data.org (consulté le 14 octobre 2020)
  5. a b et c Le président Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis et des walis délégués, agence APS, 13 juillet 2017.
  6. a b et c Le président Tebboune procède un remaniement partiel dans le corps des walis et des walis délégués, Agence APS, 26 janvier 2020.
  7. a et b Le Président Tebboune procède à un mouvement partiel dans le corps des walis et walis délégués, Agence APS, 26 janvier 2020.
  8. a et b « Algeria: Provinces & Major Cities - Population Statistics, Maps, Charts, Weather and Web Information », sur www.citypopulation.de (consulté le 2 février 2020)
  9. a b et c « Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Blida, sur le site de l'ONS. » (consulté le 2 février 2020)
  10. Wilaya de Blida — Population résidente par age et par sexe. Consulté le 25 février 2012.
  11. « news80.com - news80 Resources and Information. », sur ww1.news80.com (consulté le 2 février 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :